Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 



EXCITER - Long Live The Loud (1985)
Par CANARD WC le 29 Octobre 2006          Consultée 2487 fois
« Jamais deux sans trois ».

Voilà bien un adage stupide que la masse aime à asséner sans réfléchir comme s’il s’agissait d’une vérité immuable.

Prenez EXCITER par exemple. Rien que la disco du groupe fait démentir ce proverbe. Car après deux albums impeccables et quasi cultes, Long Live the Loud apparait comme un successeur un peu folichon. La première petite fausse note du groupe. Alors, c’est pas non plus la catastrophe intersidérale, mais force est de constater que c’est en deçà des deux précédents opus.

Pourtant, la production se bonifie et se hisse au cran d’écoutable.
Pourtant, les qualités des précédents sont bel et bien présents sur la galette.
Pourtant on retrouve la patte du groupe avec son délicat mélange d’énergie et de rapidité thrashisante...

Et on a tous les types de chansons à la EXCITER : l’instrumentale en intro, le tube accrocheur en guise de titre éponyme, le morceau qui bastonne à 100 à l’heure, le morceau long et une floppée d’autres coincés entre un Heavy agressif et un Speed-Thrash « light ». Et on a les deux perles de derrière les fagots : « Victims of Sacrifice », mid tempo rageur cédant place à l’accélération qui sent bon de la bouche ; et « Wake Up Screaming », 10 minutes d’un Thrash (avec son faux coté à la IRON MAIDEN) sombre, prenant, tout en progression avortée avec un riff envoutant.

Tout est là a priori pour rempiler avec bonheur avec cette nouvelle cuvée. De quoi se plaint-on ma bonne dame ?

En réalité c’est déjà un problème. Le groupe accuse déjà d’un certain mimétisme à sens unique. Les albums d’EXCITER donne un peu l’impression d’un menu « entrée – plat – dessert » sans trop de choix. Et au bout de la troisième fois du même menu, l’emballement de la découverte s’estompe naturellement, laissant place à un ennui relatif.

Mais ce n’est pas tout. Précédemment le groupe était déjà sur la corde raide entre authenticité à la MANOWAR et ridicule à la MANOWAR. Et la lassitude gagnant du terrain, ces voix aigues et éraillées ont tout d’un coup moins de sens. Tout ce cirque devient un peu saoulant à la longue. Du coup, le groupe bascule : ce n’est plus naïf, c’est niais ; ce n’est plus touchant, c’est kitsch. Vu le faible écart de qualité, la sanction peut paraître sévère. Mais Long Live the Loud est l’album par lequel le groupe a raté le coche. Il fallait évoluer, changer quelques ingrédients et redoubler d’efforts sur les compos... et ce n’est évidemment pas ce que le groupe a fait en restant bloqué comme aux premiers jours ! C’était le moment ou jamais.

Cette absence totale d’évolution est un vrai problème de fond. L’utilisation de la même recette ternit les qualités de l’oeuvre. Long Live the Loud sent le déjà entendu. C’est d’autant plus flagrant si l’on compare les trois morceaux éponymes des trois premiers albums : Heavy Metal Maniac / Violence & Force / Long Live the Loud. Outre le fait qu’ils soient tous foutus de la même façon, Long Live the Loud est le tube le plus linéaire des trois et le moins accrocheur (même si le riff tue il faut le souligner). Or, un groupe doit savoir se renouveler et non balancer à l’infini les mêmes titres d’album en album. EXCITER vient lui même d’obscurcir considérablement son avenir en ne se laissant aucune porte de sortie artistique. Long Live the Loud est une ligne droite dont on ne voit pas le bout. La file de gauche sur l’autoroute. On fonce sans réfléchir, on ne sait pas où on va, mais on n’y va. Au bout du troisième album, c’est une stagnation.

Sur le contenu, il convient aussi d’émettre des réserves. EXCITER accuse un peu le coup. Témoin l’enchaînement des titres 5 à 7, l’inspiration est minimale et ça devient beaucoup moins accrocheur pour le coup. C’a beau être déguisé en hommage à AC / DC sur « Born to Die », la baisse de régime est bien là. On passe d’un Thrash « light » à un Heavy faiblard en quelques titres : brouillons, répétitifs, déjà-vu. Trois morceaux en plein milieu qui plombent l’album et qui donnent l’impression qu’EXCITER tourne en rond. Et sur 8 titres au total, c’est un peu voyant.

Carton jaune. Un peu sévère comme sanction, surtout que les canadiens ont joué le ballon mais ils arrivent en retard sur l’action. Dans ces cas là, le règlement est formel.


Cet album aurait dû être le fer de lance d’un nouveau EXCITER. Il n’est que sympathique et convenu. Long Live the Loud est un album agréable à écouter et qui permet à tout à chacun d’y prendre ses repères en un rien de temps. De ce fait, au regard de la disco du groupe, Long Live the Loud est peut être le meilleur « apéritif » pour qui souhaiterait découvrir le groupe. L’album est bien représentatif de ce que fait EXCITER, mais sans trop briller. La découverte des autres albums n’en sera que plus plaisante.


Note : 3,5/5


Chanson préférée : Victims of Sacrifice
Le tube : Long Live the Loud
La perle : Wake up screaming
A oublier : Sudden Impact




Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



Non disponible


1. Fall Out
2. Long Live The Loud
3. I’am The Beast
4. Victims Of Sacrifice
5. Beyond The Gates Of Doom
6. Sudden Impact
7. Born To Die
8. Wake Up Screaming



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod