Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / POWER METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Mayan, Almanac, Ivanhoe
- Style + Membre : Symphorce
 

 Site Officiel Du Groupe (679)

BRAINSTORM - Hungry (1997)
Par FREDOUILLE le 30 Juillet 2006          Consultée 3957 fois

Ils en ont parcouru du chemin nos amis de BRAINSTORM depuis 1997 ; six albums avec une reconnaissance qui ne cesse de s'accroître outre-rhin, grâce à de brillants albums tels que "Ambiguity", "Metus Motis", "Soul Temptation" ou encore le petit dernier "Liquid Monster".
Voici donc le tout premier album du combo allemand et contrairement à ce que pas mal de personnes ont pu croire, ce n'est pas "Unholy" qui marque les débuts du groupe mais bien ce "Hungry" à la pochette bien laide. Ils ont dû trop regarder Alien durant leur jeunesse !
Le line-up de l'époque est identique à celui d'aujourd'hui (époque "Liquid monster") à une exception près : le vocaliste, qui est ici Marcus Jurgens. Bien évidemment, il a bien du mal à tenir la comparaison avec l'excellent Andy B. Franck (sa voix est moins puissante et moins nuancée aussi), mais il arrive quand même à tirer son épingle du jeu sur cet album, notamment sur des titres aux refrains ultra accrocheurs tels que les excellents "King of fools", ou "Innocent until caught".

BRAINSTORM, fidèle à lui-même nous propose là un album de heavy power metal tel qu'il a pu nous en délivrer sur "Unholy" ou encore sur "Ambiguity". Bien évidemment, il s'agit ici du premier album du groupe et cela s'en ressent notamment au niveau de la production qui n'est pas exceptionnelle et pour ne pas dire "limite" démo (bah oui, de nos jours, y a des démos qui ont même un meilleur son). Les guitares sont un peu en retrait et ne sonnent pas toujours très "nettes" (sur "Liar's edge" par exemple"). Quant au son de la batterie, ça sonne un peu vieillot. Bref, ça manque de puissance, de percussion, de clarté aussi, si bien que les compositions sortent un peu "brut" de fonderie.
Néanmoins et déjà, BRAINSTORM est reconnaissable entre mille : le jeu de Milan Loncaric est déjà caractéristique et la section rythmique du groupe (la paire Andy Mailander / Dieter Bernert) fait déjà montre de tout son potentiel ("Welcome to the darkside" qui enchainent les changement de tempos). Finalement, sur pas mal de passages, le BRAINSTORM de l'époque fait incontestablement penser à celui d'aujourd'hui. Bien évidemment, les compos sont beaucoup moins travaillées que celles qui figurent sur les derniers albums du combo (hé hé ! Preuve que le groupe a fortement évolué ! Heureusement hein !) à l'image des dispensables "Tomorrow never comes" ou encore "Liar's edge" sur lesquels quelques passages sont totalement poussifs et dénués d'originalité. Néanmoins, le jeu des musiciens (et notamment celui des 2 guitaristes) parvient à éclipser en partie ces imperfections que l'on pourra tout simplement mettre sur le dos de la jeunesse du groupe.

Globalement, on a un album qui tient quand même assez bien la route, comprenant son lot de titres bien couillus (alternant titres rapides et mid-tempos), aux riffs incisifs et aux refrains accrocheurs (choeurs masculins virils à l'appui !). On pourra donc retenir "Welcome to the dark side", les excellents "King of fools" et "Innocent until caught" aux refrains fédérateurs, et le très sympathique "Mr. Know it all" sur lequel un certain Ralf Scheepers vient même pousser la chansonnette !

Bien entendu, et si vous ne connaissez BRAINSTORM qu'à travers leurs derniers albums, "Hungry" vous paraîtra plus que limite pour ne pas dire carrément fade. Un album qui reste néanmoins correct mais auquel il manque sensiblement originalité, diversité et surtout auquel il manque une production digne de ce nom. De ce fait, "Hungry" sonne un peu daté.
Depuis, BRAINSTORM et fort heureusement pour lui a fait beaucoup mieux. C'est pourquoi je n'attribue à ce "Hungry" qu'un petit 2/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


PYRAMAZE
Melancholy Beast (2004)
Du heavy power metal teinté de prog!! Une réussite




RIOT
Nightbreaker (1994)
Heavy / power metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Marcus Jurgens (vocals)
- Torsten Ihlenfeld (guitars)
- Milan Loncaric (guitars)
- Dieter Bernert (drums)
- Andreas Mailander (bass)


1. Nails In My Hand
2. Kings Of Fools
3. Innocent Until Caught
4. The Other Side
5. Tomorrow Never Comes
6. Liar's Edge
7. Tell Tale Heart
8. Welcome To The Darkside
9. Bring You Down
10. Deep Down Into Passion
11. Mr. Know It All



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod