Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : The Unguided

SONIC SYNDICATE - Eden Fire (2005)
Par ALANKAZAME le 26 Octobre 2006          Consultée 3480 fois

Alors même que d’innombrables petites formations de metalcore émergent un peu partout aux USA, bien souvent dans le but de plagier la musique de Dark Tranquillity en se revendiquant à la moindre occasion qui se présente de Metallica, Iron Maiden et autres Slayer, ça fait du bien de laisser se répandre dans ses esgourdes du bon death mélodique suédois à l’ancienne ! Sonic Syndicate est le nouveau rejeton de la patrie de Dark Tranquillity, Arch Enemy et In Flames. Composé de 6 très jeunes membres (le plus jeune a 17 ans, le plus vieux en a 22 – détail amusant : 3 d’entre eux sont de la même famille -), ce petit groupe, fort de quelques démos prometteuses, s’invite donc sur la scène aujourd’hui très en vogue du metal extrême mélodique. Et bien que l’originalité fasse souvent défaut au syndicat sonique, y’a pas à dire : ça marche !

On commence sur les chapeaux de roue avec le titre Jailbreak. Gros son, vocaux death-core rentre-dedans, production léchée sans pour autant être aseptisé et mélodies de grande qualité sont au rendez-vous. C’est rapide, enjoué et entraînant : on dirait du In Flames sans temps morts ! Le titre suivant, Enhance My Nightmare, joue plus la carte de la finesse, en intégrant du chant féminin (assuré par cette charmante bassiste) sur le refrain. Curieusement, et alors même que Dark Tranquillity a abusé de voix femelles sur ses premiers albums, ce genre de pratique a l’air très à la mode ces deux dernières années dans le petit monde du mélo-death : après les vocaux mélodiques féminins sur le Come Clarity d’In Flames ou encore sur l’Unborn de Mors Principium Est, nous y avons maintenant droit sur ce Pitch Black Progress ! On ne s’en plaint pas, mais on finit par ne plus être vraiment surpris, tant cela semble devenir une habitude.

Le reste de l’album s’enchaîne sans le moindre temps mort ni la moindre fioriture. Pas de titres instrumentaux, pas d’intro, seulement 10 pistes bien consistantes pour un peu moins de 45 minutes de musique ! L’ensemble est homogène et aucun titre ne semble souffrir d’une quelconque lacune. Une maturité assez surprenante pour une formation aussi juvénile ! Musicalement parlant, le groupe tient aussi très bien la route : de vrais morceaux de bravoure émanent des guitares, alors même qu’une grosse basse et une batterie burnée martèlent nos oreilles, souvent compensées par un clavier très présent et utilisé de manière intelligente. Les deux voix pourraient être rapprochées de celle d’In Flames, avec moins de chant clair, ou encore de celle d’At The Gates, avec un peu plus de registres graves. Cela manque un peu de variété, mais on sent que les jeunes frontmen ont d’ores et déjà un certain potentiel…

Les compositions sont donc efficaces et bien foutues, mais attention, tout cela reste somme toute très classique, voire basique, et n’est pas original pour un sou (une qualité que l’on peut accorder à un groupe tel que Scar Symmetry, qui a sorti son second album la même année). Cet album n’est donc pas à appréhender comme une nouvelle révolution ou comme la claque mélo-death de cette année, mais plutôt comme un disque sympa qui retourne agréablement aux sources du death mélodique, loin de toute forme d’expérimentation foireuse ou de conservatisme heavy-metal artificiel.

En bref si vous aimez les belles mélodies, les rythmiques élevées et le chant hurlé, cet album devrait sans nul doute vous intéresser. On sent que Sonic Syndicate a vraiment envie d’avoir son mot à dire et il y a fort à parier qu’une formation avec un aussi grand potentiel créatif fasse parler d’elle au cours des prochaines années.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par ALANKAZAME :


MORS PRINCIPIUM EST
The Unborn (2005)
Les dignes héritiers de dark tranquillity !

(+ 1 kro-express)



ARCH ENEMY
Live Apocalypse (2006)
Enfin ! ça valait le coup d'attendre!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Roland Johansson (chant)
- Karin Axelsson (basse & chant)
- Richard Sjunnesson (chant)
- Robin Sjunnesson (guitare)
- Roger Sjunnesson (guitare)
- John Bengtsson (batterie)


- helix Reign - Chronicles Of A Broken Covenant
1. Jailbreak
2. Enhance My Nightmare
3. History Repeats Itself
- extinction - A Sinwar Quadrilogy
4. Zion Must Fall
5. Misanthropic Coil
6. Lament Of Innocence
7. Prelude To Extinction
- black Lotus - The Shadow Flora
8. Soulstone Splinter
9. Crowned In Despair
10. Where The Black Lotus Grows



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod