Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 Revealed

INTROSPECCION - Revealed (2006)
Par BAST le 27 Décembre 2006          Consultée 1984 fois

Pour celui qui a l’habitude d’écouter du heavy mélodique post-revival, la découverte d’INTROSPECCION ne réserve aucune surprise. Quand bien même ce nouveau venu nous vienne de Colombie, il évolue dans un registre maintes fois exploré par ses aînés italiens (le chant), espagnols ou encore suédois (le côté épique).

Toutefois, sur certains aspects, INTROSPECCION tire étonnamment bien son épingle du jeu. Car l’intensité que mettent les membres du groupes à insister sur le côté épique des compositions est, par moments, bluffant.

A commencer par le chanteur, pourvu toutefois que l’on n’ait rien contre l’altitude. Certes, Nelson Daniel Rodrigez a tendance à en faire des tonnes, mais au bout du compte, on sent qu’il est totalement habité par les titres (Despair) et on éprouve un certain plaisir à l’accompagner un bout de chemin.

La guitare, conventionnelle au possible, témoigne elle aussi d’un amour immodéré pour le heavy épique. Les soli sont longs et variés (Timeless Paradox), les riffs fournis et appuyés. Et le clavier n’est pas en reste, y allant de ses interventions ultra rapides (Distant Love, l’instrumental Influenza).

Les orchestrations, régulièrement placées, s’avèrent convaincantes mais un peu trop en retrait à mon goût, rappelant le travail effectué par les formations transalpines comme DRAKKAR ou HOLY KNIGHT (l’intro de Timeless Paradox, Self Destruction, la superbe ballade Far Away From You).

Le tempo est résolument speed (Distant Love, le survolté Blinded Eyes), quoique INTROSPECCION sache lever le pied par moment, histoire de ne pas fatiguer l’auditeur avant l’heure (Bodhissatwa).

La production n’a rien de choquant puisque tout à fait conforme à ce genre de heavy underground. Autrement dit, les connaisseurs ne seront pas dépaysés.

Après quelques écoutes poussives, on est récompensé des nos efforts. Oui, il était tout à fait judicieux de pousser plus avant la découverte de ce groupe. Revealed est un bon petit album de heavy symphonique, sans prétention, mais composé avec une motivation qui ne m’a pas laissé insensible.

Bravo !

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


DRAGONLAND
Starfall (2004)
Du très grand Speed, mélodique et symphonique !

(+ 1 kro-express)



DARK MOOR
Autumnal (2009)
Un été indien

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Nelson Daniel Rodrigez (chant)
- Cesar Eduardo Restrepo (guitare)
- Mauricio Castillo (guitare)
- VÃctor Hugo Santafà Ossa (clavier)
- Yenner Fabian Mora (basse)
- Camilo Robayo 'toti' (basse)


1. Sad Premonition
2. Despair
3. Timeless Paradox
4. Far Away From You
5. Distant Love
6. Bodhissatwa
7. Blinded Eyes
8. My Land On Fire
9. Influenza (instrumental)
10. Self-destruction



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod