Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1995 2 Borknagar
1997 2 The Olden Domain
1998 2 The Archaic Course
2000 2 Quintessence
2001 1 Empiricism
2004 Epic
2006 Origin
2010 Universal
2012 1 Urd
2016 1 Winter Thrice
 

- Style : Orakle
- Membre : Arcturus, Abyssic, Enslaved, Fission, Otyg, Dimmu Borgir, Age Of Silence, Solefald, Ulver, SkuggsjÁ
- Style + Membre : Ics Vortex, Cronian, Vintersorg
 

 Site Officiel (295)
 Myspace (301)
 Chaîne Youtube (208)

BORKNAGAR - The Olden Domain (1997)
Par POSSOPO le 17 Janvier 2007          Consultée 6169 fois

Le concept de supergroupe n’est pas une spécificité absolue du black metal mais rarement, sinon jamais, un genre aura autant produit de formations hybrides piochant ses membres un peu partout…sur le sol norvégien. Tout le monde s’y est mis et les croisements se sont très vite multipliés dans tous les sens. Mais remettons les choses à leur place, le fondateur de BORKNAGAR est un certain Øystein G. Brun, auparavant inconnu des autorités black puisqu’il n’y officiait "que" chez le deatheux MOLESTED. Et si aujourd’hui, l'orchestre compte, ou a compté, dans ses rangs un nombre incalculable de personnalités du black norvégien, il faut s’efforcer de rendre à César ce qui lui appartient. Il faut pourtant avouer que l’adjonction, dés les premiers balbutiements de la bête, d’un chanteur aujourd’hui superstar qui a baigné dans quantité de projets et au timbre reconnaissable entre mille, n’aide pas à se sortir de la tête ce qui est bel et bien une erreur. BORKNAGAR n’est donc en aucun cas un supergroupe mais la création unique d’un musicien qui fut bien obligé de s’attacher les services de collègues déjà connus pour concrétiser ses envies de notes.

Garm, maître à penser du génial ULVER et ex-collaborateur essentiel du référentiel ARCTURUS tient donc le micro sur les deux premières réalisations de ce combo magnifique, dont "The Olden Domain", premier véritable pas de BORKNAGAR en direction de son univers actuel et dont la définition peine à sortir de mes doigts. Un viking metal progressif et incroyablement majestueux peut-être.

Et déjà, ce disque n’est plus une surprise pour tous ceux qui le découvrent après s’être pourléché les esgourdes sur "The Archaic Course", "Quintessence", "Empiricism" ou "Epic". Quand en plus, ces auditeurs connaissent le travail de Garm, l’écoute de "The Olden Domain" deviendrait presque inutile tant on sait à quoi s’attendre. Evidemment, aimer la musique ne consiste pas à empiler les références pour briller en soirée, parfois en se contentant de lire quelques infos pêchées de ci de là pour se constituer un discours riche et professoral, surtout témoin d’une absence totale de passion. Et que le passionné, le seul à qui on devrait s'adresser et qui ne cherche qu’à vivre quelques moments de bonheur auditif, évite de passer à côté de cette galette remarquable !

La description du contenu est déjà faite. Ajoutez à la recette unique de "The Archaic Course" la touche Garm, c’est-à-dire un chant souvent hyperbolique, mais qui se rappelle, quand il se met à gronder, son appartenance à la grand famille du metal noir, retirez une modeste pincée de heavy et vous obtiendrez ce que je me permets de qualifier de réussite totale, une musique terriblement originale ("The Olden Domain" est bien l'aîné de la lignée viking), amalgame merveilleux de nombreuses influences jamais contradictoires, totalement à l’aise et pourtant à part dans son milieu de grimés incendiaires. Là est tout le génie de l’œuvre car contrairement à SOLEFALD, dont le propos iconoclaste déstabilise parfois exagérément, ou FLEURETY, qui tombe dans l’absolu n’importe quoi, BORKNAGAR sait ici caresser l’auditeur dans le sens du poil comme pourrait le faire aujourd’hui ENSLAVED. Pas aussi délicat que son prédécesseur, le travail de Garm conservant en permanence ce soupçon de vice qui inonde certains morceaux d’ARCTURUS, "The Olden Domain" reste d’un accès immédiat. Ce qui n’écourte en rien sa longévité, la justesse de l’écriture ne pouvant être soumise à débat.

Il est vrai que BORKNAGAR peut lasser car son évolution est, depuis quelques temps, inexistante. Il est aussi vrai que Garm vole ici un peu la vedette au reste de la troupe. Mais à moins de faire une allergie aux performances de Kristoffer Rygg, à moins d’avoir déjà suffisamment trempé dans l’univers de BORKNAGAR avec les sorties suivantes, en aucun cas supérieures, l’achat de "The Olden Domain" paraît plus que judicieux.

A lire aussi en VIKING METAL par POSSOPO :


MOONSORROW
Kivenkantaja (2003)
Viking metal (!?)

(+ 2 kros-express)



PRIMORDIAL
The Gathering Wilderness (2005)
Nouvelle beauté celte

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802
   PERE FRANSOUA

 
   (3 chroniques)



- Garm (chant)
- Øystein G. Brun (guitares)
- Kai K. Lie (basse)
- Grim (batterie)
- Ivar Bjørnson (synthé, effets)


1. The Eye Of Oden
2. The Winterway
3. Om Hundrede Aar Er Alting Glemt
4. A Tale Of Pagan Tongue
5. To Mount And Rove
6. Grimland Domain
7. Ascension Of Our Fathers
8. The Dawn Of The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod