Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP METAL  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1992 Rage Against The Mach...
 

- Style : Downset
- Membre : Audioslave
 

 Site Officiel Du Groupe (580)

RAGE AGAINST THE MACHINE - Live At The Grand Olympic Auditorium (2003)
Par ALANKAZAME le 15 Août 2006          Consultée 4841 fois

Les 12 et 13 septembre 2000, Rage Against The Machine donnait ses deux derniers concerts au Grand Olympic Auditorium, à Los Angeles. Moins d'un an après la sortie de leur dernier album, The Battle Of Los Angeles, quelques mois après la sortie de Renegades, leur compilation de reprises, Zack De La Rocha mettait la clef sous la porte, laissant les 3 musiciens de RATM sans voix (admirez le jeu de mot). Ce dernier s'est orienté vers le monde du hip hop, ces 3 ex-comparses ont retrouvé un nouveau frontman et par la même occasion une nouvelle formation : Audioslave. Ainsi s'était achevée la grande aventure de Rage Against The Machine. Depuis 1991, date de la formation du groupe, RATM cherche à dénoncer la "machine" américaine, changer les consciences et [...] changer la société ... Presque 10 ans de combats acharnés contre le racisme, la guerre et la société de consommation américaine, autant d'années ayant vu passer des concerts de folie, hauts en couleurs et en surprises, où les Rage ont toujours été au sommet de leur art. Nous sommes aujourd'hui en 2003 et RATM nous livre ce live, tel un cadeau d'adieu. Il s'agit en réalité d'un best of de ces deux jours de concert : la set liste a été modifiée et seul manque le titre How I Could Just Kill A Man (heureusement présent sur la version DVD). Mais, hélas, ce chant du cygne n'est pas le concert mythique que l'on attendait.

Alors certes, le son est nickel, certes l'énergie est là, certes la set-list est bien souvent pleine de pêche et de sincérité, mais il semblerait que le RATM du début des années 90, le grand RATM, celui qui surprend là où ne l'attend pas, ait disparu... On sent un Zack fatigué, comme lassé d'enchaîner tournée sur tournée, il a le souffle court, sa voix décolle moins, il se retrouve incapable d'hurler (ça en devient pitoyable sur Freedom et Bullet In The Head), et a même parfois du mal à suivre le rythme ! Tom Morello, pourtant devenu guitariste culte, semble être ici moins inventif, moins fougueux, ses soli sont toujours aussi originaux, mais on les sent plus préconçus, plus scolaires, les improvisations épiques de 94 (cf. ma chronique du CD Live & Rare) ne sont plus d'actualité... Et c'est bien dommage. Le son âpre de The Battle Of LA fait intervenir une grosse basse bien crade et bien présente. Si cela marche parfaitement sur les titres de ce dernier album (à savoir Born Of A Broken Man, Calm Like A Bomb, Testify, War Within A Breath, Sleep Now In The Fire et Guerilla Radio, ce qui nous fait tout de même 6 titres), leur donnant cet air délicieusement survolté old scool, ça ne marche pas vraiment à 100% sur les antiques titres de leur album éponyme. Cette grosse basse lourdingue étouffe parfois la guitare sur des titres comme Bullet In The Head, Killing In The Name ou Know Your Enemy, et leur enlève leur classe et leur finesse habituelles... Dommage, d'autant plus que Morello a complètement abandonné les soli à rallonge sur Bullet... (à retenir tout de même une très bonne performance sur Know Your Enemy)...

Mais cela ne gâchera pas pour autant le plaisir ! On est toujours heureux de retrouver ses titres cultes, et les petits nouveaux, comme Sleep Now In The Fire ou le redoutable Testify, seront là pour vous faire headbanger ! A noter cette curieuse idée de débuter le concert par Bulls On Parade, issu du très moyen Evil Empire (1996)... Ce titre a certes du rythme, mais ça parait bien brutal et bien minime comme ouverture ! La suite est, fort heureusement, infiniment plus juteuse ! Les gens dans le public se déchaînent parfois comme des déments, hurlant en choeur les paroles de Bullet In The Head et de Killing In The Name, et même si le mix ne permet pas de les ouïr en dehors des parties dénuées de riffs, on en bien content de les entendre hurler de bonheur entre les titres ! Bon bien sur tout n'est pas rose, on sent quelques titres nettement un cran en dessous des autres (RATM a tout de même fait bien mieux que People of the Sun ou No Shelter, j'ignore d'ailleurs la provenance de ce dernier), et même si la reprise de MC 5, Kick Out the Jams, cartonne un maximum, on reste plus sceptique à l'écoute de I'm Housin', de EPMD...

Le concert se clôture bruyamment sur Freedom, bien triste message d'adieu, aucune répétition interminable du dernier riff comme on pouvait en voir en 94, et un Zack De La Rocha qui semble agoniser tant sa voix est étouffée lorsqu'il (tente) (d') hurle(r) "Freedom"... La déception est immanquablement au rendez-vous, bien que ce titre culte ait pourtant très bien commencé...

Rage Against The Machine nous offre ici un bon best of live, parfait d'un point de vue technique, les titres cultes sont bien là et l'ensemble a une sacrée pêche, mais reste sans surprises et pratiquement sans originalité... Je le répète, Live At The Grand Olympic Auditorium n'est pas le concert mythique qu'on attendait, et nombreux auront été les fans se sentant déçus... Car même si c'est live, ce n'est pas LE best of (comment serait-ce possible sans les tubes Wake Up, Settle For Nothing, Mic Check, Take The Power Back, Zapata's Blood...), juste une manière de se rappeler les raisons pour lesquelles la musique de RATM a reçu un tel succès.

A lire aussi en FUSION par ALANKAZAME :


CHIMAIRA
The Impossibility Of Reason (2003)
L'inimaginable chimère sortie de nulle part




RAGE AGAINST THE MACHINE
The Battle Of Los Angeles (1999)
Le produit à posséder absolument après l’éponyme

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Zack De La Rocha (chant)
- Tom Morello (guitare)
- Brad Wilk (batterie)
- Timmy C. (basse & chant)


1. Bulls On Parade
2. Bullet In The Head
3. Born Of A Broken Man
4. Killing In The Name
5. Calm Like A Bomb
6. Testify
7. Bombtrack
8. War Within A Breath
9. I'm Housin'
10. Sleep Now In The Fire
11. People Of The Sun
12. Guerilla Radio
13. Kick Out The Jams
14. Know Your Enemy
15. No Shelter
16. Freedom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod