Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nine Inch Nails
- Membre : Zoetrope
 

 Site Officiel (317)
 Myspace (263)
 Chaîne Youtube (323)

MINISTRY - Rio Grande Blood (2006)
Par POWERSYLV le 6 Mai 2006          Consultée 5305 fois

Les fans d’Al Jourgensen sont comblés en cette année 2006 : après l’album des REVOLTING COCKS, voici un nouveau MINISTRY fumant qui débarque dans les bacs. Fumant, c’est le cas de le dire car ce Rio Grande Blood pousse plus loin la contre attaque envers le gouvernement américain et l’administration Bush que Jourgensen est loin de porter dans son cœur. On se souvient encore du terrible Houses of the Molé sorti en 2004 et qui déjà était un pamphlet bien acide contre le président américain que Jourgensen qualifie volontiers de « débile » (pour rester poli) et de meurtrier. La guerre fait toujours rage en Irak ? C’est toujours la paranoia aux Etats-Unis ? Qu’à cela ne tienne, le combat sonore continuera encore.

Jourgensen revient pour faire face avec un commando de choc et l’envie d’en découdre. Effectivement, avec comme nouveaux venus Tommy Victor (ex-PRONG) à la guitare et Paul Raven (ex-KILLING JOKE, ex-GODFLESH) à la basse, on se dit : « Ca va faire du bruit ». Et bien ça en fait : MINISTRY délivre encore une fois une apocalypse sonore comme il en a le secret et qui a fait son succès sur les albums précédents, notamment Psalm 69 (1992), disque phare du metal industriel qu’on ne présente plus. Il est vrai que pour ma part je ne connais que Psalm 69, que j’apprécie beaucoup. Et je trouve ici la musique beaucoup plus organique et moins accès machine qu’auparavant. Sans doute le départ de l’ancien complice Paul Barker y est-il pour quelque chose. Vous pourrez en juger avec des brulôts comme le violent et thrash « Senor Peligro » qui comportent des riffs et des soli quasi … Slayeriens ! L’extase ! Ou « Fear (Is Big Business) », dans le créneau mammouth et oppressant (avant une nouvelle et terrible accélération thrash).

Le son est énorme, ça part dans tous les sens, une veritable orgie agrémentée de samples trafiqués de Georges W. Bush où on l’entend dire par exemple : « I’m An Ashole » (« Je suis un trou du cul »), « I’m a dangerous man, with dangerous, dangerous weapons » (« Je suis un danger public, avec des armes dangereuses, très dangereuses ») et d’autres réjouissances. D’autres missiles se font plus oppressants comme « Gangreen » aux relents plus hardcores, « Lies Lies Lies » au titre explicite et à l’allure punk/metalcore, le speed « The Great Satan », ou « Ass Clown » qui voit la participation de Jello Biaffra (DEAD KENNEDYS), personnalité culte du punk américain. Un disque enragé mais varié.

Gros point fort du skeud également, le travail de Mark Baker à la batterie : métronomique, précise, elle forme la charpente torturée de cette cavalcade sonore (ndlr : celui-ci sera absent de la prochaine tournée MasTurba Tour mais remplacé par … Joey Jordison de SLIPKNOT, réputé pour ne pas faire dans la dentelle lui non plus). A côté, toujours les gueulantes de Jourgensen. On aime ou on aime pas le timbre de sa voix mais il faut avouer que celle-ci colle parfaite à l’aspect corrosif de la musique du quatuor.

MINISTRY, intronisé désormais « Michael Moore du metal indus », violent et implacable, est prêt à crucifier son ennemi juré comme le montre la pochette ironique mais sans concession. La rage, la déception et la rancœur sont plus que jamais des moteurs essentiels pour écrire des albums aussi prenants et directs, dirait-on. C’est limite si on ne voudrait pas que Bush soit re-élu afin que Jourgensen & Co. continuent leur croisade sonore et nous sortent des skeuds aussi couillus, touffus mais maîtrisés. Qu’est ce qu’on peut être égoiste parfois …

A lire aussi en METAL INDUS par POWERSYLV :


MARILYN MANSON
Holy Wood (in The Shadow Of The Valley Of Death) (2000)
Metal indus

(+ 2 kros-express)



MARILYN MANSON
Mechanical Animals (1998)
Metal indus

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Al Jourgensen (chant)
- Tommy Victor (guitare)
- Paul Raven (basse)
- Mark Baker (batterie)


1. Rio Grande Blood
2. Senor Peligro
3. Gangreen
4. Fear (is Big Business)
5. Lies Lies Lies
6. The Great Satan
7. Yellow Cake
8. Palestina
9. Ass Clown
10. Khyber Pass



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod