Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



MARYSLIM - A Perfect Mess (2007)
Par THE MARGINAL le 19 Avril 2007          Consultée 2426 fois

2 albums studios, 1 mini-live et 1 EP: voilà le bilan discographique que présentait Maryslim en ce début d'année 2007. Si on y ajoute les tournées en Suède et à travers l'Europe, on peut dire que le quartette suèdois n'a pas chômé depuis ses débuts. Il a eu le temps de consolider un vrai fan-base, fidèle durant tout ce laps de temps.

Alors que le printemps arrive enfin en Europe, voilà que Maryslim revient sous les feux de l'actualité avec la sortie de son 3ème album studio intitulé "A perfect mess". Un détail attire l'attention des fans: pour la première fois, on ne voit pas le groupe sur la pochette de l'album. En effet, le groupe a opté pour le choix d'un artwork austère, sobre. On pourrait presque dire que c'est une anti-pochette...

En ce qui concerne le contenu de l'album, et bien, il n'y a pas de surprise majeure, puisque Maryslim propose ce qu'il sait faire le mieux, c'est-à-dire du hard rock/sleaze accrocheur. Oui, mais attention: cette fois-ci, le combo suèdois s'emploie à personnaliser davantage sa musique et le côté sombre de celle-ci ressort davantage.

L'album démarre avec "A perfect mess", un titre énergique, musclé juste comme il faut, au tempo agressif et avec un refrain accrocheur. On reconnait bien la patte de Maryslim et c'est le genre de titre idéal pour ouvrir un album, d'autant qu'il y a quelques choeurs glam du plus bel effet et que chaque instrument est mis en valeur comme il se doit. On notera, au passage, que le solo de guitare apparait à la fin. Avec le titre suivant, "Final warning", changement de décor puisqu'il s'inscrit dans un registre plus sombre, plus mélancolique (dans le pur style scandinave). Les guitares sont en retrait sur les couplets et plus incisives sur le refrain, plus vigoureux. Dans l'ensemble, ça reste quand même dans l'esprit de Maryslim. Dans ce même genre de registre, le quartette suèdois a composé quelques titres d'un bon cru tels que "Alive", un mid-tempo sur lequel l'ambiance mélancolique envoûtante et quelques relents gothiques planent, sans oublier la voix du chanteur Mats Olsson qui se fait plus grave, ou encore "High wings", plus ou moins dans le même esprit, et en même temps pas si éloigné que ça de ce que fait Backyard Babies depuis ses 2 derniers opus. Ce sont tout de même les compos plus percutantes qui sont les plus présentes sur cet opus, comme l'attestent "All about the money", un morceau hard rock n'roll très enlevé, très orienté guitare, au tempo soutenu, avec un refrain particulièrement marquant, "In too deep", "Something new" et "Me vs. myself", des compos hard rock/sleaze saignantes qui dépotent furieusement et qui sont terriblement jouissives. Par contre, "It all comes down" est une compo plus laborieuse, foncièrement moins inspirée que le reste.

Pa ailleurs, la power-ballade "Demons of the past", aux relents mélancoliques, est de bonne facture et, tout compte fait, pas si éloignée que ça de ce qu'on pourrait attendre de Buckcherry dans ce créneau. Et que dire de "Part of me", un titre mélodoque aux relents punkysants qui pourrait cartonner sur certaines stations de radio rock aux USA tant il se révèle accrocheur (le refrain est incroyablement catchy, irrésistible) et quand vous l'écoutez, vous êtes foutus pour la journée (à ce propos, il faudrait suggérer au groupe de le sortir en single: il aurait une belle carte à jouer). Enfin, on parlera de la curiosité de cet album: la reprise des Sisters Of Mercy "This corrosion" qui voit le chanteur de 69 Eyes Jyrki 69 en duo avec Mats Olsson et ça le fait méchamment, surtout le refrain.

Au final, cet album de Maryslim est très réussi, d'autant que la musique du groupe tend à davantage se personnaliser. Le combo suèdois semble avoir trouvé son rythme de croisière et son identité est plus affirmée. On sent que le groupe a acquis plus de confiance en lui, mais aussi plus d'expérience et le résultat de "A perfect mess" semble conforme à ses attentes.

Note: 4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KIX
Blow My Fuse (1988)
Hard rock




KIK TRACEE
Field Trip (1992)
Du hard us experimental


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Mats Mf Olsson (chant, guitare)
- Kent Axén (guitare)
- Urrke T (basse)
- Patrik Jansson (batterie)


1. A Perfect Mess
2. Final Warning
3. All About The Money
4. Alive
5. In Too Deep
6. Part Of Me
7. High Wings
8. Something New
9. It All Comes Down
10. Demons Of The Past
11. Me Vs. Myself
12. This Corrosion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod