Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (2 / 10)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


VINTERRIKET - Lichtschleier (2006)
Par POSSOPO le 2 Octobre 2006          Consultée 6517 fois

Parfois, le chroniqueur a peur de se tromper. Il a peur de se tromper car il sait qu’il s’aventure dans un domaine qu’il connaît mal tout en ignorant l’étendue de sa méconnaissance. Le risque est alors immense de fourrer son pieds dans un chausse-trappe dont il sera malaisé de s’extirper. Des lecteurs accourront, la nouvelle connue, pour inonder le prisonnier de tomates, symbole tragicomique de l’humiliation. Trop heureux de pouvoir montrer du doigt l’ignorant qui a oublié de mentionner que, qui s’est trompé sur, qui a cru que alors que. Le cauchemar peut alors durer des jours, et bientôt des meutes de lecteurs affamés iront dépecer la charogne encore chaude de remontrances, de quolibets, d’injures … Je vous hais, lecteurs maudits, blasés de ne pouvoir écrire, clones attristants de ces journalistes sportifs à la calvitie moins belle que celle de Zidane, à la bedaine les empêchant de courir le 100 mètres en moins de 15 secondes, au verbe médiocre, tout justes bons à tenter de rabaisser leurs héros jusqu’à leur plus que médiocre niveau. Et alors, comment sauver sa peau sinon en coupant l’herbe sous le pied de ces frustrés ridicules? Avouer ses faiblesses, expliquer à priori les ratages probables, partir perdant pour déboulonner sa propre statue, ne laisser à personne le soin de la piétiner ni de la détruire. Les chacals n’ont plus de nourriture, le champion s’est suicidé, il n’y a plus rien.

Lichtschleier est ce néant, cette entité indicible qui aspire tout, ou qui n’est même pas, la contradiction serait trop belle. Nul moyen de s’accrocher à quoi que ce soit de tangible, on ne perçoit rien. Et arrive maintenant mon processus d’automutilation. Car comment évoquer cette absence absolue quand son auteur vous est si peu connu ?

J’ai découvert VINTERRIKET en farfouillant dans le grenier pour y dénicher ma burzumerie hebdomadaire. Winterschatten s’est présenté, fier de ses attributs, des claviers hivernaux, un chant anémiant, des guitares d’une beauté terne. Puis j’ai laissé l’artiste poursuivre sa route sans jamais le regarder avancer. Et voilà que Lichtschleier me pénètre le crâne de son vide douloureux, arythmique, qui n’évoque aucune image sinon une sinistre étendue de … je ne sais pas. Incapable d’émettre une quelconque comparaison sensée, de décrire une évolution que je ne connais évidemment pas, je m’avoue vaincu par ce désert effrayant. Coupé de ses guitares et de son chant, ce minimalisme synthétique ne peut s’examiner, se disséquer. Et comme je ne suis pas féru d’ambient, et comme je n’ai pas en ma possession la roue de secours du chroniqueur en mal d’inspiration, la mini biographie qui permet à l’horrible lecteur de croire en un savoir bêtement pêché sur internet, je dois m’arrêter net. Vous ne saurez pas qui est ce VINTERRIKET, ce qu’il a fait, sinon ce Winterschatten encore bien obscur, vous ne connaîtrez ni les tenants, ni les aboutissements de ce style dépouillé professé sur Lichtschleier. Vous ne comprendrez même pas forcément la nature de son contenu musical. A moins que …Lichtschleier est blanc. Voilà mon ultime et pâlichonne tentative d’analyse. Ne me critiquez pas, fuyez, j’ai échoué … et je retourne au cafard qui assiège mon âme. Au cafard ? L’image est trop claire, donc très fausse puisqu’il n’y a rien ici … quelque chose m’absorbe … quelque chose ? ... Fin…

A lire aussi en AMBIENT par POSSOPO :


VINTERRIKET
Horizontmelancholie (2009)
Enfin du nouveau et un accouplement réussi !




MÖEVÖT
Abgzvoryathre (1993)
Grumuk putrido trimtrok broubrou


Marquez et partagez





Par POSSOPO




 
   POSSOPO

 
   PAZUZU

 
   (2 chroniques)



- Christoph Ziegler (tout)


1. Im Augenblick Der Nacht
2. Nebelwand
3. Moment Schierer Dunkelheit
4. Lichtschleier
5. Horizonte Der Sterblichkeit
6. Illusion Des Eises



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod