Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lands Of Past, Delain
- Membre : Ayreon, Mayan, Arjen Anthony Lucassen , Arjen Anthony Lucassen's Star One , Novact, Guilt Machine, ElfonÍa, Ambeon, Bodine, Vengeance, Anthony, The Gentle Storm
 

 Site Officiel (1020)
 Myspace (253)
 Chaîne Youtube (349)

STREAM OF PASSION - Live In The Real World (2006)
Par METAL le 29 Août 2006          Consultée 4478 fois

Peut-on tomber amoureux d’un nombril ?
La question peut prêter à sourire mais aussi dingue que cela puisse paraître, le détail qui m’a le plus marqué dans le concert parisien de STREAM OF PASSION (SOP) c’est le nombril de la charmante Diana Bovio, sœur cadette de Marcela et accessoirement choriste du groupe sur l’ensemble de la tournée. (mais on y reviendra….)

Le concert qui nous intéresse ici fut enregistré au « Lucky&Co » à Rijssen en Hollande. Il a eu lieu le 17 Février 2006 ce qui en fait donc l’antépénultième date de cette mini tournée européenne et le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe s’y montra parfaitement à son aise. Impeccablement bien préparé malgré le peu d’expérience scénique de ses membres, le spectacle se déroula dans une ambiance très bon enfant mais que l’on ne s’y trompe pas, le publique de Rijssen fut l’un des plus chaud de la tournée car en général les concerts de SOP ont eu lieu dans une atmosphère plutôt réservée et chaleureuse. La raison en est d’ailleurs assez simple, le petit monde d’Ayreon est comme une famille où l’on y vient pour savourer et partager sa passion et non pas se défouler en gesticulant comme des délurés.

Avant de détailler plus en profondeur le concert, attardons-nous sur la setlist qui n’est pas ici des plus surprenante : 8 titres issus de l’album Embrace The Storm, 9 titres d’AYREON avec pour seules réelles surprises "Waracle" et le refrain de "Cold Metal" (AMBEON) interprété à la fin d’ "Into the black Hole", on peut dire qu’Arjen a fait confiance aux valeurs sûres, tout en faisant l’impasse sur le projet STAR ONE avec la seule présence du refrain de "Songs Of The Ocean".
C’est peu et c’est surtout surprenant car avec le style plus brut de SOP, il y avait là matière à en faire une prestation plus dynamique alors que c’est plutôt un contraste Emotion / Puissance qui rythmera la soirée de façon assez bizarre, en augmentant et diminuant de façon répétée l’intensité du concert, mettant ainsi l’audience le cul entre deux chaises (mais après tout, c’est aussi ça le Prog)

Alors STREAM OF PASSION passe t-il correctement le test de la prestation en public?
Oui et pas qu’un peu !!!
Mise à part le petit problème de rythme expliqué plus haut (souci déjà présent sur leur album Embrace The Storm vous noterez) la première satisfaction de la soirée concerne le chant de Marcela qui se montra digne de sa prestation studio sur les titres de SOP et surtout très adroite en ce qui concerne les reprises d’AYREON (certes bien épaulée sur certaines compos par Diana). Les morceaux issus de The Human Equation passent ainsi comme une lettre à la poste même si l’ont sent que leurs refrains se montrent parfois un peu plus brouillons que sur les classiques "Valley Of The Queens", "The Charm Of The Seer" tout comme sur l’excellente "Computer Eyes" où le duo Marcella / Diana fait merveille.
La base rythmique Davy Mickers et Johan Van Stratum est tout aussi impériale, Alejandro Millan est également impeccable au piano (même si ses passages aux synthés sont un peu moins convaincants) et surtout le duo Arjen Lucassen / Lori Linstruth sans être le plus technique du monde, se montre très complémentaire (Chose que je n’avais pu remarquer le 2 Février à Paris, la guitare d’Arjen étant très peu audible de là où j’était (1er rang, sur la droite, juste en face du nombril de Diana).

Car malgré les finances limitées du groupe, le son est incroyablement bon !
La basse est vibrante à souhait, et les guitares bien acérées, laissant parler toutes leurs puissances sur les morceaux les plus énergiques alors que le chant, bien que mis en avant, ne prend jamais le pas sur le reste.
Et pour parler de la qualité d’image pour la version DVD, sachez qu’une fois de plus, le travail est très propre avec des mouvements de caméra souples et soignés (genre on ne vomit pas comme sur une production américaine ultra speedé).
Des angles de caméras également bien senties, passant en revue chaque membre du groupe y compris Diana (soupir…) montrant cependant que malgré un jeu de lumières plutôt réussi et la présence de trois jeunes femmes sur scène (Marcela, Lori et Diana) un concert de SOP n’est pas des plus visuel. Et j’irai presque jusqu'à dire que l’achat du DVD n’est pas complétement indispensable.
De plus les bonus sont assez réduit et les plus intéressants d’entre eux sont comme d'habitude dépourvus de sous-titrage français (Ok j’ai qu’a apprendre l’anglais…)

Sinon, pour en revenir aux « guests » de ce concert, outre le fait que les cheveux défrisés vont admirablement bien à Diana, tout comme d’ailleurs sa tenue mi-cuir mi-dentelle noire (nouveau soupir…) il serait criminel de ma part de ne pas signaler la grande classe de Damian Wilson (STAR ONE – AYREON), venu pousser la chansonnette avec le groupe pour deux titres magnifiques : "The Castle Hall" et "Into The Black Hole" prouvant s’il en était besoin que Damian est un grand artiste qui mérite le plus grand respect.
(Damian Wilson effectua la première partie de SOP sur la quasi-totalité de la tournée avec une performance solo en acoustique…d’où sa présence sur scène)

Avec d’un coté une interprétation irréprochable et de l’autre une ambiance chaleureuse et bon enfant, il ne manquait peut-être à ce Live In The Real World qu’un peu de plus de folies avec des titres d’AYREON plus rares et surprenants (remarquez coté surprise, l’excellente reprise de LED ZEPPELIN "When The Levee Breaks" atténue quelque peu ce sentiment) et également, mais là c'est par pure gourmandise, une participation plus importante de Damian Wilson sur des titres issus du projet STAR ONE.
Alors au final, ce Live In The Real World est un bon petit concert bien sympatoche qui fera le bonheur de tous les fans d’Arjen Lucassen et en séduira sans doute quelques autres sans pour autant entrer dans la postérité. Car il émane de STREAM OF PASSION un certain manque d’ambition qui empêchera probablement le groupe d’atteindre un public plus large… un peu à l’inverse d’AYREON en fait.

A lire aussi en METAL PROG par METAL :


SUPERIOR
Behind (1996)
Metal prog




AYREON
01011001 (2008)
L'exogenèse pour les nuls

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Marcela Bovio (chant – violon)
- Arjen Lucassen (guitare)
- Lori Linstruth (guitare)
- Johan Van Stratum (basse)
- Davy Mickers (batterie)
- Alejandro Millán (claviers)
- Diana Bovio (choeurs - nombril)
- Damian Wilson (chant)


- Cd1
1. Intro
2. Spellbound
3. Passion
4. Waracle
5. Wherever You Are
6. Computer Eyes
7. Calliopeia
8. Valley Of The Queens
9. Haunted
10. The Charm Of The Seer
11. Deceiver / Songs Of The Ocean
- Cd2
12. Day One: Vigil
13. Day Three: Pain
14. Nostalgia
15. Out In The Real World
16. The Castle Hall
17. Into The Black Hole / Cold Metal
18. When The Levee Breaks
19. Day Eleven: Love

- dvd - Live In The Real World
1. Intro
2. Spellbound
3. Passion
4. Waracle
5. Wherever You Are
6. Computer Eyes
7. Calliopeia
8. Valley Of The Queens
9. Haunted
10. The Charm Of The Seer
11. Deceiver / Songs Of The Ocean
12. Day One: Vigil
13. Day Three: Pain
14. Nostalgia
15. Out In The Real World
16. The Castle Hall
17. Into The Black Hole / Cold Metal
18. When The Levee Breaks
19. Day Eleven: Love

- dvd - Bonus
1. Behind The Scenes
2. Photo Gallery
3. Video Clip: Out In The Real World
4. Making Of The Video Clip
5. Tour Diary



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod