Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2004 Tyhjyys
2006 Äpäre
2017 Lupaus
 

- Membre : Shape Of Despair

AJATTARA - Äpäre (2006)
Par JEREMY le 30 Avril 2006          Consultée 1940 fois

Ce n’est plus vraiment un secret, Ajattara est désormais considéré comme l’un des plus brillants side-project de Pasi Koskinen, l’ancien chanteur d’Amorphis, actuellement chez Shape Of Despair. Jamais à court d’inspiration, le génial finlandais décide de remettre ça avec Ajattara, dont c’est déjà le quatrième album.

Originellement, Ajattara joue du black metal teinté d’atmosphérique, à la manière des premiers Dimmu Borgir, pour prendre une référence que tout le monde connaît. Mais déjà sur le dernier album, on sentait le groupe attiré par le côté plus mélodique. Aujourd’hui c’est chose faite, le groupe a tourné la page black metal. Sur les deux premiers titres, « Hurmasta » et « Raato », le chant du refrain me fait aussitôt penser à Finntroll (ça doit être à cause du finnois). Mais ça ne dure pas longtemps, et on comprend vite que ces deux titres ne sont rien d’autre que des transitions, entre la période black passée et la nouvelle ère qui s’ouvre au groupe. L’évolution est relativement logique et rappelle la voie suivie par un groupe suisse singulier : Samael. « Äpäre » lui empreinte son côté martial, répétitif et les sons de claviers futuristes.

De plus, Pasi Koskinen (caché sous le pseudonyme de Ruoja), rappelons-le, est à la base un chanteur de death metal (souvenez-vous des premiers méfaits d’Amorphis). Le naturel revient donc au galop, le chant ici n’a rien de black. Les influences sont à chercher côté suédois, et plus particulièrement dans la scène death mélodique (In Flames en tête). D’ailleurs la recherche mélodique est ici indéniable : des titres comme « Tahtomattaan » vous rentrent dans la tête en deux écoutes et ne vous lâchent plus. La recette d’Ajattara ? Des riffs simples mais efficaces, répétés tout au long du morceau (c'est-à-dire trois minutes en moyenne), boostés par une rythmique martiale, synthétique, le tout porté par un chant death mélodique plutôt entêtant. Ajattara se pose ici comme la rencontre idéale entre Samael et les derniers In Flames.

On a donc à faire à un disque soigné, peut-être même un peu trop. La production est malheureusement assez plate, et le mix aurait pu être mieux effectué : les guitares sont trop en retrait et on ne discerne pas toujours aisément la subtilité de certains riffs. Les morceaux ont eux aussi tendance à se répéter. Leur courte durée permet néanmoins de ne pas se lasser, tout comme la durée de l’album idéale pour ce genre de musique (à peine plus d’une demi heure). On notera une utilisation intelligente des claviers, qui parviennent à doser les ambiances sans devenir pompeux ou inutiles. Globalement pas de titres faibles, certains accrochent plus vite que d’autres, mais au final, pour peu que le death mélodique vous attire(allez, on va dire que c’en est !), ce disque vous plaira !

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


The SONS OF TALION
And The Sky Opened (2008)
Un espoir éclaté en plein vol !




DARK TRANQUILLITY
Haven (2000)
Death melodique

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Ruoja (chant, guitare, claviers)
- Atoni (basse)
- Malakias Iii (batterie)


1. Hurmasta
2. Raato
3. Säälin Koira
4. Lautuma
5. Eksyneet
6. Hirsipuulinto
7. Tahtomattaan
8. Itse
9. Koito
10. Syntyni



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod