Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL EXPERIMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Bandcamp (470)

GORGUTS - From Wisdom To Hate (2001)
Par POSSOPO le 12 Juin 2007          Consultée 4885 fois

J'ai toujours eu du mal avec GORGUTS. Du mal à comprendre le groupe, du mal à plonger dans son univers. Trop brutal à mon goût lors de débuts déjà remarqués grâce à l'adjonction des people James Murphy et Chris Barnes, (bêtement ?) oublié avec la sortie d'"Erosion Of Sanity" en pleine débâcle du death metal. Lâché par Roadrunner pour d'évidentes raisons de retournement de tendances, l'orchestre québécois mettra un temps infini au regard de sa stature modeste avant de réapparaître. Luc Lemay, chanteur et guitariste, accompagné de trois nouveaux acolytes, accouche alors d'une bizarrerie de l'extrême, un étrange mutant baptisé "Obscura" et rapidement devenu le héraut de l'avant-garde du death metal. Tous les ingrédients étaient bien là, une analyse objective m'a fait acquiescer à tous les éloges tenus par les adorateurs de l'œuvre sans pour autant les faire miens. L'artiste m'est resté distant, son discours peine à me toucher, je lui sens même du frigide. Il me glace le sang, me laisse la bite molle, se refuse à me mettre en émoi.

Et autant l'avouer immédiatement, "From Hate To Wisdom", album conclusif d'une carrière chaotique (la fin du groupe est d'ailleurs en partie la conséquence du suicide par pendaison du batteur Steve MacDonald, épilogue d'une trop longue dépression), ne m'a guère plus émoustillé que son prédécesseur. Et de la même manière que devant son prédécesseur, je me dois de m'incliner bien bas jusqu'à embrasser le sol, aussi crasseux puisse-t-il être. GORGUTS ne sera peut-être pour moi jamais plus qu'un savoir-faire et une idée. Mais quel savoir-faire, une maîtrise instrumentale qui ne se discute pas et surtout une mise en place métronomique, quasi-exploit lorsqu'on étudie de près le rythme propre au quartette, devenu de plus en plus tarabiscoté et mécanique avec les années, contradiction sublime. Et quelle idée, une niche construite en de courtes années, entre la confection de "The Erosion Of Sanity" et celle d'"Obscura", un death metal supérieurement intelligent, intolérablement prétentieux, subtilement clinique, si étrangement différent dans son écriture et dans sa construction.

Depuis ce fameux et culte "Obscura", de l'eau a passé sous les ponts de la belle province. Steeve Hurdle et Patrick Robert s'en sont allés, Daniel Mongrain et Steve MacDonald ont comblé les trous. Et GORGUTS a passé la marche arrière pour s'arrêter à égale distance du deuxième et du troisième albums du groupe, entre une tentation de retour à un death metal toujours ambitieux mais plus normé et le respect des règles folles écrites en 1998.
Toujours partisane d'une pesanteur empreinte de brutalité, toujours dissonante et chaotique, la formation canadienne a cette fois préféré revenir en arrière sur certains points de sa personnalité. Trop fou, GORGUTS, démentiellement génial pour quelques-uns, juste dément et incompréhensible pour tous les autres. Et "From Wisdom To Hate" est justement devenu sage. Un "Obscura" au rabais, un "Obscura" dompté, à chacun son camp.
Ce disque ne fait plus dans l'exploration, son prédécesseur avait déjà visité tous les coins et recoins de l'univers du death, il en avait même allégrement dépassé les limites. Ce disque marque une volonté d'analyse, élaguer et n'utiliser que le meilleur de ce défrichage tous azimuts, ranger tout ça dans des cases parfaitement bornées. Exercice de figures imposées qui se marie mal avec la notion même d'art, toujours associée à celle de liberté. Oui, et c'est pour cela que les adorateurs d'"Obscura" ne peuvent qu'éprouver un sentiment d'amère déception à l'écoute de tant de mesure. Oui, et c'est pour cela, j'en émets l'hypothèse, que mon âme peine à plonger totalement dans ce maelström sonore pourtant tellement riche. Oui, mais il faut de nouveau se rendre à l'évidence, GORGUTS a encore une fois fait de la belle ouvrage. Une nouvelle fois ? Non, car bien plus qu'avant, GORGUTS a su gérer son penchant pour l'insensé et, disons-le, le déraisonnable. En cela, il mérite plus encore qu'avant, et dois-je me faire incendier par les fanatiques d'Obscura", ce managérat nouveau récoltera une meilleure note. Et ce n'est qu'un aparté mais vous savez-vous quoi ? Ambitieux, brutal, pesant, prétentieux, intelligent, j'ai l'impression de parler de MORBID ANGEL. C'est dire si ces étoiles ne sont pas galvaudées.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


UNLEASHED
Where No Life Dwells (1991)
Death metal experimental




NECROPHAGIST
Epitaph (2004)
Death metal technique et excellent


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Steve Cloutier (basse)
- Luc Lemay (guitare, voix)
- Steve Macdonald (batterie)
- Daniel Mongrain (guitare)


1. Inverted
2. Behave Through Mythos
3. From Wisdom To Hate
4. The Quest For Equilibrium
5. Unearthing The Past
6. Elusive Treasures
7. Das Martyrium Des...
8. Testimonial Ruin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod