Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The BEAUTIES - The Beauties (1992)
Par THE MARGINAL le 18 Juin 2006          Consultée 1576 fois

Chaque décennie a vu des groupes faire un passage éclair dans le paysage hard/heavy, puis disparaître de la circulation sans même avoir pu attirer un tant soit peu l'attention. The Beauties, quartette US, fait partie de ces groupes-là. The Beauties avait sorti un premier album éponyme chez Gasoline Alley en 1992. Sur le plan musical, The Beauties a été catalogué par certains médias comme un énième groupe de glam. A tort, car ce groupe n'avait, de son vivant, rien de glam. D'ailleurs, vous ne trouvez pas que le musicien situé à gauche sur la pochette a de faux airs de Slash ? Musicalement, The Beauties jouait un Hard US 70's mâtiné de relents funkys, bluesy et parsemé occasionnellement d'ambiances psychédéliques. Ce combo se rapprocherait des Black Crowes et de Circle Of Soul, sans pour autant être le clone de l'un ou de l'autre.

Avant tout, il convient de préciser que les parties de guitare acoustique sont très présentes sur cet album et que les titres, pour la plupart, se distinguent par leurs mélodies complexes, recherchées.

Les moments forts de ce disque ? Tout d'abord, "Asses", un titre hard funkysant axé sur la mélodie, le groove, la voix chaleureuse du chanteur Steven McNeil et qui donne envie de taper du pied, puis "Battle grounds", une compo épique aux ambiances psychédéliques avec, en guise d'intro, des bruitages évoquant la guerre (bruits de mitraillettes, bombardements) suivis de guitares planantes, de rythmique syncopée, voire tribale et un final bluesy du plus bel effet, le tout en 8'47. Comme autres bons titres, on signale "Bed on her back", un titre typiquement hard rock qui dépote avec les guitares fusant de tous les côtés, "Double standard", mi-rock, mi-ballade, qui met en avant la remarquable performance vocale du chanteur et un final guitaristique marathonien qui décoiffe, des compos hard funky telles que "Sexecutioner" et "Fornication U.C.K" ou encore "Scandal", un titre 70's sombre, intense qui alterne couplets calmes, planants et refrain plus musclé.

Le point faible de l'album, en revanche, est le trop-plein de ballades. Si "Mother's finest gun" est une ballade acoustique mi-folk, mi-bluesy de bon ton avec un refrain superbement repris en choeur, on regrette toutefois sa présence en 2ème position sur le disque. Quant aux autres ballades "Subtle child", "Something about the pain" et "Maybe", elles sont quelconques, sans intêret et se suivent les unes après les autres à la fin du CD. Si on ajoute à cela l’instrumental acoustique "Ella", un peu répétitif à la longue (en dépit du savoir-faire des musiciens), ça fait beaucoup de titres sans énergie.

Avec un peu plus de guitares heavy, cet album aurait sûrement gagné en efficacité. Dommage pour toutes ces imperfections car cet album de The Beauties, aussi difficile d'accès soit-il, a son lot de titres intéressants avec un certain travail sur les mélodies, quelques expérimentations bien senties. C'est le genre d'albums qui nécessite plusieurs écoutes pour être apprivoisé. Par la suite, The Beauties a disparu de la circulation.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The DONNAS
Turn 21 (2001)
Hard rock




The WILDHEARTS
Earth Vs The Wildhearts (1993)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steven Mcneil (chant)
- Jason Nesmith (guitare)
- Ralf Jacob (basse)
- Matthew Steer (batterie)


1. Asses
2. Mother's Finest Gun
3. Battle Grounds
4. Double Standard
5. Bed On Her Back
6. Ella
7. Sexecutioner
8. Fornication U.c.k.
9. Scandal
10. Subtle Child
11. Something About The Pain
12. Maybe



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod