Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (22)
Questions / Réponses (3 / 3)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mystic Prophecy, Firewind, Nightrage, Headspace, Snakecharmer, Revolution Saints, Dream Evil, Metallica, Faith No More, Arch Enemy, Zakk Wylde , Pride & Glory, Alice In Chains, Black Label Society, Infectious Grooves, Quiet Riot, Uriah Heep, Rainbow, MÖtley CrÜe
- Style + Membre : Msg, Black Sabbath
 

 Site Officiel (577)

Ozzy OSBOURNE - Black Rain (2007)
Par CANARD WC le 10 Juin 2007          Consultée 15003 fois

Après le médiocre "Down to Earth" et l’inutile "Under Cover", Ozzy a décidé de faire des heures supplémentaires et nous propose un nouvel album. Le message passé – via le très passable single – est assez clair : "I Don’t Wanna Stop". Ozzy ne veut pas arrêter. Pourtant, au regard de ce "Black Rain", il serait grand temps que notre « Pape » du Metal pense à tirer sa révérence.

Des albums récents médiocres, une famille à vomir, un show MTV nul à chier, un chanteur culte en pleine décadence ... Trop facile d’exploser Ozzy. D’autant qu’en vieillissant, notre ex-gloire du Metal ne s’est pas bonifié comme un grand Bordeaux. Bien au contraire, inspiration proche du néant, attitude de merde et charisme d’une huître ... Reste une vague nostalgie de la flamboyance des années 80, dont le sieur en porte par trop les stigmates. Un vague attachement comme à une vieille tante sympa qu’on ne voit plus depuis longtemps.

Mais bon, le respect point trop n’en faut !

Le « personnage » (et ce qu’il représente) a trop longtemps aveuglé la masse bêlante des fans (ainsi que la presse spécialisée). Cette chape de complaisance a transformé le respect poli qui l'entoure en une séance d’enculage en règle, avec Ozzy dans le rôle du « Grand Initiateur ». Dans sa villa de PDG, qui aurait cru que ce crétin qui zozotte je-ne-sais-quelle connerie arriverait à charger autant la charrue. Son dernier bon album remonte à 1991 ... et depuis il continue de bouffer l’animal.

Donc Ozzy tire sur la corde. Il n’a plus rien à dire, donc il bricole avec ses potes pour faire illusion encore quelques années. Quitte à transformer (encore un peu plus) le mythe en ectoplasme. Oui, le dollar est tout-puissant ("The Almighty Dollar").

"Black Rain" est dans cette logique : un album sans génie. Un Heavy Metal besogneux composé de titres intrinsèquement moyens, que le jeu de Zakk Wylde met admirablement bien en valeur avec son jeu gras et puissant. Il sauve les meubles, le Zakk. Une fausse énergie traverse ainsi l’album donnant l’illusion d’un renouveau. D’un spasme d’une vitalité retrouvée. Il n’en est rien : "Black Rain" est terne, gris et enthousiasmant comme un jour de pluie.

La faute à quoi ? Outre le manque notoire d’inspiration, le menu est fade : une majorité de titres mous du genoux, 2 ballades moisies (téléphonées, entendues 1000 fois mieux dans les années 80), un single banal et des restes passe-partout. On a même droit au riff pompé de "Hell Bells" d’AC/DC sur "Countdown’s Begun". Si l’album fait illusion avec ses 5 premiers titres moyens, le reste est très nettement en deçà.

Evidemment, vaut mieux un "Black Rain" qu’un "Under Cover". On peut dire ça. Mais à mon sens, ce nouvel opus est insuffisant. Puisque Ozzy semble vouloir prendre sa retraite un peu plus tard, il aurait dû tourner sa gratte 7 fois dans sa tête avant de composer et attendre d’avoir davantage qu’une poignée de titres moyens-sympas pour innonder les bacs de son étron.

C’est tout le paradoxe de cet album : le "Black Rain" du Prince des Ténèbres à des relents de marrée noire putride. Pire, il est « petit ». Le manque d’ampleur laisse libre cours à Zakk Wylde qui se lance ainsi dans une véritable réappropriation. On a l’impression tenace d’écouter Ozzy en guest sur un simili album de BLACK LABEL SOCIETY, ce qui est au final assez cocasse.


"Black Rain" est un album qui sent le formol. Un Heavy Metal dans l’impasse. Plus que de la déception, on en vient à regretter l’existence même de cet album neurasthénique. On aimerait tellement qu’Ozzy se sorte un doigt du cul pour nous pondre un dernier bon album. Un dernier album digne d’une révérence, digne du mythe qu’Ozzy traîne derrière lui comme un boulet. Un dernier rail de coke pour un dernier effort !

Allez, vas-y, Ozzy c’est bon. Allez, vas-y, Ozzy c’est bon bon ...

Note : 1,5/5 .

Morceau préféré : pfffff allez... "Black Rain".

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


SKYCLAD
Prince Of The Poverty Line (1994)
Et si c'était pas le meilleur opus des anglais ?




ANNIHILATOR
Set The World On Fire (1993)
Allluummmmezzz le feuuuuuu, allumez le feu...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par POWERSYLV




 
   CANARD WC

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Ozzy Osbourne (chant)
- Zakk Wylde (guitare)
- Rob Nicholson (basse)
- Mike Bordin (batterie)


1. Not Going Away
2. I Don't Wanna Stop
3. Black Rain
4. Lay Your World On Me
5. The Almighty Dollar
6. Silver
7. Civilize The Universe
8. Here For You
9. Countdown's Begun
10. Trap Door



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod