Recherche avancée       Liste groupes



      
DIVERS  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


2005 Live 2004

Armageddon Over WACKEN - Live 2004 (2005)
Par POWERSYLV le 10 Avril 2006          Consultée 3681 fois

Avec ce double DVD, nous retournons quelques années en arrière. Nous sommes en août 2004 et voilà 15 ans qu’existe un fameux festival allemand, le Wacken Open Air, W.O.A. pour les intimes. Nous savons que le rock metallique est un véritable sacerdoce en Allemagne, et l’esprit « heavy metal » y est très vivace. Un esprit à la fois fidèle à une tradition et à ses à-côtés festifs : ripailles, bière à gogo et déconnades en tous genres. Bref, moi qui suis un vieux baroudeur du Wacken, je sais de quoi je parle et on ne s’ennuie jamais là-bas. A tous les niveaux, le Wacken est devenu une référence dans le panel des festivals européens et il faut le vivre au moins une fois dans sa vie. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le phénomène, ce DVD en donne un très bon aperçu, et il permet de donner à ceux qui ont vécu le bazar d’avoir sur 2 DVD de sacrés souvenirs.

Le label Armageddon est partenaire du festival, et c’est sous son égide que sort ce joli documentaire. Quelle belle occasion que ce 15ème anniversaire, et l’organisation a mis les petits plats dans les grands car du gratin, il y en avait cette année-là. L’affiche était effectivement assez exceptionnelle, comme en 2003 … l’année 2005 fut moins bonne (en plus, on s’est tapé la flotte tout le séjour). Là, c’est du grand soleil sur le territoire, sur les scènes et sur les visages. Les 2 DVD sont formatés presqu’à l’identique, avec défilement du DVD en entier (« play all »), sélection des scènes, sélection audio (2.0 stereo, 5.1 dolby digital), et les sous-titres. Bon vous avez intérêt à au moins être anglophile parce que le français, ils connaissent pas.

L’épine dorsale de ce Armageddon Over Wacken est fragmentée en séquences live très bien filmées et présentant des échantillons de quasiment chaque groupe à l’affiche et évoluant principalement sur les 2 scènes principales (True Metal Stage et Black Stage), mais aussi sur la Party Stage. On y rencontre ainsi de vieilles légendes dont on n’entendait plus parler depuis des lustres, le plus notable étant ZODIAC MINDWARP qui était chargé d’ouvrir les hostilités le jeudi soir. Les vieux crasseux ont 2 titres ici, dont sur le DVD 2 une version peu convaincante du « Feed My Frankenstein » d’Alice Cooper. Autres vieilles gloires mais qui font toujours parler (la poudre), on retrouvera MOTORHEAD, ANTHRAX (avec Bush, Cagiano et Vera à l’époque) et surtout la prestation de DIO qui avait réalisé ce soir-là un concert de toute beauté devant une foule béate d’admiration devant ce petit homme qui a tant compté pour le metal mélodique. Et ce n’est pas un Joey De Maio (MANOWAR) de passage à la fin du show qui me contredira. Celui-ci fera un discours dont il a le secret pour saluer son idole, celui qui lui a donné envie de faire du heavy metal. Il lui remettra aussi un trophée. C’était un grand moment. Autre moment moins reluisant, le concert de DORO avec l’orchestre symphonique, mieux rendu que sur place et où l’on rira de la prestation de Blaze Bayley décidément en pleine déchéance à l’époque. Les autres moments ?

Des groupes confirmés et habitués des grands rendez-vous, comme NEVERMORE dont le show était très bon (à l’inverse du son qui était pourri au possible), les inévitables CHILDREN OF BODOM emmenés par Mr Laiho avec un « Sixpounder » qui arrache, le grand retour de DEATH ANGEL, le terrible set de BRAINSTORM avec un Andy qu’on ne tient plus, les guerriers de PARAGON, FEINSTEIN (dont le guitariste est le cousin de Ronnie James Dio !), les thrashers de DESTRUCTION, KOTIPELTO alors en disgrâce de STRATOVARIUS et qui a un peu de peine à chanter, idem pour Lee Dorian rouge comme une pivoine avec CATHEDRAL … et plein d’autres qu’on pourrait énumérer à tour de bras. Dans les moments les plus extrêmes, on notera la terrifiante prestation de MAYHEM avec un Maniac tout blanc qui nous a fait son show intégrale (têtes de cochons grillées balancées dans le public, scarifications sur scène …), un moment culte (c’est le cas de le dire) avec Nocturno Culto (DARKTHRONE) venu rejoindre SATYRICON sur scène (il faut rappeler que DARKTHRONE n’a pour ainsi dire jamais donné de concert, d’où la portée symbolique de cette prestation pour les fans) et aussi d’autres stars de la boucherie comme CANNIBAL CORPSE ou UNLEASHED. Quelques jeunes loups plus modernes et chacun dans leurs styles, plus traditionnels comme MYSTIC PROPHECY ou s’aventurant vers les rivages du neo ou du hardcore comme MNEMIC, RAUNCHY ou EKTOMORF.

Dans les curiosités « à l ‘Allemande », on notera MAMBO KURT, un truc un peu débilos - un mec avec un orgue et une boule à facette qui chante du Stevie Wonder devant des allemands cloutés et bourrés qui slamment (ah, la finesse légendaire du Wacken :) ), les parodiques KNORKATOR et J.B.O. (tous de rose vêtus comme d’habitude) et le final sur ELAKELAISET qui reprennent Breaking The Law du PRIEST d’une manière très … folklorique et personnelle.

Surtout valable sur le premier DVD, ces séquences live sont connectées par des petits reportages, moins délires que sur le DVD de 2003 (dommage) mais intéressants quand même : on voit l’arrivée des festivaliers, torses nus dans le village avec leurs packs de bière sous le bras et en train de se livrer à des singeries sous l’œil amusé des habitants (qui sont habitués et voient ça avec bienveillance depuis des années – faut dire qu’il n’y a jamais eu le moindre incident à Wacken, il faut le mentionner). Des autochtones sont d’ailleurs interviewés, ainsi que des festivaliers, des organisateurs … quel dommage qu’on doive se taper des sous-titres et en anglais. On peut voir le travail que représente l’organisation d’un tel évènement, le montage des scènes, des précisions des gens de la sécurité, des gardiens. Il y a quelques interviews de membres de groupes parfois, dont un petit extrait de la conférence de presse de MOTORHEAD avec un Lemmy bien en forme comme d’habitude. Et aussi une séquence sur la soirée karaoké du mercredi soir où l’ambiance chauffe un max : là, ce sont les improvisations, les délires et les concours improvisés de air-guitar qui sont rois, avec le présentateur vedette, « l’homme à la moumoutte ». Une soirée à faire pâlir les candidats de la « Nouvelle Star » de sinistre mémoire … d’un autre côté, un hardos qui chante « Nothing Else Matters » (METALLICA) avec une guitare rose en plastique et une voix complètement fausse, que c’est drôle :). Ou ce gros bonhomme qui chante « The Trooper » et ce « School’s Out » en voix death et pas du tout dans le rythme, terribles :). Eh oui, on peut aussi avoir son quart d’heure de gloire à Wacken.

En bref, cet Armageddon Over Wacken 2004 est une excellente surprise et le moyen de se replonger dans l’ambiance du festival … à la maison. Bon, c’est pas pareil que d’y être en vrai mais c’est toujours ça de pris.

A lire aussi en DIVERS par POWERSYLV :


HELLHAMMER
Apocalyptic Raids (1984)
L'album culte des pré-celtic frost




ZIMMERS HOLE
When You Were Shouting At The Devil … (2008)
Humour et pussance se marient bien


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



Non disponible


- dvd 1
1. Zodiac Mindwarp - Fucked By Rock
2. Brainstorm - Blind Suffering
3. Brainstorm - Shivas Tears
4. Mnemic - Deathbox
5. Mambo Kurt - Medley
6. Nevermore - This Sacrament
7. Children Of Bodom - Sixpounder
8. Anthrax - Caught In A Mosh
9. Anthrax - What Doesn't Die
10. Motorhead - Civil War
11. Motorhead - Metropolis
12. Dio - Rainbow In The Dark
13. Dio - Heaven And Hell
14. Doro & Orchestra - Für Immer
15. Doro & Orchestra Feat. Blaze Bayley - Fear Of The
16. J.b.o. - Glaubensbekenntnis
17. J.b.o. - Gänseblümchen
18. Raunchy - Drive
19. Death Angel - Thrown To The Wolves
20. Ektomorf - Gipsy
21. Knorkator - Try Again
22. Feinstein - Rule The World
23. Mystic Prophecy - Lords Of Pain
24. Mayhem - Freezing Moon
25. Cannibal Corpse - Decency Defied
26. Destruction - The Butcher Strikes Back
27. Destruction - Total Desaster
28. Nocturno Culto - Under A Funeral Moon
29. Elakelaiset - Rantallihumppa (run To The Hills)
- dvd 2
30. Zodiac Mindwarp - Feed My Frankenstein
31. Mnemic - Bloodstained
32. Raunchy - Twelve Feet Tall
33. Weinhold - The Beacon Light
34. Feinstein - Third Wish
35. Kotipelto - Take Me Away
36. Mystic Prophecy - Eternal Flame
37. Bal-sagoth - Atlantis Ascendant
38. Bal-sagoth - The Empyreal Lexicon
39. Cathedral - Congregation Of Sorcerers
40. Cathedral - Hopkins
41. Orphanage - Truth Or Lies
42. Orphanage - At The Mountains Of Madness
43. Paragon - Thunderstorm
44. Paragon - Steelbound
45. Unleashed - Death Metal Victory
46. Cannibal Corpse - They Deserve To Die
47. Ektomorf - Destroy
48. Mayhem - My Death
49. Nocturno Culto - The Hordes Of Nebulah
50. Satyricon - Repine Bastard Nation
51. Elakelaiset - Humppalaki - (breaking The Law)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod