Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (19)
Questions / Réponses (2 / 15)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Heathen, Rage, Anthrax, Slayer
- Membre : Echobrain, Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Ozzy Osbourne
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2159)
 Fan Club Officiel (2261)
 Fan Club Français (local Chapter) (3474)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2579)
 Myspace (723)
 Chaîne Youtube (700)

METALLICA - S&m (2000)
Par POSSOPO le 21 Novembre 2009          Consultée 10779 fois

On ne le sait que trop bien, ce "S&M" fait partie de la fameuse doublette bouche-trou destinée à ne pas tarir la source à laquelle s'abreuve depuis toujours le fan de produits estampillés METALLICA, menacée d'assoiffer l'auditoire entre deux sorties d'albums, le diptyque "Load/Reload" tant décrié et un "St Anger" passablement incompris. Ayant analysé l'échec de "Load" comme une trop grand distanciation entre l'artiste et sa fanbase, ayant pensé que l'armée d'idolâtres qui avait vu grossir ses rangs jusqu'à en affoler les chiffres après la sortie du "Black Album" avait mal reçu le sixième album des hommes en noir car elle avait vécu cinq longues années dans l'ignorance des évolutions artistiques de son Dieu, un Dieu bien long à accoucher d'un successeur à "Metallica", ainsi sans comprendre ces évolutions immédiatement qualifiées de trahison, METALLICA se faisait fort dorénavant d'effectuer des piqûres de rappel à un auditoire qu'il craignait de perdre. Fini le silence discographique, tout le monde devait maintenant de nourrir d'un METALLICA nouveau à intervalles réguliers. Une analyse comme une autre, une idée qui vaut ce qu'elle vaut.

Après "Garage Inc", le symphonique donc. Une belle occasion de faire passer un double message. Hetfield et Ulrich ont compris leur erreur de 1996 et rejouent la carte de la nostalgie ("S&M" plonge allégrement dans le répertoire classique de l'artiste). On est encore là, prêts à foutre le feu... Hetfield et Ulrich gardent la tête haute, ne renient pas en totalité des compositions plus récentes qui n'ont jamais fait l'unanimité ("Fuel", "The Memory Remains", et autres "Hero Of The Day" sont de la partie). Une manière de réhabiliter les dernières années difficiles du quatuor californien, une deuxième chance pour "Load" et "Reload".
Se glissent enfin deux extra balles, fruit d'un brainstorming intense, deux nouvelles compositions pour gaver les oies, les habituer au son du futur longue durée (option abandonnée par la suite, "No Leaf Clover" et "Minus Human" ne ressemblant en rien à une quelconque plage de "St Anger") ou simplement deux morceaux totalement pensés pour épouser l'orchestre. Cet orchestre qui représente la star de la soirée.
Comment METALLICA saura-t-il dompter les cordes et les cuivres ?

"The Call Of Ktulu" n'a pas été joué par la troupe depuis un bon millier d'années, le retrouver ici accompagné d'un manteau symphonique semblait une démarche aussi logique qu'à-propos. Malheur, l'orchestre n'apparaît guère à son aise et n'apporte qu'une contribution modeste à un titre légendaire qui vit très bien sans apparat simili classique. Même constatation pour "Master Of Puppets" qui perdrait même un peu de poids à cause d'une orchestration trop lourde et manquant de direction signée Michael Kamen. "One" subit le même verdict, l'orchestre empièterait presque sur les très larges plates-bandes d'un morceau qui n'a besoin d'aucun additif pour briller. Le jugement est dès lors évident, le mariage semble difficile et semé d'embûches. Et le seul classique des classiques qui prenne véritablement du volume se trouve être "Nothing Else Matters" qui s'accompagne déjà, ne l'oublions pas, d'un orchestre dans sa version studio. Beaucoup de maladresses, des arrangements brouillon, un groupe qui semble peu se soucier de son acolyte symphonique, étrange… Décevant !
La faute au duo pensant de METALLICA qui n'a certainement pas misé sur le bon cheval. Michael Kamen, curriculum vitae au format encyclopédique, bien mal à l'aise dans un exercice qu'il ne maîtrise pas et qui aurait nécessité la compréhension du caractère et de la dynamique des compositions soumises à sa réadaptation. Le mystérieux SCORCHED EARTH ORCHESTRA fera mille fois mieux avec mille fois moins de moyens. On s'interroge.

Reste de courtes curiosités, "The Outlaw Torn" notamment, un morceau à la popularité bien maigre qui gagne ici une bonne dose d'émotion et de vitamine.
Reste surtout ces deux inédits spécialement conçus pour les deux soirées de San Francisco.
Et là, rien de bien décisif, pas de géniale inspiration ni l'impression d'un foutage de gueule lamentable. Ces morceaux s'acclimatent joliment à l'orchestre, la nouvelle est rassurante au vu de tout ce que j'ai pu dire auparavant même s'il s'agit somme toute de la moindre des choses. On regrettera le solo inepte de "No Leaf Clover" qui sait, par ailleurs, se montrer poignant dans ses refrains. On fera de gros yeux interloqués devant l'introduction peu banale d'un "Minus Human" qui ne sait trop quelle direction adopter. Un titre moins satisfaisant que le précédent, certainement terminé à la va-vite, pas une blague totale pour autant.

Produit singulier dans la discographie de METALLICA, "S&M" est une expérience, rien de plus. Parfaitement incapable de comparaison avec le référentiel "Concerto For Group And Orchestra" de DEEP PURPLE, certes aux intentions un peu différentes, voilà une simple parenthèse, un casse-dalle en attendant plat plus consistant et plus travaillé, un produit qui aura fait parler sans passion et qui prend aujourd'hui la poussière sur nos étagères.

A lire aussi en HEAVY METAL par POSSOPO :


MISANTHROPE
Sadistic Sex Daemon (2003)
Heavy metal




METALLICA
Live Shit Binge & Purge (1993)
Historique et hors-normes


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   FENRYL
   METAL ADDICT
   T-RAY

 
   (4 chroniques)



- James Hetfield (chant,guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Jason Newsted (basse)


1. Ecstasy Of Gold
2. The Call Of Ktulu
3. Master Of Puppets
4. Of Wolf And Man
5. The Thing That Should Not Be
6. Fuel
7. The Memory Remains
8. No Leaf Clover
9. Hero Of The Day
10. Devil's Dance
11. Bleeding Me

1. Nothing Else Matters
2. Until It Sleeps
3. For Whom The Bell Tolls
4. Human
5. Wherever I May Roam
6. The Outlaw Torn
7. Sad But True
8. One
9. Enter Sandman
10. Battery



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod