Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/GRIND  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2000 Growth
2004 Life

INHUMATE - Growth (2000)
Par GORR le 12 Novembre 2006          Consultée 2060 fois

Après « Internal Life » qui nous racontait une première partie de la vie en une illustration prénatale et «Ex-Pulsion» qui représentait le moment de la naissance, les strasbourgeois reviennent ici avec un troisième album décrivant la croissance de l'être humain (ouh, un groupe de Grind intelligent, je vous vois venir). Pourtant, INHUMATE est vraiment ce qui s'appelle un groupe pénétrant. Leur musique n'est pas seulement synonyme de violence imbécile. L'univers d'INHUMATE est à découvrir pleinement. Sa musique et son talent encore plus. Une sorte d'art totalement délirant qui vous prend aux tripes dès la première corde de guitare cassée par des riffs si féroces et malsains. Oui, avec « Growth » INHUMATE nous offre de quoi nous rassasier encore et encore d'un Death/Grind subtilement aguicheur. Entrez dans l'arène.

Rien que le premier titre joue déjà avec nos nerfs. Simple hurlement gutturale pour nous mettre en bouche avant de nous taper ces seize autres titres de Grind dans la gueule. 'Underground' vient juste après. Titre très INHUMATE dans l'âme avec ses riffs accrocheurs et la voix de Christophe tantôt inaudible, tantôt criée. Ca blast déjà bien et c'est que le premier morceau. Mais 'Underground' a passé le mot à 'Copyright' qui décoche encore une fois un panel de riffs incroyablement divertissants. C'est un fait inconstable: INHUMATE sait nous faire headbanger la gueule. Gentil mini-break en fin de morceau pour repartir de plus belle pendant une dizaine de secondes... Ca marche, on a déjà envie de se fracasser la tête par terre tellement on est transporté par cette rage qui n'a strictement aucune limite. Les 32 minutes de cet album ne feront que confirmer ce que les deux disques précédents d'INHUMATE nous avait prouvés : l'excellence d'un Grindcore ravageur et invulnérable. Que ce soit 'Clock' et sa vitesse fulgurante, 'Grind God' et ses breaks ultra torturants ou encore 'Time' et son originalité perçante, cet album regorge de titres aussi harassants les uns que les autres. Pour cause d'une puissance plus que remarquable à travers du blast et encore du blast.

Le croisement que peut faire INHUMATE avec la frénésie d'un Grindcore survolté et la domination d'un Death Metal, est imparable dans chacun des morceaux de « Growth ». INHUMATE nous comunique très bien son énergie si extraordinaire à travers ses guitares aux riffs dégoulinants de brutalité, son chanteur vomissant à souhait et un batteur qui va certes blaster tout du long mais qui saura aussi alterner sur un jeu de cymbales, simple mais efficace, notamment dans les breaks. C'est d'ailleurs bien sur cet album qu'on retrouve en quelque sorte certains tubes d'INHUMATE. Des joyaux putrides à vous foutre sous la dent et qui vous arrachent la gueule en moins de deux. Attardez-vous sur 'Satyriasis' et son intro pesante pour enfin se libérer avec une déferlante de blast et de hurlements monstrueux. Christophe n'alterne même plus dans avec une voix Death ou Grind... Il se dirige carrément dans les entrailles noueuses du Goregrind méchant et dégoulinant. Un jeu de batterie superbement bien exposé et des riffs qui font toujours autant mouche... INHUMATE sait vous sortir quelques perles comme celles-ci de temps à autres... Qui vous accrochent directement avec cette violence insaisissable, comme si vous alliez vous prendre un raz de marée de Grindcore en pleine tronche. Ca fait mal.

Outre la qualité de cet album, sa production sera aussi un gros élément qui participera à cette note élevée. Une production qui a fait du chemin depuis « Internal Life » sans pour autant casser des briques. Le son est limpide, ça rentre bien dans les oreilles, mais si on baisse un peu le volume, on est légèrement perdu. Un défaut qui n'en est pas un car il est bien évident qu'INHUMATE doit s'écouter de préférence à hauts décibels. J'irais même jusqu'à dire que pour de l'autoproduction, INHUMATE fait ici très fort (à l'époque on ne savait pas ce qu'allait nous réserver « Life » bien évidemment).

Que dire alors si ce n'est qu'INHUMATE nous frappe encore de plein fouet ici ! « Growth » est un album abouti et bigrement brutal. Facile à assimiler, pas complexe pour un sou, ce troisième opus d'INHUMATE n'attend que vous et vos tympans chaleureux. En moins de 35 minutes, INHUMATE va réussir à vous clouer sur place avec un Death/Grind rempli de groove et de violence. On danserait presque sur les rythmiques et les riffs d'enfer de «Growth». On peut être fier d'avoir dans nos rangs ce groupe si hallucinant. Sick and Proud ! So is INHUMATE !

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


PROSTITUTE DISFIGUREMENT
Embalmed Madness (2001)
Un brutal death aux tendances grind fantastique




TREPAN DEAD
Obsessional Dysfunctions (2006)
Un album de brutal death/grind vraiment excellent


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Fred (basse)
- Christophe (chant)
- Yannick (batterie)
- David (guitares)


1. I Want To Kill Some... (part Iii)
2. Underground
3. Copyright
4. The Fright
5. Clock
6. Grind God
7. Time
8. The Golden Cage 02
9. Vanite?
10. N.s.c.
11. Urges!
12. Karamazov
13. Grind To The Core
14. Satyriasis
15. Bread And Games
16. Muensterturm
17. D.i.y.f.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod