Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe Eldritch (607)

ELDRITCH - Neighbourhell (2006)
Par NAUSICA75 le 7 Avril 2006          Consultée 3801 fois

Formé en 1991, le groupe Eldritch en provenance d'Italie évolue depuis toutes ces années dans un style alliant la puissance du heavy-metal et les rythmes progressifs. Tout naturellement, leurs modèles furent au début les américains de Queensrÿche, de Fates Warning et des groupes évoluants dans un univers plus heavy tels les suisses de Coroner ou Annihilator. Le groupe a fait son chemin depuis et est devenu dans le milieu comme un des meilleurs représentants de son style musical.
Sixième album des italiens, leur nouvel album "Neighbourhell" évolue toujours dans un style bien heavy progressif où riffs bien acérés (et parfois thrash) et mélodies coexistent. Toujours aussi efficace, le groupe a pourtant subi depuis toutes ces années de nombreux changements de line-up.
Au chant, toujours l'excellent Terence Holler, et à la guitare le très efficace Eugene Simone. Le reste du groupe est constitué de Roberto "Peck" Projetti à la guitare rythmique, la basse étant tenue par John Crystal tandis que Dave Simone est à la batterie. Le disque sans être trop long, dure 45mn pour 11 titres assez homogènes et variés.

L'album commence avec le très efficace "Still Screaming". Le rythme est assez enlevé (comme la plupart des titres de cet album), les riffs acérés bien comme il faut, prouvent que le groupe maîtrise bien son sujet. Le chant de Terence Holler est puissant mais aussi très mélodique, et avec une voix où il en ressort une certaine sensibilité. De nombreux changements de rythme sont au programme, mais de façon toujours bien sentie, toujours placés aux endroits pertinents.
Le groupe fait toujours preuve d'imagination comme sur le titre "Save me" où le chanteur Terence Holler ne nous avait pas beaucoup habitués à ce type de chant très haché. Alternant entre chant mélodique et chant haché, le chanteur surprend l'auditeur tandis que le reste du groupe, en particulier Eugene Simone, enfonce le clou avec des soli de guitare mélodiques et virtuoses.

Ambiance oppressante sur le morceau "Bless me now" au rythme ravageur. Le tempo est mené tambour battant, le rythme syncopé des guitares font de ce morceau un des plus puissants de l'album. Les duels de guitare, tout au long du morceau, sont eux-aussi ravageurs et réhaussent considérablement le plaisir d'écoute.
Un des meilleurs titres de cette galette est sans conteste l'excellent "The Dark Inside". Rythmes complexes, riffs tranchants, la section rythmique du groupe nous prouve son extrème efficacité. Le chant de Holler, comme toujours, est excellent. Sur ce coup, les musiciens arrivent à nous faire ressentir toute la noirceur du morceau.

Cependant d'autres titres sont plus commerciaux tels que "More than Marylin", le très beau "Second World" ou la pseudo-ballade "Zero Man".
Tout en gardant les caractéristiques du groupe, Eldritch essaie de rendre plus accessible leur musique en simplifiant considérablement les rythmes, en recherchant uniquement l'efficacité, sans fioriture. La ligne musicale reste toujours aussi mélodique, en rendant les guitares légèrement moins lourdes et heavy, me semble t'il.
"Zero Man" est la power-ballade de l'album. Sombre à souhait, Holler est parfaitement secondé par une voix féminine (Elisabetta Viviani), ce qui donne encore plus de profondeur au morceau.

D'autres titres lorgnent franchement vers des rythmes assez thrash comme l'excellent et original "Come to life". Le ligne mélodique du refrain est assez étonnante et contraste avec les guitares ultra-acérées du morceau. Dans la même veine, "The Rain" nous rappelle les premiers albums du groupe Annihilator. "Toil of Mine" et son intro au rythme très militaire, est un des meilleurs titres de l'album. Le groupe nous prouve qu'on peut faire du heavy, progressif limite thrash, tout en restant ultra-mélodique. Le refrain de ce titre est un modèle du genre et le riff d'une efficacité redoutable.

En conclusion, en cette année 2006, Eldritch nous propose un de ses albums les plus heavy depuis ses débuts. Même si les rythmiques sont franchement heavy, limites thrash à certains endroits, le groupe reste toujours très progressif au niveau rythme. Le chanteur complète bien l'édifice avec son chant particulier mais toujours très mélodique. Bref, si vous aimez le heavy-progressif, assez mélodique, ce disque est pour vous. Une vraie réussite : 4/5.

A lire aussi en METAL PROG par NAUSICA75 :


QUEENSRΫCHE
Operation Mindcrime 2 (2006)
L'album de l'année ...




STRIDE
Imagine (2005)
Coup de maître pour un premier essai ...


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Terence Holler (lead & backing vocals)
- Eugene Simone (lead & rhythm guitars)
- Rob 'peck' Proietti (rhythm guitars)
- John Crystal (bass)
- Dave Simeone (drums & electronic pads)


1. Still Screaming
2. Save Me
3. Bless Me Now
4. The Dark Inside
5. More Than Marylin
6. Come To Life
7. Zero Man
8. Standing Still
9. Toil Of Mine
10. The Rain
11. My Second World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod