Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Harem Scarem

TRIUMPH - Just A Game (1979)
Par THE MARGINAL le 27 Février 2007          Consultée 2415 fois

Le trio canadien, fort d'un album("Rock n'roll machine" en 1977) qui en a fracassé plus d'un, continue sur sa lancée et sort en 1979 "Just a game", son troisième album studio de rang. La barre ayant été placée très haut sur le précédent opus, la question est de savoir si Triumph saura se montrer à la hauteur des espérances que de nombreux fans ont mis sur le combo canadien...

En guise d'introduction, on entend des applaudissements qui confèrent une ambiance live au disque. Pourtant, il ne s'agit pas d'un live, mais bien d'un album studio. Le mid-tempo "Movin' on" le rappelle à point nommé, malgré les applaudissements persistants. On a là affaire à du hard rock classique et c'est le solo plein de feeling de Rik Emmett qui vient transcender ce titre qui, jusqu'alors, paraissait banal. Triumph passe la vitesse supérieure et sort de son chapeau "Lay ot on the line", un titre intense qui monte en puissance jusqu'au refrain et qui, de par la structure de ses mélodies, anticipe un peu ce qu'on entendra dans le hard rock des 80's, "Young enough to cry", un blues épique, prenant, musclé, chargé d'émotion, de sensiblité et sur lequel Rik Emmett se montre époustouflant question feeling.

Comme autres titres intéressants, le trio canadien propose "American girls", qui lorgne du côté du hard rock catchy, entraînant, typiquement 70's, qui fait bouger et qui incarne à sa façon le rêve américain(d'ailleurs, avant le solo, il y a un clin d'oeil à l'hymne américain), "Hold on", un titre progressif de par sa structure mélodique à géometrie variable, ses fréquents changements de ton, de rythme, la ballade "Suitcase blues", teintée blues cabaret avec ses mélodies retro(on se croirait dans les années 50 en entendant ce titre), cristallines, veloutées, mais qui laisse un goût d'inachevé car si elle avait été davantage travaillée, elle aurait pu être monstrueuse. On peut aussi ajouter l'instrumental "Fantasy serenade", joué à la guitare sèche, qui confirme l'immense talent de Rik Emmett et s'avère assez inspiré(chose pas toujours évidente avec les titres instrumentaux).

En résumé, Triumph a sorti avec "Just a game" un très bon album inspiré, aux compos riches et variées et confirme qu'il a les capacités pour devenir un groupe majeur. Toutefois, pour chipoter un peu, on admettra que "Just a game" est un poil en dessous de "Rock n'roll machine", un peu moins foncièrement hard. Cet album est tout de même de haute volée et Rik Emmett mérite largement d'être taxé de guitar-hero, vu le boulot époustouflant qu'il a fait sur les compos dans leur globalité.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SPREAD EAGLE
Spread Eagle (1990)
Hard rock




The HELLACOPTERS
Grande Rock (1999)
Une belle leçon de rock n'roll qui tâche


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Rik Emmett (chant, guitare)
- Mike Levine (basse)
- Gil Moore ( batterie, chant)


1. Movin' On
2. Lay It On The Line
3. Young Enough To Cry
4. American Girls
5. Just A Game
6. Fantasy Serenade
7. Hold On
8. Suitcase Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod