Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LUNATICA - The Edge Of Infinity (2006)
Par NAUSICA75 le 12 Septembre 2006          Consultée 3628 fois

Troisième album des Suisses de Lunatica, "The edge of infinity" est la suite logique des deux précédents albums "Atlantis" et "Fables and Dreams", parus respectivement en 2001 et 2004. Le groupe formé d'Andrea pour le chant, et par deux guitaristes André et Sandro, ce qui n'est pas si courant ces temps-ci, évolue dans un style de métal mélodique, symphonique et assez lyrique.
La chanteuse évolue dans un style un peu moins lyrique que son homologue de Nightwish, tandis que les deux guitaristes s'en donnent à coeur joie pour distiller des riffs acérés, tranchants et très dynamiques.
A la batterie, Ronnie, et Alex aux claviers complètent de façon très convaincante le reste du line-up. Constitué de 11 titres pour 54mn de musique, ce disque est une bonne surprise sans toutefois proposer une musique très originale, et n'arrivant pas à se démarquer de ses nombreuses références musicales.

Cet opus débute de façon assez classique, finalement, par un premier titre entièrement parlé, ce qui est assez récurrent pour les groupes évoluant dans ce créneau musical, qu'est le métal symphonique. Après cette ambiance très mystérieuse, l'album commence vraiment avec un des meilleurs titres de cette galette, qui est aussi le titre éponyme "The edge of infinity". La chanteuse a un très joli timbre de voix, manquant d'un peu de puissance, tout en étant très mélodique. La section rythmique est très dynamique, catchy, tandis que les claviers d'Alex remplissent bien leur rôle. Changements de rythmes, changements d'atmosphères, ce titre est un raccourci de ce que représente la musique des suisses.
En continuant dans le registre des satisfactions, "Sons of the wind" grâce à sa section rythmique vous donnera irrésistiblement envie de taper du pied. Le refrain est aussi bien mémorisable, très mélodique, finalement très efficace. Sur ce titre, comme sur le précédent morceau, les changements de rythmes sont utilisés à bon escient, ce qui transforme "Sons of the wind" en un des meilleurs moments de l'album.
"Out!" utilise les mêmes ficelles, en étant cependant plus direct, plus rock, plus heavy.
Un peu de variété ne fait pas de mal. On pourra juste regretter le fait qu'il soit trop court.
Comme je le disais en introduction, le groupe a du mal sur certains titres à se démarquer de ses influences, Nightwish en tête. C'est flagrant sur le titre "Together". Même introduction, même harmonies vocales, même utilisation des claviers. C'est certain, le morceau proposé ici est bien interprété mais il lui manque l'inspiration, l'originalité et surtout le défaut d'être trop ressemblant à la musique proposée par les finlandais.
Mes remarques sont encore plus appuyées sur le titre "Words Unleashed". Néanmoins il reste très efficace, et très mélodique.
"Emocean" débute par des riffs tranchants, pour s'effacer devant la voix mélodieuse d'Andrea. Les claviers sont utilisés de façon très discrète, ce qui rend le morceau moins pompeux, moins dense. Le travail des deux guitares est important, sans être démonstratif. Pour preuve, la quasi absence de soli de guitare sur cette galette.
Bien entendu, les ballades, au nombre de trois, sont de la partie, "Who you are", "Song for you", et "The power of love". En fait, il faudrait plutôt parler de power-ballades, comme dans le cas de "Who you are" à la structure assez convenue. "The power of love" étant celle qui est la plus efficace, celle qui dégage le plus d'émotion. Vraiment une belle réussite !
A noter, en dernier titre, une autre version d'"Emocean" avec Oliver Hartmann qui chante en duo avec Andrea. Je trouve que cette autre version n'apporte pas vraiment grand chose au reste du disque. Dommage !

En conclusion, je dirai que Lunatica devra dans l'avenir proposer un métal symphonique moins calqué sur ces illustres prédécesseurs, comme Nightwish ou Kamelot sur certains passages. Tous les musiciens sont doués, et proposent une musique de qualité. Certes celle-ci n'a rien de très originale, et le groupe devra essayer de se renouveler sur le prochain album, sous peine d'être étiqueté comme un clone. Ils en ont le potentiel.
Note: 3/5

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par NAUSICA75 :


ARK STORM
Beginning Of The New Legend (2003)
Le meilleur clone d'Yngwie Malmsteen




ADAGIO
Dominate (2006)
Un album qui s'améliore au fil des écoutes ...


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Sandro D'incau (guitare)
- André Leuenberger (guitare)
- Alex Seiberl (clavier)
- Ermes Di Prisco (batterie)


1. Introduction
2. The Edge Of Infinity
3. Sons Of The Wind
4. Who Are You
5. Out!
6. Song For You
7. Together
8. The Power Of Love
9. Words Unleashed
10. Emocean
11. Emocean (feat. Oliever Hartmann)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod