Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (3 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Blizzen
- Membre : Blind Fury, Lucifer

ANGEL WITCH - Screamin' 'n' Bleedin' (1985)
Par DARK SCHNEIDER le 13 Mai 2007          Consultée 3540 fois

La période de succès, suite au 1er album, ne fut que de très courte durée pour ANGEL WITCH. La carrière de la bande à Kevin Heybourne avorta rapidement, la faute à un management amateur (le père de Kevin Heybourne en l’occurrence), incapable de mener à terme les ambitions du groupe. Il faut dire que l’industrie du disque n’était guère favorable aux groupes de la NWOBHM, beaucoup s’y cassèrent les dents de la même manière, DIAMOND HEAD par exemple. Kevin Heybourne ne chôma pas pendant cette période, il forma notamment le groupe BLIND FURY mais bizarrement quitta le groupe avant l'enregistrement de l'album Out of the reach. Cependant, en 1985 il eu enfin la possibilité de remonter ANGEL WITCH avec le batteur Dave Hogg, un nouveau bassiste, Pete Gordelier et l’apparition d’un chanteur : Dave Tattum.

Le nom ANGEL WITCH était auréolé d’une certaine aura, le groupe était quasi-légendaire et l’arrivée d’un nouvel album ne pouvait que susciter l’attention. Mais entre 1980 et 1985 le monde du metal a bien changé, les groupes de la NWOBHM n’avaient plus rien d’avant-gardistes et peinaient à se renouveler, beaucoup disparaîtront. Le heavy metal US commençait sérieusement à se faire connaître, et ils étaient bien plus rageurs que les anglais (et je ne parle pas du thrash US !), et surtout plus professionnels. Dans ce contexte, ANGEL WITCH aurait eu beaucoup à faire pour parvenir à s’imposer, ce qu’il ne réussi pas, Screamin’ ‘n’ bleedin’ n’égalant pas son fameux prédécesseur. Finalement, ce furent surtout les nostalgiques qui s’intéressèrent à ce retour.

Selon Kevin Heybourne, cet album aurait une orientation mélodique très nette, plus accessible, tranchant par la même par rapport au 1er opus, ce qu’il regrette beaucoup. A vrai dire j’ai du mal à comprendre ses propos ! Certes, il y a souvent un aspect plus mélodique dans les riffs et les refrains, mais le style d’ANGEL WITCH n’est en aucun cas travesti. De plus, je trouve que Screamin’ ‘n’ bleedin’ est un album plus sombre, la voix de Dave Tattum n’y est d’ailleurs pas étrangère. L’apport du chanteur est certes assez négligeable, ce n’est pas une grande voix et il ne restera d’ailleurs pas longtemps dans le groupe, mais il contribue largement à donner un aspect plus lugubre à la musique.

Musicalement le style d’ANGEL WITCH est vite reconnaissable, les riffs sont assez typiques, l’évolution est loin d’être si marquante. L’album commence plutôt bien avec un « Whose to blame » bien speed, un titre effectivement plus mélodique mais à la patte tout à fait identifiable. Dès le deuxième morceau « Child of the night », on retrouve un style plus lourd et heavy, l’influence de BLACK SABBATH plane à nouveau.
Il n’y a qu’un seul morceau qui me semble vraiment à la hauteur des classiques du premier album (« Angel witch », « Angel of death », « White witch »). Il s’agit de l’excellent « Evil games », avec son intro typiquement witchienne, rappelant le single « Looser », son rythme enlevé et sa chorale d’enfants sur le final.

Un morceau comme « Goodbye » est plutôt poussif pour du ANGEL WITCH, sans être complètement mauvais pour autant. Par contre, on se plait à fredonner les refrains du title track ou de « Reawakening ». Sur « Afraid of the night », avec ses faux airs de ballade, on retrouve le goût de Kevin Heybourne pour distiller des ambiances différentes, notamment avec son refrain bien lugubre.

Screamin’ ‘n’ bleedin’ à un aspect doom encore plus marqué que sur le premier album. « Waltz the night », « Afraid of the dark », l’instru d’outro « UXV » sont autant de perles dans ce style très lourd. Pas étonnant que ANGEL WITCH est souvent cité comme référence chez les musiciens de doom.

Cet album ne manque pas d’énergie comparativement à la concurrence de l’époque, mais elle n’est pas mise en valeur par la production brouillonne avec ses guitares qui parfois crachent trop (comme sur le title track), mais c’est aussi comme ça que le heavy sonne ! Néanmoins les fans du heavy metal actuel, aux productions bien propres et lisses, auront peut être du mal.

Certes, Screamin’ ‘n’ bleedin’ fut un échec, il est d’ailleurs renié par son créateur. Mais je pense que les propos assez dur de Kevin Heybourne sont plus dus à une certaine déception. Car cet album contient vraiment de bons moments, et surtout le style d’ANGEL WITCH est toujours aussi unique. Il y une aura fascinante qui se dégage de ce groupe, et elle est tout à fait perceptible sur cet album.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


SATAN
Into The Future (1986)
SATAN est de retour, avec un nouveau chanteur.




CIRITH UNGOL
King Of The Dead (1984)
Metal épique absolument unique, indispensable!


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- David Tattum (chant)
- Kevin Heybourne (guitare/chant)
- Peter Gordelier (basse)
- Dave Hogg (batterie)


1. Who's To Blame
2. Child Of The Night
3. Evil Games
4. Afraid Of The Dark
5. Screamin' 'n' Bleedin'
6. Reawakening
7. Waltz The Night
8. Goodbye
9. Fatal Kiss
10. U.x.v.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod