Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Shylock
- Membre : Soul Doctor, Ez Livin', Michael Bormann
- Style + Membre : Cacumen

BONFIRE - Double X (2006)
Par THE MARGINAL le 12 Juin 2006          Consultée 5387 fois

Il y a 20 ans, les Allemands de Bonfire sortaient leur tout premier album("Don't touch the light"). Pour marquer le coup, le combo emmené par le chanteur Claus Lessmann sort en 2006 un nouvel album intitulé "Double X"(un titre de circonstance puisqu'il signifie 2 x 10). Bonfire fait partie de ces groupes qui ont eu des hauts et des bas dans leur carrière, mais qui n'ont jamais cessé d'enregistrer des albums et de tourner.

Le précédent album "Free" en avait déçu plus d'un et la sortie de "Double X" suscitait des interrogations, des doutes chez de nombreuses personnes. Bonfire est-il encore de sortir un album de la trempe d'un "Fire works" ou "Point blank" ?

Ce nouvel opus de Bonfire démarre avec une longue intro sombre, suivie d'une montée en puissance de guitares, puis BOUM ! "Day 911" déboule à toute berzingue avec ses riffs acérés, sa rythmique rapide. L'album démarre sur d'excellentes bases et Bonfire semble être en grande forme. Le combo allemand confirme par la suite cette impression en enchainant brillamment avec des titres variés, inspirés, bien mis en valeur par les riffs et solos(voire parties acoustiques) de guitaristes Chris Limburg et Hans Ziller, ainsi que la voix de Claus Lessmann, toujours reconnaissable.

Le mid-tempo "But we still rock", typique de ce que Bonfire faisait de mieux dans les 80's, est à la fois puissant et accrocheur à souhait et les paroles parlent de la fidélité et de la dévotion du groupe allemand envers le rock n'roll, en dépit des modes qui se succédent. "Cry for help" met davantage l'accent sur l'aspect mélodique avec les guitares acoustiques et électriques qui se passent le relai et s'avère être un bon morceau hard/pop mâtiné de relents folk. "Bet your bottom dollar" lorgne plus résolument vers le big-rock qui swingue, qui groove à mort et qui n'a rien à envier aux meilleurs titres du répertoire du groupe allemand. Il s'agit là d'un des temps marquants de l'album. Avec "What's on your mind ?", Bonfire tutoie les sommets du hard mélodique en mêlant habilement puissance et subtilité, sans oublier les lignes de basse qui claquent et le refrain accrocheur. Le mid-tempo "Rap is crap !" voit Bonfire prendre ouvertement position contre la dictature du rap omniprésent dans les médias et les rappeurs qui font l'apologie du meurtre, de la violence et de l'auto-proclamation de soi(NDLR: on devrait plus souvent voir des groupes prendre ce genre d'initiative). Sur ce titre, le groupe allemand a pondu un excellent refrain et Claus Lessmann fait de la récitation sur les couplets. "Notion of love" s'inscrit dans la même lignée que "Cry for help" et là, c'est encore le refrain qui transcende l'ensemble. Avec l'entêtant "Hard to say", Bonfire nous rappelle les heures glorieuses du hard rock des 80's. le mid-tempo "Wings of fly" aux relents heavy et au refrain FM, ainsi que le rapide "So what ?", qui dépote, complètent cette brochette de titres de haut de gamme.

Même dans le registre des ballades, ou assimilées, le combo allemand s'est montré inspiré. "Blink of an eye" est riche en émotion, en intensité et ses arrangements mélodiques sont somptueux. La ballade acoustique aux accents countrysants "Hard to say" est également magnifique et fleure bon l'Amerique profonde.

Cela peut paraitre incroyable, mais Bonfire a réussi un sans faute sur ce "Double X". Alors que les membres du groupe ont la quarantaine bien sonnée, ils viennent de réaliser selon moi leur meilleur album studio(ce qui est rare chez des musiciens de cet âge) avec des compos abouties, valoriées par un songwriting de qualité. Ca fait en tout cas rudement plaisir de constater que Bonfire est en grande forme en 2006. Et rien que pour le titre "Rap is crap !", il faudrait souhaiter que "Double X" se vende énormément, rien que pour déranger certains adeptes du politiquement correct.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


ROSE TATTOO
Rose Tattoo (1978)
1er album explosif d'un rose tattoo enragé




TRIUMPH
Just A Game (1979)
Disque aux compos inspirées, riches


Marquez et partagez





Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant, guitare)
- Hans Ziller (guitare)
- Chris Limburg (guitare)
- Uwe Köhler (basse)
- Jürgen 'bam Bam“ Wiehler (batterie)


1. Day 911
2. But We Still Rock
3. Cry For Help
4. Bet Your Bottom Dollar
5. Whats On Your Mind?
6. Blink Of An Eye
7. Rap Is Crap!
8. Notion Of Love
9. Right Things Right
10. Hard To Say
11. Wings To Fly
12. So What?
13. Blink Of An Eye (extended Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod