Recherche avancée       Liste groupes



      
FRENCHCORE  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BABYLON PRESSION - NÉgative GÉnÉration (2004)
Par ALANKAZAME le 16 Juillet 2006          Consultée 2083 fois

Groupe originaire de la région marseillaise, BABYLON PRESSION se forme en 1998 et rejoint très vite le collectif Coriace (TRIPOD, ETHS, FIS(CH)ER). 5 musiciens, dont 2 chanteurs très complémentaires qui permettent des prestations scéniques avec beaucoup d'énergie. Des influences très variées, Rap, Ragga sur une musique plutôt Metal, qui donne à ce groupe une véritable étiquette Fusion. Plusieurs démos et notamment « Classé X », sortie en 2001, leur permettent d'effectuer plusieurs dizaines de concerts à travers tout le territoire et d'obtenir quelques passages presse, radio et surtout la faveur du public. Le groupe revient en 2004 avec son premier album "Négative Génération", enregistré au studio Praxis (LOFOFORA, TRIPOD, ETHS...) en fin 2003.

Ce premier album démarre donc sur les chapeaux de roues avec le titre "Personne", bien dans la veine Frenchcore qui sévit depuis ces 5 dernières années, en particulier suite au succès de groupes comme LOFOFORA ou à la montée récente de petits groupes comme ETHS ou TRIPOD. TRIPOD justement, c'est bien aux compos de cet excellent groupe que fait penser ce premier titre de BABYLON PRESSION : mélange de Rap et de Hardcore, il applique au pied de la lettre la recette "couplets Hip Hop avec des gros riffs" et "refrain cradingue bien bourrin". Et ça marche ! Les deux chanteurs se complètent parfaitement, et même si ce titre sent fort le déjà vu il constitue une bonne entrée en matière.

Le titre suivant, "La Fange", cède la place à des influences Hip Hop plus prononcées (les gros riffs typiques de la maison Coriace sont par contre toujours bien là), qui permettent de mettre en avant des lyrics particulièrement bons, très personnels, et assez percutants. Mais je parlerais des lyrics en général plus tard. Ce second titre confère par contre une identité bien plus marquée au groupe, qui s'éloigne ici définitivement des plates-bandes de ses potes de TRIPOD. Les deux chanteurs se répondent sans arrêt, donnant un rythme constant à ce titre plutôt calme...

"Négative Génération", radicalement plus tonitruant, reprend le concept de "Personne", mais sans le refrain bourrin, qui cède sa place à du chant plus mélodique et surtout plus compréhensible. Titre extraordinairement bien foutu pour un groupe aussi jeune, "Négative Génération" est tellement efficace qu'il s'impose définitivement comme un tube, taillé pour la scène, puissant, avec un petit passage progressif qui sent bon le RAGE AGAINST THE MACHINE (influence musicale récurrente parmi la plupart des membres du groupe), il semble destiné à symboliser l'énergie de BABYLON PRESSION jusqu'à sa fin ! Et le petit remix d'une chanson de Patrick SÉBASTIEN incrusté à la fin de la piste n'est pas sans charme.

On change radicalement de paysage avec ce putain de titre qu'est "Champion Lova". Pur mélange de Hardcore et de Ragga, fusion encore jamais exploitée de la sorte dans le monde du Metal, il permet de donner une féroce identité au groupe et permettrait presque de faire de nos 5 Français des précurseurs ! On a pas fini de se retrouver dépaysé avec "Émeute". Sorte de titre hybride mélangeant Hip Hop, Jazz et je ne sais trop quoi (ben ouais désolé, c'est pas vraiment descriptible), il a pour de but de mettre en avant, une fois de plus, des lyrics bien percutants, exploitant la parodie et la moquerie d'artistes commerciaux certes bien peu utiles à la créativité musicale (entre autres MANAU et OBISPO), il se résume comme un coup de gueule contre la variété préconçue et les artistes préfabriqués ne vivant que pour le fric. L'un des deux chanteurs, qui se révèle avoir une bien jolie voix, douce et crémeuse (oui oui j'invente des termes !), vous rentrera son refrain bien profond dans le crâne ! L'autre n'est pas oublié, et la diversité des chants sur ce titre plutôt calmos lui donne une teinte assez exotique. "Schizo" reprend une fois de plus le modèle "fusion Ragga/Hardcore". Titre court, riche, et rapide, il va droit au but de manière efficace ! "Confession" nous calme un peu, adoptant plutôt des sonorités Rap Metal (avec un beau pied de nez à DIAM’S héhéhé), on dirait presque du P.O.D. à la sauce KORNique, avec de belles gueulantes bien longues qui changent de niveau (et ça je peux vous dire qu'il y a de la technique derrière) : bien sympathique ! "J'oublie", titre plus banal, se limite plus à pomper TRIPOD. Certes c'est sympa (encore), les deux chanteurs ont un bon rythme, mais ce n'est pas original pour un sou ! Une chanson qui porte bien son nom !
"RMI" est titre bien plus intéressant, en particulier sur la répartition des différents types de chants, qui confèrent à ce titre une bonne identité, rattrapant des lacunes entraînées par une musique somme toute assez banale... L'album s'achève sur "Contre-Courant" ; une plutôt bonne conclusion étant donné que ce titre résume à peu près ce que sont capables de nous faire les 5 gars de BABYLON la plupart du temps : un Frenchcore de qualité incluant 2 chanteurs très complémentaires.

BABYLON PRESSION n'a pas inventé le canon, et encore moins la poudre, mais leur identité surprenante donne un peu de fraîcheur à une scène Frenchcore de plus en plus menacée par la banalité. Lyrics particulièrement percutants, traitant des méfaits de la société de consommation moderne, des inégalités sociales, des artistes préfabriqués qui tuent la musique avec leur quête de gloire et de gros sous, musique bien percutante, influences détectables et deux chanteurs forts efficaces donnent une bonne petite identité à ce groupe sorti, il faut bien le dire, du plus profond de la scène underground française. Attention cependant à ne pas trop céder à la recette made-in-TRIPOD-qui-marche-à-tous-les-coups, et, à l'avenir, à exploiter plus que ça la fusion Ragga/Hardcore. "Négative Génération" est un album sympa qui révèle un groupe prometteur. Vous êtes fans de TRIPOD ? Vous allez adorer BABYLON PRESSION !

A lire aussi en NEO METAL par ALANKAZAME :


GODSMACK
Faceless (2003)
La fusion neo/thrash metal de référence...




36 CRAZYFISTS
A Snow Capped Romance (2004)
De l'emo-nü-core exemplaire !


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Mathieu (chant)
- Ludo (basse)
- Julien (guitare)
- Jb (batterie)


1. Personne
2. La Fange
3. Négative Génération
4. Champione Lova
5. Emeute (feat. Marko - Link Age)
6. Skyzo
7. Confession
8. J'oublie (feat. Befa - Oneyed Jack)
9. R.m.i
10. Contre Courant



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod