Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Slaves On Dope, Reform The Resistance
 

 Linkin Park France (875)
 Site Officiel (179)
 Myspace (199)
 Chaîne Youtube (151)

LINKIN PARK - Hybrid Theory (2000)
Par ALANKAZAME le 21 Juillet 2006          Consultée 12183 fois

Linkin Park, Linkin Park, ... le groupe le plus commercial de toute une génération metal, ce groupe tant hué par les adeptes de metal puristes... Bon bien sûr, nombre d'entre vous viendront ici critiquer Linkin Park, leur manque d'innovation (ils ont été précédés par beaucoup d'autres dans le même genre), leur public pas toujours metalleux, leur esprit pas vraiment metalleux non plus (notons qu'ils ne se revendiquent pas comme un groupe de metal) et l'incroyable médiocrité des créations studios ayant suivit ce premier LP (c'est le cas de le dire !). Mais l'album concerné par cette chronique ne fait pas partie de cette époque, ou tout du moins pas encore : Hybrid Theory est le premier vrai album de Linkin Park, celui qui est sorti avant leur réputation de boys band pour gamines désastreuse.

Les 5 gars de Linkin Park sortent tout juste de leurs studios, et nous servent cet album, incarnation vivante de la fusion hip-hop/metal/indus. On met sa galette dans le lecteur, et on se rend tout de suite compte que cet album ne peut être qu'excellent : le premier titre, Papercut, plante le décor de façon magistrale : couplets rap sur un fond de guitares lourdes, refrain plus gueulé sur une mélodie très neo, fin style bouquet final au chant clair et aérien... Personnes allergiques au neo metal s'abstenir ! Ici il n'y a ni soli de guitare, ni titres de plus de 3min 30 ! On enchaîne avec le single One step closer, véritable monstre d'efficacité, guitares saturés qui vous met dans la tête une mélodie inoubliable et un rapper qui se fait cette fois presque absent pour laisser le temps au chanteur de faire exploser sa puissante voix : ce titre est un des meilleurs que LP ait jamais fait !

On enchaîne avec le titre With you, plus sombre et plus lourd tant au niveau vocal qu'instrumental, viennent ensuite les titres radicalement chant Crawling et Runaway, tous 2 très différents : Runaway se montre très efficace, une mélodie bien acrocheuse et un chant quasi incessant avec passage très nü metal à grands renforts de chuchotements altérnant aux gueulantes écorchées, le tout soutenu par de grosses guitares bien lourdes ; Crawling est une chanson plus lente, plus monotone, voire presque chiante en fin de compte : elle respecte à tort un plan très carré typique du single, la version demo était infiniment plus intéressante, mais allez savoir pourquoi, ce titre est devenu une référence pour les fans de la première heure et les medias (Gramy Award en 2001 comme meilleure performance metal) mais pour moi c'est bien la seule faiblesse de cet album ...

On en vient à 2 titres radicalement rap-metal : By myself qui prône le calme avant la tempête, où les 2 frontmen se répondent avec agressivité et In the end, beaucoup plus carré, futur single qui marquera les esprits. On continue avec les excellents A place for my head, et Forgotten, vrais chefs d'oeuvre de fusion, ce sont en fait les 2 seuls titres qui rompent vraiment avec le rythme habituel des autres chansons, faisant intervenir tous types de chant ; l'instru Cure for the itch (marrant) et le titre final Pushing me away, qui sent fort la pop metal, viennent mettre un terme à l'ensemble ...
12 pistes pour une durée d'un peu plus d'une demie heure... c'est peu. Mais les titres sont tous tellement efficaces, tellement variés que rien ne peut empêcher un esprit fanatique de les écouter en boucle ...

Hybrid Theory est un fruit de l'inconscience, la finalisation de plusieurs mois de dur travail... Lors de la session d'enregistrement de cet album, les 5 très jeunes membres de Linkin Park, unis comme les doigts de la main, ne pouvaient en aucun cas imaginer, ni même prévoir le monumental succès que remportera leur musique suite à une toute aussi monumentale campagne de publicité menée tambours battants par les medias... Mais quand on signe chez la Warner, ce genre de miracle est parfaitement réalisable.
Cet album est donc tout ce qu'il y a de plus sincère, il n'est pas formaté, a été réalisé honnêtement, et est donc à aborder sans préjugés, chose qu'on ne peut se permettre de faire vis-à-vis d'un Reanimation ou d'un Meteora, ou encore de la scandaleuse arnaque que fut la collaboration de Linkin Park avec le rapper Jay-Z 4 ans plus tard... Hybrid Theory est un produit de la scène underground neo metalleuse californienne, et un très bon produit, ce n'est pas le mini chef d'oeuvre sorti un an auparavant, mais ça reste une valeur sûre. A écouter, donc...

A lire aussi en NEO METAL par ALANKAZAME :


DEFTONES
Saturday Night Wrist (2006)
L'album de l'année

(+ 1 kro-express)



36 CRAZYFISTS
A Snow Capped Romance (2004)
De l'emo-nü-core exemplaire !


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   FENRYL
   METALINGUS

 
   (3 chroniques)



- Mike Shinoda (chant, guitare & samples)
- Chester Bennington (chant)
- Brad Delson (guitare)
- Rob Bourdon (batterie)
- Mr Hahn (platines & samples)


1. Papercut
2. One Step Closer
3. With You
4. Points Of Authority
5. Crawling
6. Runaway
7. By Myself
8. In The End
9. A Place For My Head
10. Forgotten
11. Cure For The Itch
12. Pushing Me Away



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod