Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Trans-siberian Orchestra, Doctor Butcher, Cellador, Power Quest, Aquaria, Oliva
- Style + Membre : Savatage, Circle Ii Circle
 

 Jon Oliva's Pain (518)
 Myspace.com/jonoliva (369)

Jon Oliva's PAIN - Maniacal Renderings (2006)
Par POWERSYLV le 10 Octobre 2006          Consultée 4367 fois

Qui ne connaît pas Jon Oliva ? Fondateur du mythique SAVATAGE avec son frère le regretté Criss au début des années 80, SAVATAGE nous a légué des albums de heavy péchus (Hall Of The Mountain King) et alliant mélodies et raffinements (Gutter Ballet, Streets, Edge Of Thorns …). Oui SAVATAGE avait la classe. Je dis « avait » en attendant d’en savoir plus car le groupe ne donne plus signe de vie bien qu’il n’ait pas splitté officiellement. Même s’il fut « l’homme de l’ombre » du groupe pendant l’ère 1993 / 2000 – où le chant était assuré par Zakk Stevens (actuel CIRCLE II CIRCLE), Jon a toujours été dans le secret des compositions. Car l’homme est un compositeur hors pair en plus d’un chanteur exceptionnel.

C’est ainsi qu’en congé du ‘TAGE, Jon s’est lancé dans une aventure solo ayant pour nom JON OLIVA’S PAIN et où l’on retrouvait dans les titres d’un premier album (Tage Mahal, 2004) la patte qui avait fait les grandes heures de son groupe phare. Et bien à l’écoute de cette deuxième livraison intitulée Maniacal Renderings, jamais le sentiment d’avoir affaire au compositeur des grandes heures de SAVATAGE n’a été aussi grand. L’ensemble est varié, alterne titres plus doux et plus rentre dedans et on se prend à repenser … ben j’y arrive tiens : rien que le premier titre (« Through The Eyes Of The King ») avec ses guitares incisives, son tempo marqué et la hargne mélodique des vocaux de Jon fait penser au fameux « The Hall Of The Mountain King ». En l’espace d’un instant, on se retombe donc quasiment 20 ans en arrière. Et en parlant de hargne, que penser de ce mid-tempo au caractère assez sombre (« Maniacal Renderings ») qui enfonce le clou juste derrière : des chœurs sur le refrain, les guitares et les claviers poussent ensemble la ritournelle. Là, c’est plutôt le SAVATAGE du début des années 90, celui de Streets, celui des nuances (« The Evil Beside You »).

Les guitares, parlons en car nous avons affaire à de fins bretteurs : Matt LaPorte et Shane French ont surement le grand frère Criss parmi leurs influences tant le côté à la fois fluide et classique - mais émouvant parfois et surement pas exagéré - transpire dans leur jeu. La guitare est bien souvent reine et les soli sont d’ailleurs impeccables dans l’ensemble (« Time To Die », « Maniacal Renderings ») … même si le clavier (voire le piano de Jon) fait parfois la compétition sur certains titres. Au niveau du chant, Jon se révèle encore une fois impeccable : sombre et hargneux (« Through The Eyes Of The King », un « Push It To The Limit » presque thrash, « Holes » … aah, ce break !), il est capable de nous émouvoir avec des vocaux doux et … poignants. Ce registre s’exprime surtout au niveau des ballades qui égrennent de superbes mélodies. A commencer par « The Answer », titre émouvant et superbement interprété. Idem pour « Timeless Flight » ou « End Times ». Si on fait bien attention, certaines mélodies ou arrangements peuvent évoquer QUEEN, les BEATLES voire … PINK FLOYD pour le caractère un peu « planant » qu’on peut trouver à de rares occasions.

Avec Maniacal Renderings, nous tenons là un très bon disque de Jon Oliva qui n’a décidément pas envie de prendre sa retraite. Maniacal Renderings est donc le dernier témoignage de ce forçat du metal. Un très joli disque dans l’ensemble qui n’empêche pas peut être un peu trop de ballades vers la fin (quand bien même sont elles jolies) et quelques redondances (la première partie du Queenien « Playing God ») … un petit défaut qu’on pouvait trouver d’ailleurs parfois chez SAVATAGE également. En parlant du ‘TAGE, il serait question au moment où je vous parle que la machine serait en phase de réactivation … mais restons prudent avec les rumeurs. Wait and see. Tiens, il parait aussi que les compos de ce disque auraient été inspirées par les premiers efforts de Jon et Criss à l’aube de SAVATAGE, mais chuuut, c’est entre nous, hein. En attendant, n’oubliez pas … Maniacal Renderings, disponible dans vos boutiques préférées depuis le 1er Septembre 2006.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


MEGADETH
The World Needs A Hero (2001)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



AMORPHIS
Eclipse (2006)
Amorphis se fend d'un lp entre ombre et lumière

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Jon Oliva (chant, claviers)
- Matt Laporte (guitare)
- Shane French (guitare)
- Kevin Rothney (basse)
- Chris Kinder (batterie)
- John Zahner (claviers)


1. Through The Eyes Of The King
2. Maniacal Renderings
3. The Evil Beside You
4. Time To Die
5. The Answer
6. Push It To Limit
7. Playing God
8. Timeless Flight
9. Holes
10. End Times
11. Pray For You Now



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod