Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nocturnal Rites

BURNING POINT - Burned Down The Enemy (2007)
Par FREDOUILLE le 3 Février 2007          Consultée 2326 fois

Les Finlandais de BURNING POINT sont de retour après...tenez-vous bien 4 ans d'absence. On ne peut pas dire que ce énième combo finlandais m'ait particulièrement manqué et ait laissé dans ma mémoire (et certainement aussi dans la votre) un souvenir particulièrement exceptionnel. Je les avais quasiment oubliés ces petits gars, c'est pour dire!
BURNING POINT officiant dans un style proche d'un NOCTURNAL RITES par exemple, n'a sorti en tout et pour tout que 2 albums jusqu'à présent (le dernier en date étant "Feeding the flames" - 2003) lesquels frisaient approximativement la moyenne, qualitativement parlant. Trop peu de personnalité par rapport à la production pléthorique de l'époque.

Pour ce 3ème album, le line-up a été bigrement remanié puisque seuls le vocaliste/guitariste et leader du groupe Pete Ahonen (fondateur également de GHOST MACHINERY) et le batteur Jari Kaiponen sont les seuls rescapés de l'exercice précédent. Malgré cela, et bien on soulignera qu'il n'y a rien de bien nouveau à l'horizon musicalement parlant. Pete Ahonen a su garder la ligne de conduite du combo qui était déjà la sienne sur "Feeding the flames", à savoir un heavy power metal mélodique sans grande originalité mais particulièrement plaisant et efficace. On remarquera néanmoins qu'au niveau de la production il y a un léger changement: le son est beaucoup plus clair, épuré que par le passé, plus polissé donc et moins "brut de fonderie". Autre point intéressant, le chant de Pete s'est considérablement amélioré je trouve, lui qui avait un peu tendance à m'agacer sur l'album précédent. Son timbre de voix rappelle ici d'ailleurs celui de Tobias Sammet sur bien des morceaux ("To hell and back", "Eye for an eye" ou encore "Against the madness of time").

Musicalement parlant, "Burned down the enemy" est un album très plaisant, respirant le professionnalisme à plein nez et affichant de belles velléités tel le très speed mélodique "Parasite" ouvrant l'album tambour battant. Un titre qui décoiffe bien dans l'ensemble avec des guitares très incisives, une rythmique particulièrement efficace, des claviers omniprésents, un refrain accrocheur mais aussi quelques choeurs légèrement ringards je vous l'accorde. Néanmoins, les fans du genre aimeront à coup sur ce morceau.
Dans la même veine, on pourra également retenir "To hell and back" qui vous rappelera sans conteste un EDGUY version scandinave. Excellent titre au demeurant avec un break claviers/guitares aux consonnances folk assez réussi.
Le reste de l'album est davantage marqué par des morceaux mid-tempos de qualité ("Heart of gold", "Against the madness of time", "Icebound"), genre de compositions mélodiques qui peuvent une nouvelle fois rappeler EDGUY (période "Mandrake") mais avec des lignes de claviers en plus, lesquels affichent très nettement ce fameux "coté" scandinave. Un certain coté néo-classique n'est d'ailleurs pas très loin parfois. Enfin, même la ballade "From the begginning of it all" aux relents quelque peu sirupeux pourra vous rappeler la bande à Tobias.

Globalement et tel un élève studieux, BURNING POINT nous délivre donc sur ce nouvel album quelques très bons titres genre speed "Parasite" ou "To hell and back" qui inciteront au remue-ménage ou au hochement de tête, mais malheureusement certains titres manquent aussi et indiscutablement d'identité et paraissent bien quelconques à l'image du "Maidenien" (atmosphère légèrement aérienne et une basse bien mise en avant) et pseudo-épique "Eye for an eye" ou bien encore à l'image de la pièce maîtresse (c'est un bien grand terme!) de l'album, "Burned down the enemy". Malgré ses presque 9 minutes et quelques changements de rythme plutôt bien ficelés, ce titre ne parvient pas à nous convaincre totalement. BURNING POINT avait certainement les moyens de faire beaucoup mieux pour l'occasion.

"Burned down the enemy" est donc au final un album pas foncièrement mauvais mais pas foncièrement transcendant non plus. Le combo finlandais manque sensiblement de personnalité (fidèle à lui-même jusque là donc) et n'apporte strictement rien de nouveau dans le style. Mais finalement est-ce le but?...
La machine est en tout cas bien huilée, les musiciens au top mais cela risque, je le crains fort, d'être insuffisant pour que BURNING POINT sorte de l'anonymat.
Néanmoins... Néanmoins, les fans de NOCTURNAL RITES, d'AT VANCE, de STRATOVARIUS (les descentes de manche sur "Hell awaits" vous rappelleront un certain Timo Tolkki) ou encore d'EDGUY y trouveront peut-être leur compte.

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


MANITOU
The Mad Moon Rising (2005)
Heavy mélodique teinté prog racé et séduisant!




METAL CHURCH
The Human Factor (1991)
Le meilleur album de Metal Church !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Pete Ahonen (vocals/guitars)
- Pekka Kolivuori (guitars)
- Jussi Ontero (keyboards)
- Jari Kaiponen (drums)


1. Parasite
2. Heart Of Gold
3. Dawn Of The Ancient War
4. Hell Awaits
5. From The Beginning Of It All
6. Icebound
7. Deceiver
8. Eye For And Eye
9. To Hell And Back
10. Against The Madness Of Time
11. Burned Down The Enemy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod