Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BEAU NASTY - Dirty, But Well Dressed (1989)
Par THE MARGINAL le 4 Mai 2007          Consultée 2026 fois

Beau Nasty: je dois avouer qu'à la lecture du nom de ce groupe, je m'étais méfié au départ car je m'attendais à avoir affaire à un groupe aseptisé au possible. Pourtant, un beau jour, j'ai décidé de franchir le pas et de m'intéresser de plus près à l'unique album du groupe "Dirty, but well dressed", sorti en 1989.

Avant de poser une oreille sur cet album, j'étais d'abord attiré par sa pochette qui est un clin d'oeil au 18ème siècle et qui fut signée par Jean François Podevin (qui a également travaillé sur les pochettes de l'unique album de Salty Dog et du 1er album éponyme de Jackyl). D'un point de vue plus musical, il convient de signaler qu'un certain Mike Terrana officiait derrière les fûts de ce groupe à l'époque.

Si la pochette de cet album ne le laisse pas suggérer à première vue, on est là en plein territoire Hard US tendance mélodique. Il est vrai que c'est Beau Hill qui a produit cet album. Ce quintette, en son temps, a pu proposer quelques titres intéressants, plutôt sympas à écouter tels que "Shake it", un mid-tempo groovy aux relents sleaze avec un refrain entêtant, qui correspond exactement à ce qu'on est en droit d'attendre d'une compo Hard US, "Gimme lovin' ", plus orienté big-rock et respirant la bonne humeur (le refrain est joyeux, accrocheur, "Dirty, but well dressed", un gros morceau party-rock musclé, rythmé, qui donne la pêche(et fait partie, selon moi, des "highlights" de l'album), "Love to the bone", un titre hard bluesy très roots, particulièrement travaillé qui voit le rythme s'accélérer au moment du solo, "Gemini", un titre un peu plus sombre, plus mélancolique qui alterne couplets softs et refrain plus hargneux, plus typé Hard US, voire "Piece of the action", un mid-tempo groovy proche de Winger et dont le refrain est contagieux, festif. Signalons, par ailleurs, une cover sympa d'un standard de 1959 écrit par le tandem Jerry Leiber/Mike Stoller pour un groupe nommé Coasters, remise au goût du jour en la circonstance.

On trouve également sur cette galette des compos moins intéressantes, moins accrocheuses telles la ballade sirupeuse "Make a wish" (un peu trop gnan-gnan à mon goût, qui pourrait plaire à des fans de varieté), l'autre power-ballade "Paradise in the sand", très classique et toutefois rehaussée par un joli final acoustique, ou encore "Goodbye Rosie" avec son refrain exagérément répétitif à la fin.

Même si "Dirty, but well dressed" ne fait pas partie des albums les plus ultimes dans le genre Hard US, il demeure assez sympa à écouter, assez bien ficelé dans l'ensemble. Quelques titres se détachent un peu du lot et il règne sur cet opus un état d'esprit globalement positif. Il y a de grandes chances pour que les fans de Winger, Slaughter, voire Britny Fox apprécient cet unique album de Beau Nasty. Par la suite, ce combo ricain disparaitra de la circulation et chaque musicien tracera sa route de son côté...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TIGERTAILZ
Bezerk (1990)
Un indispensable du heavy/glam




SWEET F.A.
Stick To Your Guns (1990)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Mark Anthony Fretz (chant, harmonica)
- George Bernhardt (guitare)
- Brian Young (guitare)
- Doug Baker (basse)
- Mike Terrana (batterie)


1. Shake It
2. Goodbye Rosie
3. Gimme Lovin'
4. Paradise In The Sand
5. Dirty, But Well Dressed
6. Love To The Bone
7. Gemini
8. Piece Of The Action
9. Make A Wish
10. Love Potion # 9



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod