Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/GRIND  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2000 Growth
2004 Life

INHUMATE - Life (2004)
Par GORR le 28 Juin 2006          Consultée 2157 fois

Souvent l’esprit underground est assimilé aux groupes musicaux les plus extrêmes, et nous en France, on peut tout de même être fier d’avoir dans nos rangs des formations aussi bonnes et qui gardent depuis longtemps en eux cet esprit si exemplaire. Je pense que je ne me trompe pas en vous disant que parmi tout ces groupes, INHUMATE reste le plus représentatif et un des plus grands activistes de cette scène depuis plus de quinze ans. Car après trois concepts albums lorgnant vers un death/grind révélateur de perfection, les français ont maintenant trouvé à travers un quatrième album intitulé « Life », une entité musicale qui leur est propre à coup de compositions toujours aussi puissantes et racoleuses. Car c’est un INHUMATE athlétique que l’on retrouve ici, aussi vigoureux que robuste pour nous emmener avec eux dans le marathon de « Life », où l’on était sûr de finir premier.

Et qu’est-ce qu’il fût long le chemin entre « Growth » et « Life » … Quatre ans nous avons dû supporter sans avoir du nouveau son INHUMATE à nous mettre sous la dent, mais un bon album ça se prépare et INHUMATE n’aura pas travaillé quatre ans pour rien. Alors qu’est-ce qu’on fait quand on reçoit cet album ? On tremble déjà, et on met le disque dans la chaîne-hifi sans se douter de ce qui va nous tomber dessus. Comment réagir quand les riffs insaisissables de David sur ‘No Answer’ vous tombent sur la gueule et que le chant de Christophe vous arrache vos malheureux tympans ? Bah en fait on réagit pas, on écoute et on headbangue, point barre. Il est évident qu’INHUMATE ne va pas nous épargner sur ce disque et ça on le comprend directement sur ‘Blasted’ par exemple et cette déflagration sonore qui nous est imposée … Tout au long du skeud, ça va continuer d’ailleurs.

Les morceaux passent à la vitesse de la lumière, tous en bousillant un de vos neurones à chaque blast. Les accélérations de ‘Labyritnth’ ne vous laisseront pas de marbre, l’énorme et jouissif ‘Sickness Is The Law’ vous détruira sur place et le chant de ‘Sons of Earth’ va vous exploser les oreilles. A la moitié du skeud, l’évidence même est que « Life » décoche tous ses points à travers son autorité et son intensité. Une sorte de grindcore qui vous donne clairement la banane, en jouant tantôt sur des titres brutaux et extrêmement violents (‘The Fight’) avec des morceaux à la fois accrocheurs et vifs, aux riffs à la fois destructeurs et entêtants (‘For Lust’, ‘The Scorpion’). C’est un concentré d’énergie que cet album et INHUMATE nous aspire réellement à travers son vortex démoniaque. Une attirance sublimissime vers la jouissance que nous éprouvons à travers une musique si révélatrice de maturité et de qualités.

« Life » s’écroule sur nous encore plus grâce notamment à sa production très massive et imposante. Le son d’INHUMATE est encore une fois parfait pour une autoproduction et il garde son petit quelque chose de sale, lui donnant tout son charme. Le chant si écrasant de Christophe n’étouffe pas le tout et la basse si volumineuse de Fred se laisse par moment assez entendre, surtout sur les titres lives auxquels nous avons droit en fin de CD, ainsi qu’une option multimédia bien remplie avec quelques vidéos dont une du fameux Obscene Extreme Festival où INHUMATE a mis le feu en 2003. Et pour couronner le tout, « Life » vous sera offert dans un superbe digipack où les français n’ont pas lésiné sur le côté esthétique de la chose.

En conclusion vous aurez compris qu’INHUMATE m’a remis une bonne claque avec ce nouvel album. Un retour à quelque chose plus brute de décoffrage mais tout aussi jouissif et plaisant que « Growth » ou « Ex-Pulsion ». Pour ceux qui n’auraient pas encore compris que INHUMATE était la valeur sûre de la scène underground française, écoutez cet album et vous serez convaincu. Qui plus est, « Life » vous propose aussi ce que vaut INHUMATE sur scène et vous allez pouvoir vous faire une idée du monstre en live. Si vous pensiez que le grind, c’était que du bruit et de la tripaille, vous vous trompiez et INHUMATE vous le prouve (ce n’est d’ailleurs pas le seul). Sickness is the law !

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


DISMEMBER
The God That Never Was (2006)
Un nouveau fléau du death suédois




DEVOURMENT
Molesting The Decapitated (1999)
Brutal death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Fred (basse)
- David (guitares)
- Chris (chant)
- Yannick (batterie)


1. No Answer
2. A Trip
3. Blasted (history Of A Dive)
4. Destiny?
5. Labyrinth
6. I Want To Kill Some... (part 4)
7. Sickness Is The Law
8. Sons Of Earth
9. The Fight
10. For Lust
11. N.d.s.
12. The Scorpion
13. Thank You
14. Rage
15. One Day
16. Life?



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod