Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior
- Style + Membre : Savage Circus

PERSUADER - When Eden Burns (2006)
Par BAST le 23 Octobre 2006          Consultée 3862 fois

Absolument pas emballé par le premier album des Suédois de PERSUADER (« The Hunter »), j’avais ouvertement et dédaigneusement négligé son successeur (« Evolution Purgatory »), convaincu qu’il ne me ferait guère plus d’effet. Puis, par curiosité ou désœuvrement momentané, je lui ai octroyé une chance, il y a de cela quelques semaines seulement. Et là, j’ai vite saisi la nuance : ça n’était pas à PERSUADER que j’octroyais une chance supplémentaire mais bien à moi.
Car si PERSUADER n’en a rien à battre de me compter parmi ses fans, je ne cesse pour ma part de me congratuler chaque matin, au réveil de préférence, d’avoir eu cette incroyable présence d’esprit de lancer ma mule à le recherche de cet album (la nouvelle loi relative aux téléchargements m’oblige à préciser que l’acquisition en bonne et due forme a suivi de près).

Ce qui est intéressant au regard de l’écriture de cette chronique, c’est que je me suis consacré à « When Eden Burns » quelques jours après la découverte de ce désormais fameux « Evolution Purgatory » (j’ai bien envie de me congratuler une nouvelle fois…).
Et évidemment, cela facilite grandement la comparaison que l’on dresse naturellement entre deux opus qui se succèdent, d’une part au niveau de l’évolution purement stylistique - le cas échéant, d’autre part au regard de la qualité des compos.

Je commence donc par le « d’une part », qui, ça tombe bien, est doté d’un « cas échéant »: « When Eden Burns » témoigne de quelques changements, souples et habiles.
Le plus évident, c’est que la musique des Suédois se rapproche davantage encore de la scène death mélodique. Les riffs et la rythmique en général évoquent immédiatement DARK TRANQUILLITY (écoutez donc « R.S - Knights » et « The Return »…). Ensuite, même si PERSUADER se restreint à un chant heavy traditionnel - donc sans glaires au fond de la gorge, la façon dont ce chant et les chœurs qui l’accompagnent sont produits fait là encore songer au rendu des vocaux de DARK TRANQUILLITY ou d’IN FLAMES.
L’autre évolution a trait aux similitudes entre PERSUADER et BLIND GUARDIAN, en régression. A part les chœurs qui ne seraient pas ce qu’ils sont si BLIND GUARDIAN n’avait jamais existé, il y a moins matière à songer à l’aîné lorsque l’on écoute le puîné.

Passons maintenant au « d’autre part » : d’un point de vue strictement qualitatif « When Eden Burns » est en deçà de « Evolution Purgatory ». Ca n’est pas bouleversement, peut-être même est-ce affaire de goût, mais il est vrai que les hits étaient davantage marquants sur le second opus des Suédois que sur celui-ci.
« When Eden Burns » n’en est toutefois pas dépourvu. J’en veux pour preuve le burné et accrocheur « Slaves Of Labour » ou « Judas Immortal », l’un des tous meilleurs titres jamais composés par PERSUADER.

A côté de ces hits, « Twisted Eyes », « R.S - Knights » ou encore « Return » sont d’autres excellents morceaux. Le reste donne certes la patate, mais les frissons procurés sont moins drus qu’avant.

La production est monstrueuse avec ces guitares qui feraient trembler de peur du papier de verre ou cette batterie qui…qui…enfin cette batterie, quoi. Et les chœurs portent la griffe BLIND GUARDIAN, c’est dire s’ils sont réussis.

Alors, moins inspiré PERSUADER ? Oui, mais sans qu’en souffre réellement le rendu final. Sur l’échelle subjective que tout chroniqueur a fini, un jour, par dresser sur un bout de papier (pour ma part, ce serait « fantastique - excellent - très bon - bon - moyen - médiocre - à jeter - genre que je n’écoute pas »), « Evolution Purgatory » a pris pied sur le second barreau (à partir du haut, soyons optimiste) tandis que « When Eden Burns » placerait le sien sur le troisième. Largement de quoi se laisser tenter par une nouvelle aventure en compagnie de PERSUADER…

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


ZONATA
Buried Alive (2002)
Power metal




TIMELESS MIRACLE
Into The Enchanted Chamber (2005)
Speed mélodique grandiose


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



Non disponible


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod