Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (2 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Mundanus Imperium, Jorn, Ark
 

 Site Officiel (663)

BEYOND TWILIGHT - For The Love Of Art And The Making (2006)
Par METAL-O PHIL le 3 Juillet 2006          Consultée 8784 fois

On ne s'ennuie pas avec BEYOND TWILIGHT !

Tout d'abord parce qu'ils produisent un metal résolument progressif mais néanmoins direct et accrocheur.
Ensuite, ce sont des bourreaux de travail. Nous n'avons même pas eu le temps de chroniquer Section X (sorti en 2005) qu'ils nous pondent cette galette, For The Love Of Art And The Making ! Mais c'est fini, oui?
Enfin, "line-upement" parlant, ça déménage : sur les 3 dernières pièces, il y a eu 3 chanteurs différents. On ne présente plus Jorn Lande qui, trop pris par MASTERPLAN, s'est exilé et a été remplacé par Kelly Carpenter à la voix très agressive. Après Section X, ce dernier s'en est allé et Bjorn Jannsson a pris la place vacante. Son énième line-up fixé, Finn Zierler entre en studio.

Au départ, les danois avaient pour projet de réaliser un "Section X partie 2". Le projet a été abandonné, il était considéré par le groupe comme trop "commercial". Finn Zierler n'a donc pas choisi la facilité et s'est fait mal au cerveau en réalisant un opéra metal qui ravira les amoureux du prog : croyez moi, ils seront aux anges.

Ce concept est novateur. L'idée générale était de créer un seul long morceau divisé en plusieurs sections, à l'instar de Six degrees... ou de Metropolis part2 de DREAM THEATER, de V des SYMPHONY X ou encore d'Operation mincrime (1 et 2) de QUEENSRYCHE. Cependant, dans ces albums, les différentes parties de ces albums pouvaient être considérés comme des chansons à part entière avec une structure propre, même si elles faisaient partie d'un tout. Ce n'est presque pas le cas ici. La courte durée des pièces et leur dépendance à cet ensemble de 37 minutes rend inintéressante l'écoute isolée d'un seul titre. En effet, cette longue chanson est divisée en 43 parties (la plus longue chanson dure moins de 3 minutes)!

Les amateurs de concepts très travaillés pourront donc se délecter des transitions et des enchaînement subtils rendant homogène un ensemble de pièces plutôt hétérogènes.

Autre subtilité qui mettra les forums de metal en ébullition : cet album a été conçu pour être écouté en lecture aléatoire ! Tel un plat de spaguettis, sa forme globale change à chaque fois qu'on interagit avec. Zierler a d'ailleurs donné quelques pistes d'interprétations et conseils d'écoute sur le site officiel du groupe. Si la musique progressive est un courant qui se veut original dans sa structure et évolutif alors For The Love Of Art And The Making en est un digne représentant ! Quoi de plus génial comme idée ?
Ca promet de longues discussions sur les forums : théoriciens et autres amateurs de dissection musicale vont s'en donner à coeur joie!

Le décor est posé, voyons concrètement ce que ça donne. BEYOND TWILIGHT est un groupe de métal progressif. Il est donc tout naturel de lui consacrer une chronique ... progressive ! Il y sera décrit ce que l'on ressent au fur et à mesure des écoutes.

PREMIER ABORD:
For The Love ... est un gigantesque fourre tout : comme je le disait plus haut, il est varié, très varié : quoi, j'entends dire que c'est une suite logique et que tout s'enchaîne naturellement ! Foutaises, c'est un capharnaüm, des courts morceaux collés bout à bout avec des transitions franchement douteuses!
Bon, il y a certes des morceaux vraiment bons et originaux, mais l'ensemble n'a aucune cohérence.

3 OU 4 ECOUTES:
Cet album s'écoute en entier ou ne s'écoute pas, ça paraît évident. C'est une erreur que de l'écouter en musique de fond ! Quand on se concentre bien dessus, on perçoit un petit fil rouge, notamment avec certains thèmes qui se reviennent ici et là. Exemple : "In The Eyes Of My Soul" dont les différentes sections ouvrent, clotûrent l'album et font quelques apparitions au milieu. C'est varié, il n'y a pas vraiment de thème principal qui se répète trop souvent dans l'album : c'était le (minime je précise!) défaut de Six Degrees Of Inner Turbulence" de DREAM THEATER. Le morceau recèle des subtilités et des hymnes, évitant ainsi la redondance, tout en guidant l'auditeur par ce petit fil rouge.

APPRIVOISEMENT ET ADHESION:
On finit par considérer For The Love Of Art And The Making comme une histoire qui nous est contée, avec ses multiples rebondissements qui la font vivre. Bien sûr que l'on saute parfois du coq à l'âne ! Une histoire qui se veut épique doit avoir son lot de surprises ! L'objectif est que l'on ne se sente pas dépaysé pour autant et, à mon sens, c'est ce que cet album arrive à faire. On pourrait comparer la structure de cet album à celle d'un film :

- "In The Eyes Of Medusa", en guise de générique introductif, gros riff de guitare bien lourd avec des sonorités symphoniques et autres choeurs typiquement Rhapsodiens pour commencer.

- La tension retombe un peu avec le calme "Creep Evil" qui pose le décor, à l'instar des premières minutes des Deux Tours (Le Seigneur des Anneaux). Une ambiance très héroic fantasy avec pianos, violons, etc ...

- Cela débouche sur une montée en puissance qui nous amène au troisième morceau, l'ultra heavy "Sleeping Beauty", coupé en deux avec au milieu un petit interlude ("Purity") très world music rappelant ANGRA.

- Place au duo un peu déjanté "Tongue Angel" et "I Moved" et sa rythmique très grooyy et son ambiance un peu déjantée : une voix qui part dans tous les sens et des sons de claviers qui font très dessin animé.

- Le ton se durçit sur "Blackened In My Eyes", speed metal par excellence digne d'un MANTICORA ou d'un BLIND GUARDIAN. Mention spéciale à la voix du nouveau chanteur, rivalisant d'agressivité avec les lourds riffs de guitares et la double pédale utilisée à outrance.

Voilà un petit aperçu de comment fonctionne ce disque. For The Love ... est un album très varié. On retrouve bien entendu le style prog symphonique inspiré de speed metal un peu dégénéré sur les bords que l'on connaît à BT : "Blackened Eyes", "Dark Wild Rage". Mais il y a bien d'autres aspects, les influences sont diverses : rock progressif (avec la série "Cold As Blue"), classique (le solo de piano monstrueux de "6 Seconds Past 6"), Power Metal Symphonique à la RHAPSODY, voire même du doom metal ("The Black Box Of Reverse"). D'autres petits interludes font très musique de film et renforcent le côté cinématique de l'album. En résumé, un morceau très riche en sonorités et en influences.

Ce dernier est également diversifié en ce qui concerne le jeu des musiciens. Zierler utilise une large palette de sons toujours adaptés à la tendance du morceau : un vrai homme-orchestre ! Ses capacités techniques sont par ailleurs impressionnantes ! Que ce soit lors de solos heavy ou de solos "classiques", il me démotive de bosser mon niveau de piano ! Son génie est aussi de mettre sa technique au service de l'ambiance. Il sait faire simple quand il faut. Un artiste complet.
Le nouveau chanteur est aussi bluffant par sa puissance ! Sa voix est quelque part entre celle de Jorn Lande et Kelly Carpenter, les deux précédents chanteurs de BT. C'est surtout lors des phases très speed qu'il est remarquable. Son timbre est encore plus agressif que celui de Carpenter. Jannsson résiste parfaitement à l'assaut des lourdes guitares, de cette batterie omniprésente et surtout au flot de sonorités de claviers.
Bon boulot également du guitariste avec son jeu percutant. Le batteur est très présent et on entend très distinctement chacun de ses coups et sa double pédale, ce qui est plutôt rare dans ce genre d'albums.

Vous l'aurez compris, c'est au bout de très nombreuses écoutes que l'on parviendra à embrasser cette oeuvre dans son intégralité. Il faudra attendre de bien s'imprégner de l'ambiance du CD et de la considérer comme un récit à part entière. Ce n'est qu'en réussissant ce petit exercice psychologique que l'on pourra comprendre comment s'articule ce For The Love Of Art And The Making". En effet, il faut bien l'admettre : musicalement, les enchaînements entre les différentes sections du morceau ne sonnent pas forcément "naturels". A l'heure où je poste cette chronique, je viens à peine d'arriver au bout de cette quête.

For The Love Of Art And The Making, qui porte décidément bien son nom, va hisser BEYOND TWILIGHT aux sommets du Metal Progressif !

A lire aussi en METAL PROG par METAL-O PHIL :


BEYOND TWILIGHT
Section X (2005)
Metal prog




DREAM THEATER
Score (2006)
"rien ne satisfera jamais un fan de dt" m.portnoy


Marquez et partagez






 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



- Finn Zierler (claviers)
- Anders Exo Kragh (guitare lead)
- Anders Devillian Lindgrén (basse)
- Jacob Hansen (guitare rythmique)
- Björn Jansson (chant)
- Tomas Fredén (batterie)


- for The Love
1. In The Eyes Of My Soul (first Movement)
2. Creep Evil
3. Sleeping Beauty – The Journey
4. Purity
5. Sleeping Beauty – Connected
6. Tongue Angel
7. I Moved
8. Blackened In My Eyes
9. Temptations
10. Fiery Woman
11. Sweet Irony
12. Conversation Of The Dead
13. The Perfect Heart
14. The Perfect Heart Part Ii – Think
15. The Key – Imagine
16. The Perfect Heart Part Iii (modulated Instrumental
17. The Black Window
18. The Key Part Ii – Naked Truth
19. The Kiss Of The Wind
20. Dark Wild Rage
21. Temptations Part Ii – Return (modulated)
22. I Know Why The Caged Bird Sings
23. Cold As Blue
24. The Awakening
25. Cold As Blue – Like A Candle You Start To Drip
26. Bilingues Cavendi. One Should Beware Of The Double
27. The Awakening Part Ii – The Smile
28. The Awakening Part Iii – Opening The Curtains To A
29. In The Eyes Of My Soul (first Movement Modulated W
30. Past The Magic
31. Past The Magic Part Ii (rhythmic Laughter)
32. Nightwandering On Needles
33. In The Eyes Of My Soul (second Movement Modulated
34. In The Eyes Of My Soul (second Movement)
35. 6 Seconds Past 6
36. Organ Scientistic Formula (1)
37. Nightwandering On Needles Part Ii – The Answer
38. 6 Black Roses - Ship Of Rowing Slaves
39. Autumn Fog Message
40. Sleeping Beauty Returns - The Black Box Of Reverse
41. The Black Box Of Reverse
42. In The Eyes Of My Soul (third Movement)
43. In The Eyes Of My Soul – For The Love Of Art And T



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod