Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : QueensrΫche, Crimson Glory, Redemption, Arch / Matheos, Dalis Dilemma
- Membre : John Arch , Osi
- Style + Membre : Warlord

FATES WARNING - Night On Bröcken (1984)
Par MOMO HEARTBREAKER le 11 Juin 2007          Consultée 4979 fois

« Night on bröcken » ou les premiers pas d’un géant du métal progressif ! En effet, si les Américains n’ont jamais récolté les lauriers qui leur revenaient de droit, l’importance historique et musicale du groupe est incontestable. Cela doit être le lot de tous les précurseurs et inventeurs qui tirent une certaine forme de grandeur de la malédiction qui semble les accabler.
Fates Warning, nous propose un heavy metal sombre et ténébreux empreint déjà quelque part de cette malédiction qui semble poursuivre les Américains leur ayant toujours empêcher d’obtenir une large reconnaissance publique. Pourtant ce premier album, même s’il comporte quelque erreurs juvéniles en ne se démarquant pas encore de manière flagrante des ténors du genre avec comme référence évidente Iron Maiden en premier lieu (on jurerait entendre une partie de basse de Steve Harris sur le très accrocheur « The Calling »), tout en ne négligeant pas certains riffs tout en puissance digne d’un Judas Priest (le riff principal, puissant et entraînant d’un « Buried Alive ») et en n’oubliant pas ses classiques en nous proposant des ambiances dignes d’une ballade dans un cimetière au clair de lune que ne renierait pas Black Sabbath, est particulièrement efficace proposant son lots de riffs métalliques totalement imparables, des refrains épiques que ne renierait pas un Bruce Dickinson (dont le timbre de John Arch totalement air/metal sur ce premier opus à un air de famille) ainsi que des break monstrueux, œuvre du surpuissant Steve Zimmerman véritable métronome derrière ses fûts.
Bref, les gars connaissent leur affaire et sur le bout des doigts et c’est à une heavy cérémonie faite de 8 compositions de haute volée auquelles l’auditeur sera convié. En outre, si la production a un poil vieilli, elle n’en demeure parfaitement représentative des productions des 80’s. Mais là, où déjà Fates Warning se démarque de la concurrence, c’est dans l’art d’introduire ses morceaux, de planter le décor... En effet, chaque titre bénéficie d’une mise en place soignée, qu'elle soit acoustique ou électrique, et rivalise d’ingéniosité pour vous faire entrer dans un univers de fantasy cauchemardesque, fait de clair/obscur majestueux.
A ce titre, l’introduction de l’éponyme « Night on bröcken » constitue un grand moment de sensibilité, chose rare dans un genre où à l’époque c’est la recherche de la puissance et de l’efficacité qui prédomine. Les Américains seraient-ils en décalage avec leur temps ? Chacun à sa réponse sur cette épineuse question. Quoiqu’il en soit, il est intéressant de constater que l’on retrouve cet art de la narration développé principalement sur un titre comme « Kiss Of Death ». Cette composition se démarque des autres par son inventivité et sa maturité puisque s’affranchissant de toute influence trop tape à l’œil. Elle ne cesse de nous surprendre avec des changements de rythmes inattendus, une mélodie angoissante moins évidente qu'il n'y parait et une ambiance sombre, presque clinique préfigurant un sens de la construction des compositions unique ainsi que la mue d’un excellent groupe de heavy en maître du métal progressif que le groupe s’apprête à devenir. Il faut aussi souligner le goût du groupe pour les instrumentaux, l’émouvant « S.E.K » et le plus puissant « Shadowfax » sorte de suite au « Transilvania » d’Iron Maiden.

Un début de carrière très prometteur, pour un groupe appelé à en influencer beaucoup d’autres dans les années à venir. A noter, que ce premier album est désormais proposé dans un coffret proposant l’excellent deuxième album du groupe « The spectre within », maintenant vous n’avez vraiment plus aucune excuse de ne pas découvrir la passionnante discographie de Fates Warning.

Ps : il m'a été difficile de me décider quant à ma notation définitive, si l'on compare le disque par rapport à la concurrence, je lui mettrai un bon 4/5 par contre si je me focalise sur la riche et très personnelle discographie du groupe, un 3/5 me semblait justifié. Un bon disque en tout état de cause !

A lire aussi en HEAVY METAL par MOMO HEARTBREAKER :


TARAXACUM
Rainmaker (2003)
Heavy rock




WUTHERING HEIGHTS
Far From The Madding Crowd (2004)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- John Arch (chant)
- Jim Matheos (guitares)
- Victor Arduini (guitares)
- Joe Dibiase (basse)
- Steve Zimmerman (batterie)


1. Buried Alive
2. The Calling
3. Kiss Of Death
4. Night On Bröcken
5. S.e.k
6. Misfit
7. Shadowfax
8. Damnation
9. Soldier Boy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod