Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Iron Maiden, Sarasin, Wami, Krokus, Accept, Girlschool, Blaze Bayley, Nightmare, Samson, Riot, Angel Martyr
- Membre : Msg, Oliver / Dawson Saxon, The Scintilla Project
- Style + Membre : MotÖrhead
 

 Myspace (362)
 Cha�ne Youtube (355)
 Site Officiel De Saxon (1070)
 Site Français (1611)

SAXON - The Eagle Has Landed Iii (2006)
Par POWERSYLV le 8 Août 2006          Consultée 6075 fois

Chez les vétérans de SAXON, on ne fait pas les choses à moitié. Que l’on ait suivi la carrière de Biff Byford et ses troupes dans son ensemble ou seulement une partie de leur histoire, que l’on aime ou pas leur musique (nous on aime), on ne peut s’empêcher d’avoir un grand respect pour ce groupe qui a tout traversé. Un combo qui encore aujourd’hui a gardé un côté humain et abordable, loin de certains de leurs contemporains qui sont devenus des icônes inapprochables et friquées. Un quintet qui ne cesse encore aujourd’hui, malgré un âge élevé au compteur de ses 2 principaux protagonistes (Biff mais aussi le fidèle guitariste Paul Quinn) de tout donner en concert, quitte à jouer 2 heures et demi s’il le faut. Et qui n’oublie pas de passer par Paris.

Après cet hommage appuyé donc, et, comme je le disais finalement en entrée ... comme chez SAXON on ne fait pas les choses à moitié, on s’est dit : « Jamais 2 sans 3 ». Et c’est ainsi qu’après un très bon album studio en 2004, une tournée de promotion et une deuxième tournée basée sur les premières oeuvres du groupe (non, non, je vous assure je parle bien de SAXON et non d’IRON MAIDEN ;p), voici un nouveau live du groupe baptisé ... The Eagle Has Landed III. Un live bourré jusqu’à la gueule (32 titres répartis sur 2 CD) comme ne le montre pas la sobre pochette aux allures militaires, comme à la grande époque.

Première remarque : cet album en public n’est pas un concert intégral, mais un patchwork de titres interprétés sur les tournées 2004 et 2005 à différents endroits en Europe : Stockholm, Nuremberg, Hambourg, Berlin, Fulda, Londres, Kiel, sans oublier Wacken (quel show ce Wacken 2004) et Paris. Deuxième observation : puisqu’il regroupe les tournées 2004 et 2005, 2 batteurs sont à l’oeuvre. Jörg Michael - alors éloigné on le comprend d’un STRATOVARIUS alors en pleine crise existentielle – sur les dates 2004, et Nigel Glockler de retour sur les dates 2005.Troisième observation, non négligeable et valable pour le premier des 2 CD : SAXON a eu le soucis de proposer ici des titres plus rares que les classiques habituels qui figurent déjà sur les autres live. A part un « Wheels Of Steel » et un « Crusader » qui s’autocongratulent dans un coin, pas de « Denim And Leather », pas de « Dallas 1 P.M. », de « Princess Of The Night » ou de « 747 (Strangers In Th Night) » ici. Circulez y a rien à voir ... mais de bonnes choses à entendre :).

Sur les 2 CD proposés, le premier correspond dans les dates et dans l’idée à la toute récente tournée 2005 : elle propose un florilège de titres des premières années de SAXON, jusqu’à Crusader (1984) représenté par son merveilleux titre éponyme, sans oublier le tout premier album du groupe dont 3 titres sont issus (« Backs To The Walls », « Frozen Rainbow » et « Stallions Of The Highway ». Ensuite, ça tape dans les album les plus connus et qui ont fait de SAXON l’égal des plus grands au début des années 80 (Wheels Of Steel, Strong Arm Of The Law, Denim And Leather, Power And The Glory). Sur le deuxième CD, hormis « Broken Heroes » (album Innocence Is No Excuse de 1985), impasse complète sur une fin des années 80 controversée à l’époque. Et ce qui gâte un peu la fête sur ce disque, c’est qu’on a la quasi-intégralité de l’album Lionheart qui est jouée ici. Par rapport à l’album studio, il n’y a que 2 titres (« Justice » et, plus surprenant le terrible « Witchfinder General ») qui ne sont pas joués. Pourquoi avoir fait l’impasse totale par exemple sur le sympathique Dogs Of War, n’avoir retenu qu’un titre des bons albums que sont le heavy Unleash The Beast ou Metalhead ? Voilà pour moi le gros défaut de ce live dans sa deuxième partie.

Néanmoins, encore une fois, ce disque retranscrit bien l’impact de SAXON qui reste un groupe qui prend toute sa mesure sur scène. Biff se lâche parfois et plaisante avec les fans - son petit speech en allemand de cuisine sur « Wheels Of Steel », ou lorsqu’il demande : « Est-ce que vous voulez un vieux morceaux ou un plus récent ? Un rapide ou un lent ? Un bon morceau ou un morceau de merde ? » :). La scène est son territoire et on sent que le bonhomme ne s’en lasse pas. Et puis y a pas à dire, même si on peut considérer la plupart des titres joués ici comme des « seconds couteaux », et bien le matériel de cuisine est loin d’être rouillé car comment ne pas succomber aux balancements de « And The Bands Played On » ou du plus calme « Suzie Hold On », au tempo très rapide d’un « This Town Rocks » qui démarre le live sur les chapeaux de roues (d’acier ... oui, elle est facile) ou du jubilatoire « To Hell And Back Again » ? Sur le deuxième CD et même si on peut regretter l’exclusivité de cet album, il n’en reste pas moins que Lionheart possède de très bons brulôts comme le titre éponyme au tempo guerrier, « Man & Machine » ou le terrible « To Live By The Sword » ici coupé en 2 pour laisser place à un « Unleash The Beast » de haute volée. A côté on notera pêle-même le « Broken Heroes » mentionné plus haut, la reprise de « The Court Of The Crimson King » (KING CRIMSON) imposante comme d’habitude, ou le redoutable « Dragon’s Lair » tiré du moyen Killing Ground.

En substance, « The Eagle Has Landed Part III » complète admirablement les 2 premiers volets du même nom de ce groupe légendaire et ne fait pas doublon. SAXON reste un roi de la scène et le prouve encore ici malgré un deuxième CD un peu trop homogène.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


JUDAS PRIEST
Defenders Of The Faith (1984)
Un album puissant à réhabiliter d'urgence

(+ 6 kros-express)



VICTORY
Fuel To The Fire (2006)
Les grands tubes re-liftés du combo allemand


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Biff Byford (chant)
- Paul Quinn (guitare)
- Doug Scarratt (guitare)
- Nibbs Carter (basse)
- Jörg Michael (batterie)
- Nigel Glockler (batterie)


- cd1
1. This Town Rocks
2. Backs To The Walls
3. Redline
4. Stand Up And Be Counted
5. Never Surrender
6. Frozen Rainbow
7. Suzie Hold On
8. Play It Loud
9. Warrior
10. See The Lights Shining
11. To Hell And Back Again
12. Stallions Of The Highway
13. Wheels Of Steel
14. And The Bands Played On
15. Crusader

- cd2
1. The Return
2. Lionheart
3. Man & Machine
4. Beyond The Grave
5. Searching For Atlantis
6. To Live By The Sword Pt.1
7. Unleash The Beast
8. To Live By The Sword Pt.2
9. Flying On The Edge
10. Jack Tars
11. English Man ‘o’ War
12. Court Of The Crimson King
13. Broken Heroes
14. Dragon’s Lair
15. Rock Is Our Life
16. Travellers In Time
17. Solid Ball Of Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod