Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Judas Priest

BEYOND FEAR - Beyond Fear (2006)
Par POWERSYLV le 8 Mai 2006          Consultée 2314 fois

Le public metal a fait la connaissance de Tim Owens il y a maintenant une dizaine d’année. La tâche du garçon alors encore inconnu fut de remplacer au sein de JUDAS PRIEST un Rob Halford qui s’était fait jeter 4 ans plus tôt. Difficile de remplacer une telle icône du metal. Néanmoins, ainsi affublé du surnom de « Ripper » (le gaillard avait fait partie d’un combo de reprises de PRIEST), Tim fait son trou au milieu des vétérans et s’affiche comme un grand vocaliste qui n’avait pas à rougir à côté des performances de son illustre prédécesseur. En 2002, le Metal God rentre au bercail mais Tim ne se trouva pas longtemps orphelin puisqu’il intégra le ICED EARTH de Jon Schaffer en lieu et place du formidable Matt Barlow. Moins nuancé que ce dernier, il n’en démérita pourtant pas moins sur le bon The Glorious Burden.

Cependant et bien qu’on soit doué de talent, être perçu comme un chanteur « bouche-trou » n’est pas ce qu’il y a de plus glorieux et Tim, impatient de briller par lui-même s’attelle à des compositions plus personnelles, empreintes des ses influences metal des années 80 (JUDAS PRIEST, BLACK SABBATH, DIO …) mais aussi de ses goûts plus modernes (PANTERA surtout). Il rencontre alors le guitariste John Comprix qui devient son lieutenant et donne naissance à ce projet, BEYOND FEAR. Après une première démo, la formation se stabilise avec l’arrivée du batteur Eric Elkins, du guitariste rythmique Duane Bihary et du bassiste Dennis Hayes qui officie dans SEVEN WITCHES (le groupe du guitariste Jack Frost) et qui avait joué avec Tim au sein de WINTERS BANE. Une signature chez SPV arrive enfin pour permettre de sortir ce premier album éponyme, fruit des efforts d’Owens et Comprix (Tim a composé la moitié des morceaux seul).

Soyons clair, Beyond Fear ne révolutionnera pas le monde. On admirera encore une fois la terrible voix de Tim. Bien que juste et puissante, elle envoie la sauce sans malheureusement apporter les nuances avec lequelles Tim avait réussi pourtant à saupoudrer The Glorious Burden d’ICED EARTH … ou encore le Demolition de JUDAS PRIEST (après un Jugulator plutôt martial et bruitiste). On peut constater ça dès le début sur « Scream Machine » où le chant sur le refrain est un peu irritant à la longue. On peut en dire autant des compositions qui la plupart du temps surdosent la puissance et le côté « carré » (ayons le mérite de reconnaître que la rythmique est terrible) au détriment du feeling. Les chansons sont parfois même sont trop redondantes (« Save me », « Coming At You ») et franchement j’ai du mal à accrocher tant l’ensemble me paraît sans réel relief. A part peut-être à quelques titres qui sortent du lot (« And … You Will Die », la plus calme « Dreams Come True », « My Last Words » - où l’on retrouve une petite touché ICED EARTH - ou « The Faith »). Il parait que les compos moins bourrines sont celles où John Comprix a participé. On notera aussi les bidouillages modernes, surtout au niveau des intros. Au niveau du son par contre, ça casse la baraque. Il faut dire que les Morrisound Studios (Tampa, Floride) et le producteur Jim Morris sont des références incontournables.

On saluera donc la louable intention de Tim d’exister par lui-même (même si l’intéressé clame à qui veut l’entendre que BEYOND FEAR est un « vrai » groupe, non « le projet de Tim Owens ») mais si dans le même esprit on le compare au premier FIGHT (le premier projet post-PRIEST de Rob Halford en 1993) ou à l’efficace Resurrection d’HALFORD (sorti en 2000), la comparaison ne tient pas la route. Un manque de chaleur, de subtilité et d’accroche qui ne remet pas en cause le talent vocal d’Owens ni le niveau technique des musiciens, mais celui-ci est à mon sens capable de bien mieux que ce qu’il propose sur ce premier Beyond Fear trop téléphoné et sans réelle saveur. Un deuxième album peut-être nous prouvera peut-être le contraire mais en attendant, je pense que je me rabattrai plutôt sur le prochain ICED EARTH.

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


HELLOWEEN
Keeper Of The Seven Keys-the Legacy- Live On 3 Continents (2007)
Quoi ? Des citrouilles en dvd ? Si, si...




FIREWIND
Allegiance (2006)
4ème album de pur Power pour Gus g. et ses troupes

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Tim ‘ripper’ Owens (chant)
- John Comprix (guitare)
- Dwane Bihary (guitare)
- Dennis Hayes (basse)
- Eric Elkins (batterie)


1. Scream Machine
2. And... You Will Die
3. Save Me
4. The Human Race
5. Coming At You
6. Dreams Come True
7. Telling Lies
8. I Don't Need This
9. Words Of Wisdom
10. My Last Words
11. Your Time Has Come
12. The Faith



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod