Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


RHINO BUCKET - Rhino Bucket (1990)
Par THE MARGINAL le 12 Avril 2007          Consultée 3411 fois

Formé en 1987, le quartette Rhino Bucket se fait remarquer par le label Reprise qui les signe. C'est en 1990 que Rhino Bucket sort son premier album éponyme. Le groupe emmené par Georg Dolivo ne tardera pas à être catalogué "clone de AC/DC". En effet, tout(ou presque) rapproche le quartette US du légendaire combo australien: les riffs à 3 accords, la rythmique binaire, le chant de Georg Dolivo qui est proche de celui de Bon Scott(sans pour autant être son parfait clone).

Partant d'un tel constat, certains doivent probablement en conclure que Rhino Bucket est une sorte de AC/DC du pauvre, un combo sans une once d'intérêt... C'est un jugement peut-être excessivement définitif car cet album éponyme de Rhino Bucket comporte quand même son lot de bonnes chansons typiquement hard rock n'roll.

Par exemple, le mid-tempo "acédècien"(bon, elle était facile, celle-là) "One night stand" est bien foutu, un vibrant hommage à la bande à Angus Young(c'est ainsi que je le perçois, en tout cas) et Georg Dolivo ne fait pas semblant quand il s'arrache les cordes vocales. "Beg for your love" est une chanson accrocheuse et ses riffs envoûtants, son refrain entêtant ne laisseront pas indifférent. "Going down tonight", qui monte progressivement en puissance, se distingue grâce à un refrain fédérateur et fait taper du pied sans problème. Le mid-tempo "Shot down", qui alterne couplets modérés et refrain plus consistant, plus musclé, se fait bien remarquer, lui aussi, avec sa rythmique qui marque bien les esprits(au passage, on admire à quel point la basse et la batterie sont bien synchro). "I'd rather go insane" est percutant, punchy, brut de décoffrage, bien mis en évidence par une basse très présente, des riffs acérés, crunchys. Ce sont surtout les 2 derniers titres de l'album qui ressortent le plus du lot: l'entêtant "Inside/outside" avec ce refrain qui reste scotché dans les mémoires, qui laisse des traces indélébiles, s'apparente presque à un hymne dans le genre et l'up-tempo "Ride the rhino", appuyé par un rythme soutenu, est tellement déchaîné qu'il donne la pêche, fait bouger et le chanteur Georg Dolivo met ses cordes vocales à l'épreuve au-delà des limites du raisonnable.

Cependant, tout n'est pas idyllique sur cet album, ce serait trop beau... On y trouve des titres bien moins inspirés tels que les mid-tempos "Even the sun goes down", "Blood on the cross", qui sont très moyens, ne font pas vraiment vibrer...

Globalement, ce premier album éponyme de Rhino Bucket laisse quand même une impression assez positive. Bien entendu, l'influence de AC/DC est le détail marquant de cet album et l'originalité n'est pas le point fort de Rhino Bucket. Cela dit, le combo américain joue ce style de musique avec conviction et sincérité(l'avenir le prouvera, d'ailleurs) et les compos sont dans l'ensemble suffisamment bonnes et efficaces, servies par de très bons riffs. Bien produit par ailleurs, cet album a assez bien vieilli.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


MIDNITE SUN
Groovin' Sexplosion (2005)
Du hard us clinquant made in italy




LYNCH MOB
Wicked Sensation (1990)
Le meilleur album de lynch mob


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Georg Dolivo (chant, guitare)
- Greg Fields (guitare)
- Reeve Downes (basse)
- Liam Jason (batterie)


1. One Night Stand
2. Beg For Your Love
3. Train Ride
4. Going Down Tonight
5. Even The Sun Goes Down
6. Blood On The Cross
7. Shot Down
8. I'd Rather Go Insane
9. Inside/outside
10. Ride The Rhino



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod