Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVE DE TRAîTRES  |  LIVE

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Heathen, Lost Society, Sulfator
- Membre : S.o.d., Armored Saint
- Style + Membre : The Big 4
 

 Site Officiel (283)
 Myspace (301)
 Chaîne Youtube De Charlie Benante (275)

ANTHRAX - Alive 2 (2005)
Par CANARD WC le 3 Mai 2006          Consultée 8014 fois

« ANTHRAX abuse. Bon une compile et un live d’affilée, ça va. Mais là un deuxième live en moins de deux ans, faut pas déconner ! »

Quand c’est MAIDEN qui sort un énième live, on s’extasie en inventant des adjectifs tous plus dithyrambiques les uns que les autres et ça se termine invariablement par un 18/20 bien mérité. En revanche, ce genre d’incartade « commerciale » est bien moins admise pour beaucoup d’autres groupes.

ANTHRAX fait justement partie de ces groupes. En gros, on demande à ces groupes de sortir de bons albums et de pas trop la ramener avec le reste. Et ce « Alive 2 » est le troisième para-produit moins de deux ans après leur dernier album « We’ve come for you all » : voilà le scandale.

Il va sans dire que je ne suis pas trop d’accord avec cette « ségrégation metallique ». Dans le principe, tant que les produits (DVD, live, EP...) sont bons, je ne vois pas de raison de « saquer » outre mesure et de bouder par la même occasion notre plaisir. Et dans l’absolu, un troisième live officiel en 20 ans d’activisme Thrash, ça n’est pas tant excessif que ça. Bien au contraire, je trouve que ça reste raisonnable. Si vers la fin 2006, ANTHRAX nous pond un putain d’album, cette promiscuité dans la production des efforts apparaîtra même pour exceptionnelle.

On récapitule :

- en 2004 paraît la compile « The Greater of Two Evils » où BUSH redonnait des couleurs au vieux répertoire du groupe (faut l’entendre sur « Keep It in the Family » putain). Initiative bienvenue qui avait deux gros atouts : une prod’ qui tue et un BUSH très à l’aise avec les vieux tubes,

- toujours en 2004, ANTHRAX se rend compte qu’aucun live digne de ce nom n’est encore paru. La belle aubaine. Voilà que déboule le très complet « Music of Mass Destruction », véritable rouleau compresseur faisant cette fois ci la part belle au nouveau répertoire (et plus particulièrement au dernier album).

Et là fin 2005, ANTHRAX nous propose ce coup ci un autre petit live axé uniquement sur les vieux morceaux avec au chant BELLADONNA en come-back. Quoi de plus normal que de faire appel au chanteur originel le temps d’un concert ? Non franchement, pas de quoi vilipender le groupe. Je dirais même que dans l’exercice qui consiste à combler le vide entre deux albums, les mecs d’ANTHRAX s’en tirent pas mal, avec coup-sur-coup trois produits qui tuent.

Dans le principe, je ne trouve pas ça si « révoltant ». Et dans le contenu, c’est franchement pas mal. Car oui, ce « Alive 2 » est très bon (le suspens et moi ça fait deux).

Alors qu’est ce qu’on a ? 14 titres, 1h20 et deux versions (une version CD et une version DVD – même principe que pour le « Music of Mass Destruction »). Pris comme l’initiative inverse à celle de « The Greater of Two Evils », c’est forcément un peu moins frais, un peu moins original, mais ça reste toujours aussi diablement efficace.

Car BELLADONNA c’est quand même LE chanteur originel d’ANTHRAX. C’est l’âme du groupe et c’est avec « cette grande frisée » qu’ANTHRAX a pondu ses plus belles pièces. Il faut donc prendre ce Live davantage comme un hommage et une occasion : celle de dépoussiérer un peu les titres que le groupe a mis de coté voilà plusieurs années ! C’est d’ailleurs l’impression qu’on a en écoutant la galette... l’impression d’ouvrir une vieille malle dans un grenier et de ressortir des vieux joujoux et autres bidules qu’on avait un peu oubliés.

Au niveau du contenu, pas de surprise. Ce live est une bombe. Ca vole très haut, bien au dessus de la moyenne des productions Thrash. L’inverse aurait été étonnant avec ANTHRAX. Le Tracklisting est énorme, la production est ébouriffante avec grosse basse en avant « et tout et tout », les morceaux tuent et BELLADONNA apporte une variation intéressante par rapport à BUSH.

ANTHRAX nous renvoie très clairement 15 ans en arrière, à l’époque où le Thrash tapait plus souvent dans les aigues et semblait plus véloce - presque léger. ANTHRAX est décidément un groupe qui tient la route, qui maîtrise son sujet de bout en bout. En un sens, ce Live est un produit à conseiller, certifié « Thrash de qualité qui dépote », élevé au grain, Label Rouge... Bref, ça vaut en théorie un bon 4/5. Si seulement...

Si seulement ça avait été bel et bien un « Hommage » !

Car, à la suite de cette tournée, BUSH va être éjecté comme un malpropre, remplacé sournoisement par BELLADONNA. Traitement humain zéro. On dégage purement et simplement BUSH qui s’est défoncé pendant plus de 10 ans pour ANTHRAX, et on réintègre « la grande frisée » sans préavis. Pour compléter le tableau du « Comment être hypocrite jusqu’au bout », on nous fait le coup du grand retour d’ANTHRAX, des potes de toujours, de la belle époque, et des zicos frangins.

C’est à vomir. Si si.

Et c’est vraiment la grosse ombre qui vient ternir un Bilan jusque là super positif. Tout cela est si décevant de la part de la bande à Scott IAN ! Un Live qui avait tout pour être une sympathique initiative, aux qualités indéniables, se met à avoir des relents de traîtrise, de retournages de vestes et autres vilenies indignes du groupe. Les « Happy Thrashers » semblent avoir changer de bord. C’est triste. Venant d’ANTHRAX surtout, ça me tue.

Je reviens sur ce que je disais en intro : Non, ce « Alive 2 » ne fleure pas la démarche commerciale qui pue. C’est plutôt le début d’une nouvelle ère qui ne commence pas sous les meilleures auspices.

« Alive 2 » est un bon live, mais il pue de la gueule.


Verdict : 3/5 (tiens allez hop, moi aussi, je me laisse influencer, marre d’essayer d’être objectif)


Moments forts : l’intro « Among the Living » (ça fait du bien), enchaîné sur le classique « Caught in a Mosh ».
Moment préféré du Canard : « I’m the Law ».

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


OVERKILL
Taking Over (1987)
Un pas vers l'indépendance artistique !




EXCITER
Violence & Force (1984)
Peut être le meilleur album des canadiens...


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Joey Belladonna (chant)
- Scott Ian (guitare)
- Danny Spitz (guitare)
- Charlie Benante (batterie)
- Franck Bello (basse)


- The Music
1. Among The Living
2. Caught In A Mosh
3. A.i.r.
4. Antisocial
5. Lone Justice
6. Efilnikufesin (n.f.l.)
7. Deathrider
8. Medusa
9. In My World
10. Indians
11. Time
12. Be All, End All
13. I Am The Law

- The Dvd
1. Among The Living
2. Caught In A Mosh
3. A.i.r.
4. Madhouse
5. Efilnikufesin (n.f.l.)
6. Deathrider
7. Medusa
8. In My World
9. Indians
10. Time
11. I'm The Man
12. Be All, End All
13. I Am The Law

- Dvd Autres Contenus
1. Documentaire
2. State Of Euphoria
3. Juliya Interview
4. Touring Tales
5. The Vaccine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod