Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Du Groupe (289)
 Site Officiel Du Groupe (432)

UNEARTH - Iii : In The Eyes Of Fire (2006)
Par POULARD le 27 Juin 2007          Consultée 3734 fois

Riffs qui flambent, solos électrisants et breaks écrasants. Il est un groupe, parmi les nouveaux pachydermes du metal, qui profite de chaque nouvel album pour creuser plus profondément son sillon musical. Il va désormais être difficile de le déloger. Ce groupe est Unearth.

La batterie crépite sur une basse huileuse et il suffit d’un accord pour embraser le morceau. Chaque pièce de « III : In the Eyes of fire » est un territoire aride. La voix est dure, éraillée et masculine, tel un vent chaud qui soufflerait sur un sol craquelé et instable. Unearth est un metal particulier, alliage de heavy ferreux et de death rouillé. Le son est très puissant, pesant même tandis que des soli inspirés grincent sur une voix rocailleuse.

Venu de Boston, Unearth produit des morceaux sommaires, franchement brutaux mais très bien structurés. Tantôt martelée mid tempo, tantôt rapide et enflammée, la musique du quintet ne refroidit jamais. On ne s’ennuie guère à les écouter aller au charbon et attiser le feu de leur musique nerveuse. Des titres comme « Sanctity of Brothers » et son solo brûlant ou « This Glorious Nightmare » aux accords gras, sont d’une grande violence jamais brouillonne. Des cassures rythmiques fonctionnent comme autant d’aérations. On frôle la surchauffe sans jamais l’atteindre.

Unearth semble obéir à une règle quasi immuable et dont les fans sont friands en live. Chaque morceau propose ainsi une courte séquence qui arrache du sol par sa lourdeur. Autant de breaks qui ont forgé l’identité du groupe. Avec un grand sens du rythme, ils consistent en des riffs chauffés à blanc assénés comme des coups lourds. Le bémol vient peut être de leur caractère trop régulier, et donc attendu. Ils n’en sont pas moins accrocheurs en diable, taillés pour la scène et destructeurs au possible. Et Trevor Phipps de nous inviter lors des concerts, de sa voix douce et guillerette, à un déchainement de violence circulaire : « Circle pit ! » se plait-il à répéter. On est presque tenté de lui obéir.

La musique d’Unearth est sans concession, coulée dans un moule en metal moderne et sauvage. Elle est aussi pleine de rythme, de déformations. Des qualités qui font de ce groupe presque un incontournable de la nouvelle scène. Avec ce troisième album, Unearth fait monter la température en soufflant sur les braises de son metalcore.

A lire aussi en AMBIENT :


VINTERRIKET
Lichtschleier (2006)
De la beauté du blanc

(+ 1 kro-express)



MANILLA ROAD
Atlantis Rising (2001)
Le retour des maîtres du métal épique !


Marquez et partagez




 
   POULARD

 
  N/A



- Trevor Phipps (chant)
- Buz Mcgrath (guitare)
- Ken Susi (guitare)
- John Maggard (basse)
- Mike Justian (batterie)


1. This Glorious Nightmare
2. Giles
3. March Of The Mutes
4. Sanctity Of Brothers
5. The Devil Has Risen
6. This Time Was Mine
7. Unstoppable
8. So It Goes
9. Impostors Kingdom
10. Bled Dry
11. Big Bear And The Hour Of Chaos



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod