Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Chinchilla, Pyramaze

MOB RULES - Ethnolution A.d. (2006)
Par FREDOUILLE le 18 Novembre 2006          Consultée 4871 fois

J'ai toujours considéré MOB RULES comme un très bon groupe, notamment lorsque j'ai découvert le combo allemand avec "Temple of two suns" (2000) que je trouve encore aujourd'hui comme le meilleur album du groupe. A l'époque, le groupe était plus jeune et possédait une certaine fougue qui malheureusement s'est peu à peu éteinte avec les albums suivants : "Hallowed be thy name" (2002) et "Among the gods" (2004). Cette fougue a laissé petit à petit un coté très professionnel (trop?) prendre le dessus en contribuant à des compositions certes de qualité mais manquant sensiblement de folie, de pêche (le coté folk des débuts ayant même quasiment disparu). Les 2 derniers albums en date sont pour ma part de très bons albums certes, auxquels il manque un je ne sais quoi. La musique du groupe s'avère au final un tantinet trop sobre et trop tendre. Trop sobre pour lui permettre de passer en toute première division en tout cas. Et pourtant, dans le genre, MOB RULES est certainement l'un des meilleurs combos allemands "espoirs" avec CHINCHILLA.

De ce fait, les deux albums précédents et ce malgré leurs qualités m'ont laissé un petit sentiment de déception. Déception, parce que je reste persuadé que le groupe a joué la carte de la prudence et en gardait sous la pédale. Il est évident que le groupe a progressé dans l'art de la composition, dans la recherche de mélodies... Mais où sont donc passées la spontanéité, l'impétuosité d'un album comme "Temple of two suns"?

J'attendais donc avec impatience le cinquième opus du combo allemand (légèrement remanié d'ailleurs, arrivées de Sven Ludke et de Markus Brinkmann) pour observer un peu si définitivement ou non le groupe allait enfin décoller véritablement. A l'écoute de "Ethnolution A.D.", on peut dire qu'il y a du progrès. On sent que le groupe s'est davantage "lâché" et on retrouve davantage de vivacité que sur les 2 albums précédents. C'est un bon point.
Autre bon point, MOB RULES a pour cet album composé un titre "phare" intitulé "Ethnolution" scindé en 6 parties et atteignant les 24 minutes ou presque! Les différents thèmes tels que les guerres de religion, le Ku Klux Klan, le mur de Berlin et ses incidences, le capitalisme contre le socialisme, le moyen Orient et ses attentats suicide y sont évoqués. Une belle remise en cause des évènements politico-culturels qui touchent le monde au quotidien en quelque sorte!
Inutile de vous dire que pour le coup, MOB RULES a fichtrement bien peaufiné son affaire tant les 6 parties s'enchaînent à merveille. Le groupe a bien évidemment privilégié les mélodies, les arrangements et les orchestrations. Comme de coutume chez eux, c'est en majorité des titres mid-tempos qui prédominent et la qualité est là. MOB RULES a néanmoins décidé de durcir le ton comme sur le tonitruant "Fuel to the fire" qui avoine sévère pour du MOB RULES. Jamais le groupe n'avait sonné aussi heavy et agressif, et c'est bien là que le groupe se devait de progresser. C'est chose faite.
Ce titre phare est en tout cas une réussite et démontre que le groupe a franchi un cap supplémentaire. Au programme donc, les mid-tempos habituels de qualité on va dire ("Unholy war" et claviers "trompettisants" - quelques guitares "Queensrychiennes sont à noter -, "Ashes to ashes" aux parties harmoniques magnifiques), titres puissants ("Fuel to the fire", "The last farewell") et même intermède instrumental (l'aérien et quasi "Floydien" "Veil to the death") qui laisse donc place à l'excellent "The last farewell", titre puissant qui vient terminer en apothéose sur fond de BBC News from Bagdad, la première partie de l'album.

La deuxième partie de l'album se compose des 6 titres restants. On ne retiendra pas "Day and lifetime" qui me parait bien trop conventionnel (MOB RULES retomberait-il dans ses travers?) placé juste après "Ethnolution". Le morceau est pas mal mais par trop prévisible, refrain et soli inclus! On s'attardera davantage sur l'excellent "River of pain" qui nous rappellera quelque peu l'époque de "Temple of two suns" via sa vivacité, ses claviers intenables et même son passage quelque peu néo-classique. De même que le refrain fédérateur au possible ne vous laissera pas sans réaction. Superbe!
"New horizon" est un petit peu dans la même veine et c'est également une franche réussite.
On retiendra également le tantinet progressif "With sparrows" (assez inhabituel pour du MOB RULES) lequel me rappelle un peu DREAMTHEATER pour le coup et SAVATAGE pour l'introduction au piano.
MOB RULES n'échappe pas non plus (décidément!) à la mode du morceau aux consonnances orientales, j'ai nommé "Ain't the one". De belles parties solo en perspective et une basse qui ronronne comme il se doit. Pas mal!
Enfin, le magnifique "Better morning" vient terminer avec brio et avec une lueur d'espoir cet album. C'est un morceau très calme sur lequel Klaus Dirks chante à merveille. Il est soutenu par de magnifiques choeurs féminins et masculins (Thomas Retkke - chanteur d'HEAVEN'S GATE est de la partie) qui donne à ce morceau une dimension supplémentaire. Très opéra metal en fin de compte, SAVATAGE n'est d'ailleurs parfois pas très loin, SYMPHONY X non plus pour l'ambiance. Du grand art!

Au final, MOB RULES réalise là un très très bon album en affichant une prise de risques plus importante que de coutume, dans la composition notamment, et on retrouve quelque peu la vivacité d'antan tant désirée par votre serviteur. MOB RULES signe là son meilleur album je pense, car tout en gardant ses vertus habituelles, le groupe a concocté là un album fort ambitieux!
Sera-t-il malgré ça, suffisant pour accéder à la première division? Pas si sûr!

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


BATTLEROAR
To Death And Beyond (2008)
Heavy metal épique! D'excellente facture!




JUMPER LACE
Beyond The Romance (1991)
Du Heavy Metal excellent !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Mathias Mineur (guitar)
- Sven Lüdke (guitar)
- Markus Brinkmann (basse)
- Sascha Onnen (keyboards)
- Klaus Dirks (vocals)
- Arved Mannott (drums)


1. Ethnolution
- a) Prologue
- b) Unholy War
- c) Ashes To Ashes
- d) Fuel To The Fire
- e) Veil Of Death
- f) The Last Farewell
2. Day And A Lifetime
3. River Of Pain
4. Ain't The One
5. New Horizon
6. With Sparrows
7. Better Morning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod