Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Spineshank
- Membre : Murderdolls

STATIC-X - Cannibal (2007)
Par POULARD le 11 Juin 2007          Consultée 6422 fois

Nous les imaginions vivotant à jamais à la surface d’un néo-métal dont ils ont accompagné la déferlante mais pas subi la lame de fond. Static-X resterait donc à jamais ce groupe excité mais stable, leur succès acquis mais à son zénith depuis 3 albums au moins, leur musique marquée au fer rouge sur un marché adolescent. « Cannibal » agit comme un insidieux démenti. Pas une évolution car la musique, prise dans son ensemble, demeure impitoyablement la même. Non, Static-X a pris du galon, gagné une dimension. Les oreilles habituées aux titres furieux de « Wisconsin Death Trip » ou « Shadow Zone » continueront d’absorber tranquillement les décharges du groupe. Mais de nouvelles esgourdes risquent de s’ouvrir favorablement aux morceaux de « Cannibal » tant celui-ci saura satisfaire leur attente d’une musique plus pointue. Un album sans ambigüité qui vaut désormais aux américains une place légitime parmi les groupes qui comptent. Nous ne les avions pas vus venir. Et pourtant, ils nous y préparaient depuis 1999…

« Cannibal » est un terrible orage. Immédiats, soudains et violents, les morceaux s’enchainent comme autant de coups de tonnerre. Rythmiques frénétiques, riffs basiques aux accords parfois binaires permettent de se repérer rapidement sur le spectre métal : toujours entre néo et indus. Le morceau titre est un bon échantillon de ce que le groupe sait faire de mieux : une musique électrique montant en intensité, en rapidité, en gamme et en puissance. L’accélération est permanente. Les secousses de batteries allument le courant et balisent le chemin pour assurer la progression d’un son de guitare étincelant. Branchés sur les vibrations, les vocaux de Wayne Static délaissent le chant clair pour nous hérisser le poil. Le chant se veut geignard, de plus en plus déjanté et très nerveux. En écho, les samples électrocutent. Davantage fournis et riches qu’auparavant, ils diffusent des sons originaux et parfaitement adaptés pour esquisser les contours d’un univers cyber-punk assumé.

Le court-circuit de l’album, celui qui augmente définitivement l’aura du groupe vient d'une deuxième guitare qui ne se contente plus de suivre docilement la trame simpliste de morceaux calibrés. Sans développement excessif et en respectant ses standards de longueur, Static-X se met au solo de manière convaincante. Ils prennent la forme de déchainements soudains et très courts telles des salves électriques surprenantes, incongrues et chaque fois très à propos. Ces libérations fugaces et criardes sont surtout absolument uniques.

La musique initiée par Wayne Static est violente, dansante, industrielle et directe. Jusque là rien de neuf. L’ingrédient nouveau de ce « Cannibal » compact est une nouvelle richesse, l’ajout d’une dimension au néo métal trop brillant et poli des précédents albums. Un fusible a grillé, Static-X parvient à être inventif, pionnier même. Dans son style et pour le métal en général, cet album est une franche réussite. A écouter les doigts dans la prise.

A lire aussi en NEO METAL :


P.O.D.
Testify (2006)
Attention : ce disque est formidable




VIZA
Aria (2014)
Si SOAD vous manque autant qu'à moi...


Marquez et partagez






 
   POULARD

 
  N/A



- Wayne Static (chanteur – guitariste)
- Koichi Fukuda (guitariste-claviers-samples)
- Tony Campos (bassiste)
- Nick Oshiro (batteur)


1. Cannibal
2. No Submission
3. Behemoth
4. Chemical Logic
5. Destroyer
6. Forty Ways
7. Chroma-matic
8. Cuts You Up
9. Reptile
10. Electric Pulse
11. Goat
12. Team Hate



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod