Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KILLER DWARFS - Killer Dwarfs (1983)
Par THE MARGINAL le 28 Mars 2007          Consultée 1724 fois

Pour Killer Dwarfs, quintette canadien mené par le chanteur Russ Graham, l'aventure démarre réellement en 1983 avec la sortie d'un premier album éponyme sur le label Attic. Le combo canadien se fait remarquer surtout pour son sens de l'humour particulier: tous ses membres ont en effet adopté le surnom de "Dwarf" entre leurs prénoms et leurs noms.

Si des groupes comme Helix et Coney Hatch réussissent à percer et connaître un succès consid&érable à cette époque, Killer Dwarfs reste encore dans l'ombre. Il faut dire que son premier album ne sort guère du lot et renvoie l'auditeur à un hard rock sans surprise, dans la lignée de ce qui se faisait à l'époque.

Ce n'est pas la bonne volonté qui manque chez Killer Dwarfs. Le problème, c'est que le groupe se cherche, n'est pas franchement au point. A l'écoute des compos de cet album, on sent que Killer Dwarfs est encore un peu soft pour prétendre rivaliser avec des groupes plus huppés. Par exemple, le mid-tempo "Are you ready", qui ouvre ce premier album, est une compo heavy-rock de facture classique. Ce n'est pas désagréable, loin de là, mais pas exceptionnel non plus. Les 2 titres qui suivent, "Can't lose" et "Drifter", ne sont pas très passionnants et ne resteront pas dans les annales(surtout si on les compare aux compos que fera le groupe dans le futur). Et on se fait la même réflexion lorsqu'on écoute "Read between the lines" ou encore "Time to move on". Il n'y a rien qui excite, qui puisse attirer un tant soit peu l'attention.

En écoutant en intégralité cet album, on trouve quand même quelques titres assez bons comme "Prisoner", un titre heavy très cru et assez direct, avec un bon refrain(le chanteur poussant fort dans les aigus, par ailleurs), "Heavy mental breakdown", un morceau entêtant qui fait bouger la tête, le festif "Gotta lose to win", la ballade acoustique "Fire in your eyes" qui, tout en se démarquant du reste de l'album, est assez sympa, bien faite, voire "Outlaw of a modern man", un titre au potentiel intéressant avec des riffs acérés, un solo hypnotisant.

En fin de compte, on peut quand même dire que les débuts discographiques de Killer Dwarfs sont assez moyens. Pas mauvais, mais pas folichons non plus. Certaines compos sentent l'amateurisme à plein nez et on perçoit pas mal de défauts sur l'album. Ceci dit, on sent aussi que le groupe peut progresser car, par moments, il montre qu'il a du potentiel, des capacités. Il lui faut travailler davantage ses compos, persévérer car, sur cette galette, il manque quand même 1 ou 2 titres majeurs.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


HARDCORE SUPERSTAR
Dreamin' In A Casket (2007)
Heavy-rock sévèrement burné

(+ 1 kro-express)



The CASANOVAS
All Night Long (2007)
Hard rock n'roll made in australia qui dépote


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Russ Dwarf Graham (chant)
- Bryce Dwarf Trewin (guitare)
- Ange Dwarf Fodero (basse)
- Darrell Dwarf Millar (batterie)


1. Are You Ready
2. Can't Lose
3. Drifter
4. Prisoner
5. Heavy Mental Breakdown
6. Read Between The Lines
7. Gotta Lose To Win
8. Outlaw Of A Modern Man
9. Time To Move On
10. Fire In Your Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod