Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Nightwish

BROTHER FIRETRIBE - False Metal (2006)
Par THE MARGINAL le 31 Octobre 2006          Consultée 4320 fois

Brother Firetribe est le projet parallèle du guitariste de NIGHTWISH Emppu Vuorinen. Aux côtés de ce musicien, on retrouve le chanteur Pekka Heino, qui s'investit par ailleurs au sein du groupe de metal mélodique(aux relents progressifs) LEVERAGE(qui a sorti cette année même son premier album "Tides"). Autant vous dire tout de suite que Brother Firetribe n'a rien à voir avec NIGHTWISH.

A voir le titre de cet album("False metal"), on serait tenté de croire que Brother Firetribe est un énième combo de heavy metal(ou true-metal) marchant sur les plate-bandes de MANOWAR(ou le caricaturant), d'autant que la pochette est très clichesque(ne vous rappelle-t-elle pas celle du premier opus de ABSOLUTE STEEL "The fair bitch project" ?). Par ailleurs, on voit les musiciens se livrer à des poses grotesques à l'intérieur du livret et on sent bien qu'ils ne se prennent pas du tout au sérieux.

Pour l'aspect musical, Brother Firetriebe n'a rien à voir avec le heavy metal. Non, ce combo finlandais oeuvre plutôt dans le hard FM typé 80's et fait plutôt penser aux EUROPE, JOURNEY, SURVIVOR, voire TREAT, ou VAN HALEN période "1984". Autant dire qu'avant d'écouter cet album, et sans chercher des informations sur ce groupe, on ne l'aurait pas deviné du premier coup...

Ce premier album de Brother Firetribe démarre très fort avec "Break out", un mid-tempo hard mélodique très arrangé, avec un refrain chaleureux, bénéficiant de surcroit de l'apport des claviers qui confèrent une certaine ambiance, une certaine atmosphère au titre. Celui-ci pose les bases de ce que va être l'album. En effet, "Valerie", une compo typiquement hard FM aux mélodies subtiles, avec un refrain qui transcende les compos et des guitares un peu en retrait, et "I'm on fire", plus ou moins dans le même esprit, mais avec des guitares un peu plus incisives, démontrent que le quartette maîtrise fort bien le style dans lequel il évolue et a un potentiel très intéressant. La suite de cet album, c'est du tout bon: avec "Devil's daughter", on est en présence d'une énorme compo hard mélodique, très 80's, avec une dualité guitares/claviers omniprésente(en passant, le claviériste fait admirer ses talents) et on pourrait croire que cette chanson décrit la demoiselle qui est dessinée sur la pochette du disque. "Midnite queen", accrocheur et catchy comme ce n'est pas permis, a le potentiel d'un gros tube. L'énergique "One single breath" communique sa pêche, son enthousiasme à l'auditeur. L'entêtant "Lover tonite" voit Brother Firetribe combiner avec bonheur heavy-rock et consonances FM, tandis que "Kill city kid", qui conclut cette première galette de Brother Firetribe, est la compo la plus foncièrement hard de l'album. Il s'agit d'un titre big-rock ultra-accrocheur, contagieux avec un refrain monstrueux, fédérateur, qui a véritablement tout d'un mega-hymne(c'est en tout cas mon titre préféré de l'album).

Dans le registre des ballades, Brother Firetribe prouve qu'il n'est pas maladroit, comme l'attestent "Love goes down", une ballade qui progresse crescendo, qui monte en intensité après un début calme et dont le refrain dégage beaucoup d'émotion, ou encore "Spanish eyes", une power-ballad prenante avec une intro bluesy plein de feeling et quelques moments de haute volée en prime.

Ceci étant, pour tempérer un peu tout ce qui est dit, il faut quand même reconnaitre que tout n'est pas parfait à 100%(ce serait trop beau, hein ?). Certaines intros aux claviers ne sont pas terribles et apparaissent un peu comme le défaut majeur de ce disque. D'autre part, la présence d'une compo rapide aurait certainement contribué à magnifier l'album.

Globalement, "False metal" est quand même un très bon premier album et Brother Firetribe a de sacrées ressources: la voix du chanteur Pekka Ansio Heino est l'un des points forts de l'album, les compos sont inspirées, pleines de classe et l'état d'esprit global de ce disque est positif. Même s'il y a quelques petites imperfections à droite et à gauche, on sent qu'il y a un réel potentiel chez ce groupe. Avec un peu de chance, Brother Firetribe pourrait fort bien devenir aussi énorme que les HIM et NIGHTWISH sur le plan international pour peu qu'il donne une suite à ce 1er album. En attendant, "False metal" s'est hissé à la 22ème place des charts finlandais...

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


JADED HEART
Iv (1999)
Un must absolu du hard fm des 90's




IDLE CURE
2nd Avenue (1990)
Le meilleur album de idle cure


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Pekka Ansio Heino (chant)
- Emppu Vuorinen (guitare)
- Jason Flinck (basse)
- Tomppa Nikulainen (claviers)
- Kalle “hi-hatter” Torniainen (batterie)


1. Break Out
2. Valerie
3. I’m On Fire
4. Love Goes Down
5. Devil’s Daughter
6. Midnite Queen
7. One Single Breath
8. Lover Tonite
9. Spanisch Eyes
10. Kill City Kid



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod