Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Glorious Bankrobbers

BABYLON BOMBS - Doin' You Nasty (2006)
Par THE MARGINAL le 24 Juin 2006          Consultée 3069 fois

Eh bien, les gars de BABYLON BOMBS ne perdent pas de temps, c'est le moins qu'on puisse dire ! En effet, voilà à peine un an que leur premier album "Cracked Wide Open And Bruised" est sorti. Et le quartette suédois remet le couvert avec "Doin' You Nasty", son successeur dont on espère qu'il sera à la hauteur des attentes suscitées par le premier effort discographique.

Et on note une petite évolution par rapport au précédent opus : si on retrouve bien certains titres dans la continuité parfaite de ce qu'on a entendu sur "Cracked Wide Open And Bruised", d'autres titres sont nettement plus orientés Sleaze, et voient BABYLON BOMBS se rapprocher de groupes tels que HARDCORE SUPERSTAR ou CRASHDIET. On note aussi que la production de "Doin' You Nasty" sonne de façon plus brute, plus percutante.

Avec le mid-tempo bluesy "Jaded Heart", sans fioriture, BABYLON BOMBS reprend les choses là où il les avait laissées sur "Cracked Wide Open And Bruised". Puis le quartette suédois enfonce le clou avec "Louder", le single de l'album percutant, punchy, servi par un refrain tapageur. Ce titre donne une sacrée pêche, l'envie de taper du pied, et il faut signaler que Mia Coldheart (CRUCIFIED BARBARA) vient faire les chœurs. "Crack Of Dawn" est un mid-tempo bluesy à la fois mélodique et rugueux qui se veut très proche du Hard US. D'ailleurs, on pourrait le prendre comme un hommage à JOHNNY CRASH (qui avait une chanson au même titre). "Let It Loose" dépote méchamment et JUNKYARD n'aurait pas renié un tel titre. Avec sa voix écorchée, Dani se lâche sur ce titre et les chœurs répondent parfaitement à ses vocalises sur le refrain. "Hometown Hero" pourrait être le prochain single de l'album : en effet, il est plein d'enthousiasme, de punch, rythmé à souhait, et son refrain à ce petit quelque chose qui fait qu'il reste scotché dans les mémoires. "White Trash Beauty" fait le lien entre le Sleaze et le Hard Rock bluesy, et Dani module remarquablement sa voix, avec quelques montées criardes par moments. "Drop The Bomb", est plus nettement orienté Sleaze et ses côtés bombastiques, percutants et crades font qu'on y accroche volontiers, d'autant que son refrain entêtant est à reprendre en chœur. "Gotta Move On" et "Moonshine Beat" durcissent le ton et donnent furieusement envie de headbanguer : le premier titre cité est carrément jouissif avec ses relents Punkisants, tandis que le second, servi par une intro bien cradingue, est une speederie Hard Sleaze qui arrache, tranchante et constamment sur le fil du rasoir.

2 ballades, ou plutôt, power-ballades, complètent cet album. Et dans ce registre, BABYLON BOMBS s'est fort bien acquitté de sa tâche. "Slip Away" est une power-ballade électrique bluesy, très roots et dans la lignée de ce que fait TESLA dans l'esprit. Pleine de classe et dépourvue de tout artifice, elle se laisse volontiers écouter, d'autant qu'il y a quelques touches d'orgue Hammond en supplément. "Proud", seule compo de l'album à durer plus de 4 minutes, est plus mélancolique, mais jamais larmoyante et, tout comme l'autre power-ballade, est assez électrique. Les BABYLON BOMBS ont su aller à l'essentiel dans chacun des 2 cas.

Au final, les BABYLON BOMBS ont réussi un très bon album, même si je le trouve un chouïa (mais vraiment un chouïa) en-dessous de "Cracked Wide Open And Bruised". Le quartette suédois a renforcé l'accent Sleaze et le côté brut de sa musique. Ceux qui ont apprécié le précédent album trouveront quand même leur compte avec cette nouvelle galette, d'autant que les compos sont aussi simples qu'efficaces. À bien y réfléchir, c'est précisément le genre d'album qu'on aurait aimé que POISON fasse en 2002 à la place de "Hollyweird"... Il reste à espérer que BABYLON BOMBS réalise son chef-d’œuvre avec l'album suivant...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


LOVE/HATE
Blackout In The Red Room (1990)
Hard rock




KROKUS
Hellraiser (2006)
Toujours aussi pêchus, les papys de KROKUS


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Dani (chant, guitare)
- Jon (guitare)
- Marty (basse)
- Swaint (batterie)


1. Jaded Heart
2. Louder
3. Crack Of Dawn
4. Let It Loose
5. Hometown Hero
6. Slip Away
7. Starstruck
8. Drop The Bomb
9. Gotta Move On
10. Proud
11. White Trash Beauty
12. Moonshine Beat



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod