Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Evil Mind

CRYONIC - Evil Mind (2007)
Par BAST le 28 Mai 2007          Consultée 2941 fois

CRYONIC fait partie de ces formations qui, à l’instar de CHINCHILLA, misent beaucoup sur les refrains. La comparaison n’est pas innocente, CRYONIC ressemble beaucoup à son aîné allemand, dans une version un peu plus assaisonnée aux plans inventés par Kai Hansen et Mickael Weikath.
Outre la structure consistant à mêler les ingrédients d’une mayonnaise puis à la tourner et à la voir prendre sur le refrain (« Fireball »), c’est au niveau de la rythmique et du chant que l’on songe à CHINCHILLA. Un chant qui ressemble aussi à ceux d’ANGEL DUST et LOST HORIZON, de jolies références lorsqu’il s’agit d’évoquer un timbre rauque et chaud. Niveau technique, Heiman reste loin au-dessus. Mais ça n’est finalement pas le propos puisque CRYONIC propose plutôt des compos directes et balancées, sans fioritures, qu'elles soient vocales ou a pas.

Le résultat porte fort la griffe allemande bien que le combo nous vienne de Suède.

« Evil Mind » ne débute pas très fort. Après un bon « Kings OfThe Hill », « Coldblood » et « Fireball » échouent en effet à séduire, la faute peut-être à une structure pas assez bien ficelée.
C’est à compter de « Evil Mind » que l’album aurait pu s’emballer. Ce titre fait preuve d’un joli savoir-faire : couplets qui montent en puissance et explosion sur un refrain simple comme l’exige le genre. « Promised Land » applique par la suite avec encore davantage de réussite les mêmes ingrédients. Les choeurs y sont encore plus impressionnants. Probablement le meilleur morceau de l’album.
« Prophecy », quoique bien fait s’avère toutefois moins convaincant. « Call For Freedom » évoque ANGEL DUST, avec des arrangements moins sombres. « Queen Of Sorrow » est une ballade réussie, power et touchante, sans confiner néanmoins au génie.

Et après que résonnent les dernières notes de « Queen Of Sorrow », on sent le groupe s’essouffler et redescendre le débat au même niveau que le début de « Evil Mind ».
Le mid-tempo « Spirit » joue beaucoup sur les ambiances, à coup de riffs pesants et de clavier inquiétant. On pénètre tout juste l’univers qu’il veut dépeindre, sans plus.
Enfin, « Warrior » joue la tradition HELLWEENienne, en proposant des mélodies aérées sur lesquelles se superpose un chant oscillant entre gravité et légèreté. Un résultat parfois surprenant, à peine convaincant.

Le constat est mitigé. Si l’on a droit à trois ou quatre titres joliment ficelés, on doit aussi s’en coltiner d’autres davantage poussifs. « Evil Mind » ne figurera donc pas en bonne place parmi les albums de power de l’année, mais l’espoir que le suivant fasse mieux est permis, pourvu que le groupe lâche la bride et s’affranchisse de ses influences écrasantes. Du reste, c’est à cela que sert un second album.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


BLIND GUARDIAN
At The Edge Of Time (2010)
Blind Guardian, le grand

(+ 4 kros-express)



NOSTRADAMEUS
The Third Prophecy (2003)
Power metal


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Bigswede (chant)
- Henke (guitare)
- Freddy (guitare)
- Sico (basse)
- Digger (clavier)
- Mike (batterie)


1. Kings Of The Hill
2. Coldblood
3. Fireball
4. Evil Mind
5. Promised Land
6. Prophecy
7. Call For Freedom
8. Queen Of Sorrow
9. The Spirit
10. Warrior



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod