Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ROXX - Outlaws, Fools & Thieves (2004)
Par THE MARGINAL le 17 Mars 2007          Consultée 1754 fois

Ca vous dirait de faire un petit voyage dans le temps ? Revenir, par exemple, vers la fin des 80's... Si vous êtes d'accord, je vous invite à monter dans la DeLorean du docteur Emmett Brown. Nous arrivons donc à la fin des 80's, du côté de la Côte Est des Etats Unis et nous faisons plus ample connaissance avec le groupe Roxx, qui se situe sur le versant glam du Hard US. Ce groupe, après plusieurs tâtonnements, a vu le chanteur Joey D'Angeli, qui avait brièvement fait partie de Skid Row avant l'arrivée de Sebastian Bach, se joindre aux autres musiciens et a décidé de débloquer la situation.

Fort d'un line-up enfin stable, Roxx passe son temps à écumer les clubs de sa région dans l'espoir de décrocher un contrat, et à composer et enregistrer des titres en vue d'un futur album... Malgré sa bonne réputation scénique, ce combo américain ne parvient toujours pas à trouver une maison de disque. Les années passent et le paysage musical américain subit quelques bouleversements au début des 90's. Roxx n'a toujours pas trouvé de maison de disque et, las, finit par jeter l'éponge.

L'histoire est finie, pense-t-on... Et bien, pas vraiment ! Car voilà que dans les années 2000, le label Perris Records prend l'initiative de rééditer sur CDs le matériel qu'avait enregistré Roxx lorsqu'il était en activité. En 2002, sort un premier disque intitulé "Diamonds and rust"(avec un certain George Hall au chant), puis 2 ans plus tard, Perris publie "Outlaws, fools & thieves" sur lequel on peut entendre Joey D'Angeli.

A l'écoute de ce "Outlaws, fools & thieves", on constate que Roxx excellait dans l'art de pondre des compos hard rock/glam punchy, percutantes, efficaces. L'enthousiasmant et énergique "What's a boy to do ?!" montre que Roxx aurait pu être la réponse de la Côte Est aux Poison et Pretty Boy Floyd. "Tell me" est un mid-tempo "kissien" revisité à la sauce 80's: les choeurs, la façon dont les riffs sont tournés rappellent Kiss, justement. "Rockin' horse" représente la facette la plus virile, la plus rude du glam et ce detail tend à prouver que Roxx ne venait pas de New York pour rien. Avec le heavy et crunchy "Mr. Mean", assez sauvage dans son propos, on est plus proche de Skid Row et l'ensemble reste accrocheur. Roxx s'est également fendu d'autres bonnes compos telles que "Pint of blues", un brûlot hard rock n'roll bluesy accompagné d'une slide et d'un piano enthousiasmant, qui déménage, a un côté festif contagieux, communicatif et fait bouger le popotin, "In the groove", une chanson big-rock crue et groovy, servie au début par un harmonica crade, avec aussi une basse slappée funky en diable, ou encore "Turns to gold", un up-tempo tapageur comme ce n'est pas permis, qui déménage, qui fait headbanguer et dont le refrain est plein de grandiloquence.

Dans un registre plus soft, la ballade "Shy away", jouée à la mandoline, à la guitare acoustique, se distingue et vaut pour son originalité. C'est d'ailleurs le seul titre réellement original de l'album): la batterie façon marche militaire accompagne le titre et le final épique et très arrangé de celui-ci vaut vraiment la chandelle. Par contre, "Give up your heart" est un titre batard mi-rock, mi-ballade trop léger, sans consistance qu'on s'empressera d'oublier au plus vite.

Finalement, ce retour dans le passé(fin 80's/début 90's) que propose Roxx est fort agréable. Bien sûr, on ne manquera pas de remarquer que la production est très artisanale et dessert les compos. Ceci dit, cet album est une assez bonne surprise car les compos tiennent remarquablement la route, dégagent suffisamment de conviction, de punch et de vitalité pour attirer l'attention des fans de Poison, Tuff, Pretty Boy Floyd et pour qu'on pardonne au groupe son manque d'originalité(hormis sur 1 titre). D'autre part, la voix hargneuse du chanteur apporte un plus aux compos.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SLIK TOXIK
Doin' The Nasty (1992)
Hard/glam




GRAYSON MANOR
Back On The Rock (2003)
Débuts rageurs de ce groupe de hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Joey D'angeli (chant)
- Franky Novello (guitare)
- Randy Ferri (guitare)
- Mark Scovran (basse)
- Marko Socolli (batterie)


1. What's A Boy To Do?
2. Tell Me
3. Rockin Horse
4. Towing The Line
5. Give Up Your Heart
6. Pint Of Blues
7. Mr. Mean
8. In The Groove
9. Shy Away
10. Ball & Chain
11. Turns To Gold
12. In The Groove (remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod