Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


PUMP - Breakdown To Breakthrough (2006)
Par THE MARGINAL le 1er Mai 2006          Consultée 2154 fois

Quintette allemand, Pump revient en 2006 avec son second album "Breakdown to breakthrough" qui sort sur le label Metal Heaven. Le premier album de ce combo("Against everyone's advice") était paru 2 années plus tôt. Cette formation germanique compte dans ses rangs le chanteur Marcus Jürgens, qui fut autrefois le prédécesseur de Andy B. Franck dans Brainstorm. Cependant, la musique de Pump tend quand même nettement plus vers le heavy-rock carré et mélodique.

Ce deuxième opus marque toutefois un certain durcissement de ton si on se réfère à la production, qui met très en avant les gros riffs. Le premier titre de l'album "Revolution on my mind" annonce la couleur: mid-tempo heavy, tranchant sur lequel le groupe s'exprime de façon virulente à l'encontre des grosses majors, du business et réclame un changement radical au sein de l'industrie musicale. Le titre suivant, l'up-tempo "Blood on the blade", accentue encore plus le côté heavy et accélère le rythme(le batteur Achim Keller s'en donne à coeur joie derrière ses fûts).

Pump ne renie cependant pas ses racines hard mélodique et le prouve sur des titres tels que "Higher", très typé 80's, "Save me", l'archétype du big-rock dans toute sa splendeur, le mélodique "How does it feel ?" sur lequel la guitare est tantôt en retrait, tantôt plus résolument en avant, "Headstrong" qui n'est pas très éloigné de Pink Cream 69 ou encore le catchy "Who made you a madman ?" qui accentue davantage l'aspect mélodique du groupe(écoutez un peu le refrain et les textures de guitare) et pourrait prétendre passer en radio dans un monde normalement constitué. Ces titres montrent en tout cas que Pump maitrise superbement ce style musical.

Pour compléter ce disque, le quintette allemand s'est fendu de 2 autres titres heavy, de facture classique, mais très convaincants: le percutant et jouissif "Bulletride" et "Heaven high" dégagent beaucoup de hargne, de conviction. Enfin, il y a aussi "I can't deny", un mid-tempo hard bluesy qui se démarque nettement du reste de l'album et sur lequel le chanteur Marcus Jürgens a un grain de voix plus chaud qu'à l'accoutumée.

En fin de compte, ce deuxième album de Pump est une fort belle réussite: la production est excellente, pleine de relief, les compos sont en béton et font la part belle aux gros riffs, aux refrains accrocheurs, aux solos flamboyants. Les musiciens, quant à eux, font montre d'une belle complémentarité entre eux, comme l'atteste la paire guitaristique Aki Reissmann/Ullrich Hauff. Bref, ce n'est peut-être pas très original, mais c'est terriblement efficace. Il manque juste à cet album un peu de magie. Pump est en tout cas un groupe qui gagne à être davantage connu.

Véritable note: 4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


GEORGIA SATELLITES
Georgia Satellites (1986)
Hard sudiste




QUIREBOYS
Bitter Sweet & Twisted (1993)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Marcus Jürgens (chant)
- Aki Reissmann (guitare)
- Ulli Hauff (guitare)
- Stephan Bürk (basse)
- Achim Keller (batterie)


1. Revolution On My Mind
2. Blood On The Blade
3. Higher
4. Save Me
5. I Can’t Deny
6. How Does It Feel ?
7. Alright Now
8. Headstrong
9. Bulletride
10. Heaven High
11. Who Made You A Madman ?



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod