Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (35)
Questions / Réponses (4 / 18)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, Lyzanxia, Sulfator, Spirit Web
- Membre : Lamb Of God, Angra, Jag Panzer, Eidolon, Savatage, Marty Friedman , F5, Hawaii, Cacophony
- Style + Membre : The Big 4 , Metallica, Md.45
 

 Site Officiel Du Groupe (1999)
 Myspace Offciel Du Groupe (820)
 Chaîne Youtube (527)

MEGADETH - Killing Is My Business...and Business Is Good! (1985)
Par POWERSYLV le 18 Mai 2006          Consultée 19510 fois

Qui ne connaît pas Dave Mustaine, le rouquin le plus célèbre du metal (avec Kai Hansen quand même) ? Guitariste et compositeur hors-pair, Mustaine est connu aussi pour son intégrité et son tempérament bouillant. Après avoir joué dans quelques groupes locaux, il devient membre de METALLICA en 1982. Il se fait remarquer lors des concerts du groupe alors tout jeune par ses parties solo rapides et mélodiques. Il participe activement aux compositions du groupe (qui le créditera sur les 2 premiers disques). La suite est connue : pour de sombres histoires de brouille avec James Hetfield (voire des problèmes de substances), Mustaine est viré sans ménagement de METALLICA en 1983 pour être remplacé par Kirk Hammett, jusque là guitariste d’EXODUS. Et ce juste avant la sortie de Kill’Em All. On imagine bien l’amertume du rouquin alors hors-jeu. Une amertume qui finalement sera son moteur dans les premiers temps, et le mènera lui aussi sur les sentiers de la gloire.

Décidé à ne pas se laisser faire, il décide derechef de créer son propre groupe, sa machine de guerre thrash à lui. Ce sera aussi un quatuor. Son nom : MEGADETH (MEGADEATH au tout début). Il enrôle avec lui le bassiste Dave Ellefson qui sera surnommé « Junior » et qui sera son compagnon de route contre vents et marées pendant près de 20 ans, ainsi que le batteur Gar Samuelson. Après avoir accueilli pour un temps Kerry King en congé de SLAYER (quand on pense qu’ensuite les 2 hommes se hairont cordialement … même encore aujourd’hui), c’est le jeune Chris Poland qui devient second guitariste. MEGADETH passe alors l’année 1984 à répéter, composer et tourner avant d’accoucher courant 1985 (METALLICA a déjà sorti 2 albums) de cette première bombe d’énergie brute au titre vengeur : Killing Is My Business ... And Business Is Good !

Cet album est un veritable échapatoire, et la frustration de Mustaine y est palpable à chaque instant. La rage et le chaos transpirent par tous les pores sur cette galette de thrash metal, où l’on peut appréhender néanmoins les talents techniques d’un Dave Mustaine qui a soif de revanche. Sur la pochette (pas tip top, il faut l’avouer), on découvre la première mouture du célèbre crâne Vic Rattlehead, avec ses crochets dans la machoire. Celui-ci deviendra alors la mascotte du groupe, Mustaine empruntera donc une stratégie d’identification qui a déjà fait ses preuves chez ses idoles IRON MAIDEN et autres MOTORHEAD.

On parlait de chaos à propos de l’album, c’est le terme qui définit le plus exactement l’orgie sonore gravée là-dessus. Ce qui représente un malus peut être envisagé comme un bonus pour ceux qui raffolent d’énergie brute et de speederies ultimes. Car ça va vite, très vite. Il faut rappeler qu’à l’époque, la tendance est à l’accélération et le succès à ceux qui jouent très vite et bien. Pour ma part, Killing Is My Business est surtout un témoignage de l’état d’esprit de Mustaine à l’époque. L’énergie est là mais elle n’est pas canalisée comme il le faudrait, ce qui, avec le son très approximatif, désert des compositions qui à la base ne sont pas non plus hyper transcendantes (il faut bien l’avouer), malgré quelques bonnes idées et ce style thrash technique qui se dessine. Ce premier MEGADETH est donc bien inférieur aux chefs d’œuvre qui vont suivre (ne serait-ce que le terrible Peace Sells …) ou encore par rapport à des albums contemporains comme Ride The Lightning (METALLICA), Show No Mercy (SLAYER), Spreading The Disease (ANTHRAX) ou même l’excitant Bonded By Blood d’EXODUS.

De ce premier album de moins de 30 minutes, on retiendra « These Boots », la reprise complètement destroy et amusante de « These Boots Are Made For Walking » de Nancy Sinatra, quelques titres qui valent le détour comme « Chosen Ones » ou « Killing Is My Business ... » et quelques facéties comme l’intro de « Last Rites/Loved To Death » au piano avant que le déluge ne s’abatte et que Dave ne pousse ses premiers râles. Il ne faudrait pas oublier non plus « Mechanix » qui termine le chapître et qui n’est autre qu’une version alternative du « The Four Horsemen » de … METALLICA. Preuve qu’avec Killing Is My Business ... And Business Is Good !, la hâche de guerre entre les 2 frères ennemis du metal est bien déterrée. La lutte durera quelques années. Pour en revenir à MEGADETH, il faudra attendre l’année suivante et l’album Peace Sells … But Who’s Buying pour qu’il parvienne, avec son style, à rejoindre les autres géants d’un thrash metal alors en pleine apogée. Album historique mais pas à la hauteur de ce que le groupe proposera ensuite.

A lire aussi en THRASH METAL par POWERSYLV :


DESTRUCTION
Thrash Anthems (2007)
Les grands classiques passés au karcher !




DEATH ANGEL
The Art Of Dying (2004)
Le nouveau DEATH ANGEL : un heavy/thrash moderne

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   BIONIC2802
   FENRYL
   POSSOPO

 
   (4 chroniques)



- Dave Mustaine (chant, guitare)
- Chris Poland (guitare)
- Dave Ellefson (basse)
- Gar Samuelson (batterie)


1. Last Rites/Loved To Death
2. Killing Is My Business... And Business Is Good!
3. Skull Beneath The Skin
4. The Boots
5. Rattle Head
6. Chosen Ones
7. Looking Down The Cross
8. Mechanix



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod