Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD / HEAVY  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The German Panzer , Accept

VICTORY - Fuel To The Fire (2006)
Par POWERSYLV le 15 Avril 2006          Consultée 2459 fois

VICTORY. Pour les plus jeunes d’entre vous, le nom ne vous dira peut-être pas grand chose. Pourtant, il s’agit d’un groupe allemand qui a connu ses moments de gloire vers la fin des années 80/début 90. Entre temps, vague grunge et split malheureux sont passés par là et le hard’n heavy racé et entraînant dont VICTORY se faisait le chantre est passé à la trappe. En ces années 2000 propices aux reformations en tous genres des vétérans, il n’était donc pas exclu que le quintet ne fasse pas partie du lot. Ce sera chose faite avec un passage remarqué lors de l’édition 2003 du célèbre Wacken Open Air, et la sortie d’un album : Instinct. Les choses cultes étant plus ou moins éphémères, le chanteur Charlie Huhn ne fit pas long feu et il s’agissait pour les 4 autres de lui trouver un remplaçant. C’est Jioti Parcharidis, un chanteur grec qui s’y colle. Celui-ci était déjà connu des initiés pour son travail au sein d’HUMAN FORTRESS. Son premier défi : enregistrer avec ses nouveaux compères de versions actuelles des classiques de VICTORY. Premier galop d’essai pour notre homme donc au milieu des 4 teutons.

C’est la raison d’être de ce Fuel To The Fire qui n’est pas loin de mettre le feu et qui donc porte bien son nom. On retrouve ainsi les musiciens de la mouture précédente, notamment Herman Frank à la guitare (ex-ACCEPT, et qui a également participé à la récente reformation de la légende du metal allemand) et Fritz Randow à la batterie (SAXON). Ne connaissant pas vraiment la musique des allemands, il faut signaler que je m’attaque à l’écoute de la rondelle en novice. VICTORY reprend donc ici des tubes essentiels de sa carrière, avec un bon gros son et la superbe voix de Jioti. Celui-ci évolue dans un timbre catchy, poussant parfois dans les aigus mais la voix toujours maîtrisée. Dans certains moments plus épiques et plombés (« Temple Of Gold »), on peut penser au BLACK SABBATH des années 80, celui de l’époque Tony Martin. La voix de Jioti est bien calquée sur les riffs aiguisés des 2 guitaristes.

Je parle de riffs aiguisés, mais le hard/heavy de VICTORY cache son origine allemande sous des airs et des hymnes plus proches du hard rock U.S. Pas de côté martial et carré ici, plutôt un hard racé et mélodique, aux refrains accrocheurs. Car la grande force de ce disque (ce qui est normal puisqu’il est sensé être un best of revisité), ce sont les refrains imparables qui vous poussent à chanter à tue-tête tout en headbangant tranquillement, la Kro à la main. Comment résister à un hymne comme « Rock The Neighbours », ou même à l’inédit « I Felt It Coming » qui semble se fonder au milieu de ses aînés ? Un côté accrocheur qui peut se rapprocher des grands hymnes d’un SAXON au meilleur de sa forme … en plus heavy rock U.S. donc comme je l’évoquais avant, sur des titres plus acidulés comme « Standing Like A Rock », « Don’t Tell No Lies », « Backseat Rider » ou carrément plus enjoués (voire joyeux) comme « Rock’n Roll Kids ». Quelques mouvements plus nerveux sont aménagés (« Rebel Ready ») mais ils sont en général un poil moins réussis.

L’accroche du disque, c’est aussi le son, et le lifting a été assuré personnellement par les 2 guitaristes Tommy Newton et Herman Frank qui sont aussi producteurs à leurs heures. Le son est largement conforme aux standards actuels. La qualité de ce best of et le travail vocal du nouveau venu présage du bon pour l’avenir de VICTORY. Gageons que le prochain album saura certainement tirer le meilleur du passé pour affronter les nouveaux défis avec leur nouveau chanteur. Fuel To The Fire reste un très bon moyen de découvrir VICTORY.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


AMORPHIS
Eclipse (2006)
Amorphis se fend d'un lp entre ombre et lumière

(+ 1 kro-express)



KISS
Revenge (1992)
Une "revenge" de haute volée sur le destin

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Jioti Parcharidis (chant)
- Tommy Newton (guitare)
- Herman Frank (guitare)
- Fargo-peter Knorn (basse)
- Fritz Randow (batterie)


1. Standing Like A Rock
2. Don’t Tell No Lies
3. Take The Pace
4. Running Scared
5. Temples Of Gold
6. Rock The Neighbors
7. I Felt It Coming
8. Backseat Driver
9. Rock ’n’ Roll Kids
10. Rebel Ready
11. Check’s In The Mail
12. So They Run



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod