Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BENEDICTUM - Uncreation (2006)
Par THE MARGINAL le 23 Mai 2006          Consultée 3965 fois

Voilà un groupe de heavy metal pas tout à fait comme les autres. En effet, Benedictum est un quartette americain drivé par une chanteuse(Veronica Freeman) à la voix virile, agressive, au point de faire penser à un mec. D'ailleurs, lorsqu'on écoute cet album, on ne réalise pas qu'on a affaire à une chanteuse. Ensuite, les 4 musiciens qui l'entourent ont des dégaines de bikers patibulaires et l'un d'entre eux(Pete Wells, qui n'a absolument rien à voir avec le guitariste de Rose Tattoo, récemment décédé) est Black et, baraqué comme il est, m'a fait penser au garde du corps d'Axl Rose sur le coup.

Benedictum s'écarte des traditionnels clichés propres au heavy metal. "Uncreation", le premier album de ce groupe qui sort chez Locomotive Records en ce début d'année 2006, se situerait musicalement quelque part entre Black Sabbath (période Ronnie James Dio), Ronnie James Dio, Sinergy et Warlock. D'ailleurs, la chanteuse Veronica Freeman est considérée comme l'alter-ego féminin de R.J.Dio. On a donc affaire à du costaud, du très lourd.

Il suffit d'écouter attentivement le mid-tempo "Uncreation", ponctué d'accélérations rythmiques foudroyantes, le viril et sombre "Benedictum" qui a la particularité d'avoir des couplets en latin, le mélodique et heavy "Misogyny"(qui s'achève de façon mélancolique), le furibard "Ashes to ashes", le catchy et entêtant "Wicca", qui rappelle par moments Dokken, le rapide "Them", le long et épique "Valkyrie rising" qui varie les ambiances, les tempos et met l'accent sur les cavalcades guitaristiques pour se rendre compte que Benedictum est un groupe à très fort potentiel et qu'on n'a pas affaire à des manchots. Les musiciens sont en effet doués: les solos de guitare sont de toute beauté, les riffs très puissants et la section basse/batterie bastonne furieusement. Enfin, les nappes de claviers présentes sur la plupart des titres apportent à ceux-çi des ambiances particulières et les enrichissent musicalement. Ajoutez à cela que la production, puissante, est signée Jeff Pilson(ex-Dokken et Dio), qui a aussi joué des lignes de basse sur ce disque, et que 2 anciens membres de Dio(Jimmy Bain et Graig Goldy) apparaissent en tant qu'invités et vous comprendrez que ce groupe a les capacités de faire très mal.

D'autre part, 2 reprises de Black Sabbath sont présentes sur cet opus: "Heaven and hell" et "The mob rules". Benedictum s'est fort bien acquitté de sa tâche et "The mob rules" mérite une mention particulière car sa version punchy le fait méchamment.

Ce premier album de Benedictum est une belle réussite et s'annonce prometteur pour le combo originaire de San Diego. Son heavy metal, teinté de relents power (dans le sens américain du terme), fait mouche et peut contribuer à revitaliser le genre. En tout cas, les Etats-Unis cachent en leur sein des groupes peu connus, mais très efficaces et ayant un réel potentiel pour cartonner. Il serait temps que les médias et l'industrie musicale d'Outre-Atlantique enlèvent leurs oeillères et prennent conscience que c'est un gâchis monstrueux d'ignorer ce genre de groupes !

Veritable note: 4,5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par THE MARGINAL :


IMPELLITTERI
Stand In Line (1988)
Heavy metal




PRETTY MAIDS
Wake Up To The Real World (2006)
Album solide et inspiré de pretty maids


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Veronica Freeman (chant)
- Pete Wells (guitare)
- Chris Morgan (claviers)
- Jesse Wright (basse)
- Blackie Sanchez (batterie)


1. Uncreation
2. Benedictum
3. # 4
4. Misogyny
5. Ashes To Ashes
6. Wicca
7. Heaven And Hell
8. Them
9. Two Steps To The Sun
10. Valkyrie Rising
11. The Mob Rules



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod