Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DOL AMMAD - Ocean Dynamics (2006)
Par BAST le 15 Décembre 2006          Consultée 1886 fois
DOL AMMAD est un groupe Grec formé début 2004 et dont Ocean Dynamics est le second album. Star Tales, son prédécesseur, avait retenu l’attention des sites aussi underground que les groupes dont ils font leur ordinaire. Pour ma part, je ne découvre DOL AMMAD qu’avec cette seconde production.

Sur le papier, DOL AMMAD est une formation en marge des standards habituels, c’est évident. Présentée comme l’alliance consentie de son plein gré du metal avec VANGELIS ou JARRE, la musique de DOL AMMAD est déclinée par un line-up étonnant puisqu’on retrouve, en tant que membres à part entière du groupe, une chorale de 14 voix. Une véritable PME, quoi. Encore quelques choristes supplémentaires et DOL AMMAD pourra créer son Comité d’Entreprise et ses membres pourront disposer de représentants syndicaux !

La chorale intervient en tant que lead puisque DOL AMMAD est dépourvu de chanteur, dans le sens front-man du terme. Alors que la plupart des formations symphoniques font appel à des chœurs pour enrichir leur musique, DOL AMMAD coiffe la tendance à rebrousse-poil : le groupe a invité DC Cooper (SILENT FORCE) pour épauler la chorale sur un titre.

Et tout ce joli monde est mené à la baguette par un seul homme, le claviériste Thanasis Lightbridge, compositeur omnipotent et grand passionné des années 80.

Une fois la galette insérée, les particularités énoncées plus haut ne produisent pas forcément l’effet escompté dans la mesure où le style pratiqué n’est pas si surprenant. Les parties dominées par les chœurs sont très proches de THERION et les effets électroniques, abondants, oscillent entre du VANGELIS et des sons de jeux vidéos. Une association originale, donc, mais pour un résultat qui l’est un peu moins.

Au niveau de la structure des morceaux en tout cas, dans ce vaste registre qu’est le metal, il y a tout de même matière à quelques découvertes. Même si, je le répète, THERION l’a déjà fait, la dominance implacable des chœurs aboutit à des titres plus longs à appréhender que s’il s’agissait d’un heavy conventionnel.

Ocean Dynamics débute par une longue intro un brin atmosphérique, plaisante sans plus. Puis c’est avec Thalassa Dominion second du nom qu’on prend fermement pied sur l’œuvre imaginée par Thanasis Lightbridge. On pense immédiatement au groupe que j’ai déjà cité deux fois mais que je ne peux décemment citer une troisième fois sinon ça ferait trop de répétitions et ma prof de français, si elle est encore en vie, ne sera pas contente. Vers la fin du morceau, DOL AMMAD fait dans l’aérien avec ce chant éthéré et ces sons que l’imaginaire collectif associe à de la SF (d’où « aérien » puisque la SF, c’est avant tout des vaisseaux spatiaux qui volent).
Thalassa Dominion III (la suite du II) nous plonge tout droit au début des années 90, à l’époque où AENIGMA faisait danser des moines grégoriens sur des rythmes technoïdes.
La dernière partie de Thalassa Dominion est un excellent titre qui me rappelle l’aventureux OXYPLEGATZ. Sur une rythmique black, les ambiances SF défilent et peignent un tableau où le chaos règne en maître impitoyable du désespoir noir et cruel.
L’excellente cavalcade Solarwinds est du THERION pur jus avec cette touche électro en sus, tout comme Lava que rehausse une superbe rythmique « batucada ».
Aquatic Majesty est le seul titre dominé par un chant solo avec l’invité de marque DC Cooper, excellent, comme à son habitude. C’est certainement pour cette raison qu’il est heavy et plus conventionnel que les autres.
Enfin, le complexe Liquid Desert aurait été la parfaite illustration de ces bouquins de la fin des années 70, recueils de superbes illustrations SF où les filles étaient forcément nues et les ordinateurs ultra sophistiqués étaient dotés de boutons poussoirs et de leviers.
Enfin, Heart Of The Sea est l’hommage grec aux ET de rencontre du troisième type.

La musique de DOL AMMAD est vraiment très agréable. Exceptées les quelques ambiances ascenseurs, le côté kitch des passages électroniques a le mérite de nous transporter là où ceux qui ont passé la trentaine versent une larme en y songeant (sauf s’ils sont devenus depuis très riches).
La production est plutôt bonne (comprenez par là que le son rétro des effets électroniques est voulu). Enfin, pour l’anecdote, le batteur de DOL AMMAD est Alex Holzwarth que l’on découvre ici avec un jeu plus varié que celui des albums de RHAPSODY. Peut-être bien parce qu’il dispose de davantage de liberté…

Pour ceux qui souhaitent s’évader un moment, Ocean Dynamics est une belle et peu onéreuse alternative à la machine à voyager dans le temps. J’attends pour ma part la suite avec impatience.


Note : 3,5 / 5




Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Thanasis Lightbridge (clavier)
- Alex Holzwarth (batterie)
- Dc Cooper (guest : chant)
- Dim (guitare)
- Nick Terry (basse)


1. Thalassa Dominion I
2. Thalassa Dominion Ii
3. Thalassa Dominion Iii
4. Thalassa Dominion Iv
5. Solarwinds
6. Descend
7. Lava
8. Aquatic Majesty
9. Liquid Desert
10. Heart Of The Sea



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod