Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Saligia

TAAKE - Nekro (2007)
Par POSSOPO le 9 Avril 2007          Consultée 4803 fois

Tout juste sorti de prison, Høst nous gratifie déjà d'un nouveau disque. Mais n'allons pas trop vite en besogne. "Nekro" a en fait été enregistré en 2005, soit avant l'intermède carcéral du petit génie norvégien. Et en regardant de plus près encore, en examinant soigneusement la discographie de TAAKE, on s'aperçoit de la supercherie. Les trois titres qui composent cet EP proviennent de produits déjà sortis, à savoir un split EP avec un certain GIGANTOMACHY, un album tribute obscurissime au non moins sombrissime VON, et "Lagnonector", rondelle éditée en mars de l'an dernier. Depuis la sortie du suprême "Hordalands Doedskvad", TAAKE se fourvoie dans un amoncellement de galettes totalement dispensables distribuées au lance-pierres. Le jeu n'est apparemment pas terminé. Et ceux qui espéraient renifler les premiers effluves d'un quatrième album tant attendu devront se contenter d'une courte brochette de compositions à la production crasse, sans grande cohésion entre les morceaux, simple amalgame à peine réfléchi qui ne risque pas de chambouler l'underground.

Un underground qui se remet actuellement de la récente prestation live du groupe.
Essen, Allemagne, mars 2007, l'homme à tout faire de l'entité vilaine prend possession de la scène, décoré d'une énorme croix gammée peinte sur son torse chétif. Les réactions sont immédiates. La foule n'apprécie que modérément la plaisanterie, la presse incendie l'orchestre et condamne la provocation. Provocation d'autant plus grande que la loi allemande interdit l'utilisation publique de symboles nazis. Tournée annulée, débats sans fin sur le site de l'artiste, déclaration de Høst entre excuses publiques et humour noir.
Tout ceci n'a qu'un intérêt limité, admettons-le. Malheureusement aussi limité que ce "Nekro" dont il est mal aisé de justifier l'existence.

"Voldtekt" cogne dur, vite et court. Retour aux années garage, ambiance DARKTHRONE période "A Blaze In The Northern Sky" avec double ration de punk.
"Lamb" cogne dur, vite et court. Reprise poisseuse d'un groupe odieux, devenu culte par sa localisation géographique (la Bay area de San Francisco, patrie du thrash metal). Précisons les choses, "Voldtekt" est simple et bon, "Lamb" est préhistoriquement nul.

Changement de décor avec "Hennes kalde Skamlepper". Le TAAKE épique et complexe ressurgit sans crier gare. Et cet hymne malsain aurait parfaitement trouvé sa place sur "Hordalands Doedskvad", peut-être également sur ses intelligents prédécesseurs. Onze minutes faites d'allées et venues, de contrastes extrêmes. Onze minutes éclairées d'une brillante lumière noire mettant en valeur la misanthropie habituelle de la troupe (qui se limite ici à un membre unique) dans ses détails les plus atroces (cette bande de voix féminine passée à l'envers ou cette basse lugubre toujours déterminante).

Piqûre de rappel des sorties récentes du combo, "Nekro" oublie malheureusement une reprise du séminal DESTRUCTION, parue aux côtés de "Voldtekt" sur le bicéphale "Dra Til Helvete!". Comment noter un objet aussi vain au contenu pourtant de qualité ? Mal bien sûr, à condition de bien faire la part des choses entre d'un côté un titre très acceptable, une bouze respectueuse de la version originale et un joyau méphistophélique admirable dans son corps comme dans sa finition et de l'autre, un format bâtard sentant bon la tartuferie.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DRUDKH
Estrangement (2007)
Le début de la fin, et c'est toujours aussi bien




SIGH
Imaginary Sonicscapes (2001)
Metal hallucinogène

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Høst (tout tout tout, vous saurez to)


1. Voldtekt
2. Lamb
3. Hennes Kalde Skamlepper



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod