Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace (47)

DØDHEIMSGARD - Kronet Til Konge (1995)
Par POSSOPO le 3 Janvier 2007          Consultée 3146 fois
Il est amusant de voir à quel point les avis sur un opus peuvent être parfois tranchés. Cela est particulièrement vrai en metal extrême, comme si cet adjectif devait absolument épouser le caractère de l’auditeur. DØDHEIMSGARD a connu une carrière étrange, faite de multiples changements de style et de line-up. Il est même à se demander si cette formation n’a pas été contaminée par un mal propre à de nombreux supergroupes, l’absence totale d’identité. Les trois disques longue durée déjà sortis ne comportent que très peu de similitudes. "666 International" est aussi cyber que "Monumental Possession" est thrash que…réservons à la suite de la chronique l’exclusivité des informations sur "Kronet Til Konge". L’EP "Satanic Art", qui balance avec allégresse entre l’esthétique de son prédécesseur et de son successeur, montre sur sa pochette…un sauteur à la perche. Bref, DØDHEIMSGARD, s’il ne semble vouloir se poser sa tente sur un terrain unique, a au moins le mérite d’oser en totalité…ce qui devrait, en toute logique, ravir ceux qui le suivent. Finalement non puisque une paroisse a décidé de vouer un culte au premier album en refusant d’évoquer le cas "666 International" tandis qu’une autre, aux fondations plus récentes et moins attachée au dogme, applaudit en chœur à la diffusion de ce dernier et laisse gentiment "Kronet Til Konge" prendre la poussière à la bibliothèque de la paroisse.

Rentrons dans le vif du sujet, ne nous dispersons pas, ne perdons pas notre temps. "Kronet Til Konge", c’est une intro de bazar, mysticoplastique aux relents de messe noire. "Kronet Til Konge", c’est une basse lourde, étonnamment audible, tenue par monsieur Fenriz himself qui adoube par la même occasion l’orchestre à un rang suffisant pour ameuter une foultitude d’adolescents trop heureux de pouvoir adorer une nouvelle idole. Une basse languissante au tempérament marqué, qui s’exprime en solitaire à de nombreuses reprises et dont le discours, même accompagné de la batterie et de la guitare, reste souvent parfaitement compréhensible. "Kronet Til Konge", c’est "Midnattsskogens Sorte Kjerne", ou des ombres dansant sur une voix claire de messie noir éthylique. "Kronet Til Konge", c’est une outro stupide. "Kronet Til Konge", c’est un fond raw black souligné par l’écho d’une production asséchée mais acceptable. "Kronet Til Konge", ce sont quelques lignes mélodiques délicates permettant de contrebalancer un assaut noir somme tout relatif. "Kronet Til Konge", c’est un chanteur culte, baptisé Aldrahn, au grain plus eighties que tous ses compatriotes et aux cordes vocales délicieusement martyrisées.

Vous savez maintenant à peu près tout, il ne vous reste plus qu’à reconstituer le puzzle et à vous demander si l’achat de cet album en vaut la chandelle. Mais avant, il serait injuste de ne pas ajouter que "Kronet Til Konge" (c’est le titre de l’album, je dis ça pour les distraits) possède sa touche d’originalité. En fait, je l’ai déjà dit dans le paragraphe précédent, il suffit de rassembler les bons éléments. Et comme cette chronique est mienne, je finirai en donnant mon avis à moi que j’ai. "Kronet Til Konge" (et de onze) ne mérite en fait guère qu’on s'attarde bien longtemps sur son cas. Sans être mauvais, ni même générique, il manque pourtant de convaincre et ne restera dans ma mémoire que comme un énième disque de black metal norvégien.




Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Aldrahn (chant, guitares)
- Vicotnik (guitares, batterie)
- Fenriz (basse)


1. Å Slakte Gud
2. En Krig Å Seire
3. Jesu Blod
4. Midnattsskogens Sorte Kjerne
5. Kuldeblest Over Evig Isøde
6. Kronet Til Konge
7. Mournful, Yet And Forever
8. Når Vi Har Dolket Guds Hjerte
9. Starcave, Depths And Chained
10. When Heavens End



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod